Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas
Forum classé NC-17
 
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

La tanière du Singe !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> Territoire des Freelances -> Immeuble Inachevé -> 4éme étage
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Maigo Bakarashii
Yakuza Super Sexy
B² : Beau Baka
Violeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2007
Messages: 66
Date de naissance {rp}: 08/05/1985

MessagePosté le: Sam 12 Mai - 16:49 (2007)    Sujet du message: La tanière du Singe ! Répondre en citant

{Suite de ::Le Lion et la Panthère::}

Maigo ne voyait pas passé le temps, il c'était perdus dans ses propres pensées, qu'elles soient logique ou non, je vous l'ai déjà dit : il était à moitié fou alors la plupart du temps, elles étaient totalement illogiques et viré ici et là sans qu'il puisse réellement les contrôlés. Là, il repensait au sang qui avait coulé de la gorge d'un des siens, il repensait à son regard visage crispé par la peur et l'incompréhension, si beau, si attirant . . . En fait, cela l'avait complétement exité ! Il se sentait presque près à violé la personne qui l'emportait maintenant dans un immeuble . . .

Il n'en fit rien, se disant que c'était trop tôt et qu'en plus, il avait trop de faiblesse en cette instant car son bras était assez facile à atteindre, tout comme son ventre, et s'il perdait le contrôle de la situation, il perdrait le contrôle de son esprit et tuerait le Freelance sans même pouvoir réellement jouer avec lui ! Ce serait vraiment dommage, non ? Se serait du gaspillage de temps pour rien et il n'aimait pas perdre son temps inutilement !

Après avoir monté beau nombre de marche, ils arrivèrent à la déstination que le Freelance c'était fixer mais Maigo ne regarda pas réellement le lieux où ils avaient stopper leurs course, le visage baissé vers sa blessure au ventre qui saigné plutôt pas mal, peut être même trop à son goûts. Sa blessure au bras était futile ! Il la soignerait comme un rien, mais celle au ventre . . . Allait le faire saigner dans l'appartement de Suô !


~ Tu à une trousse de secour ? Demanda t il sans relever le regard, examinant la coupure net que l'autre lui avait fait. Un trousse de couture aussi se serait pas mal d'ailleurs . . . Arg, dire que j'ai jamais cousus quoi que se soit !

Il aurait dut être plus attentifs lorsque sa soeur réparait leurs nounours quand ils étaient petits, mais cela ne devait pas être si dure que cela, sûrement que la chose la plus à craindre était . . . Oui, c'était la douleur . . . Mais Maigo aimait plutôt cela en fait . . . Oui, il aimait bien la douleurs quand c'était lui qui se l'infliger de lui même, bien sûr !
_________________
Meurt un autre jour . . .
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 12 Mai - 16:49 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Suô Saruahô
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 12 Mai - 19:48 (2007)    Sujet du message: La tanière du Singe ! Répondre en citant

La provoc’ il s’en fichait royalement ! Et il le démontrait parfaitement en s’adressant à ce jeune présomptueux, lui renvoyant la balle à chaque remarque. Il eut un large sourire pour répliquer.

« Mais dis-moi tu as tout à fait raison ! Comment t’as deviné ?! Tu es devin peut-être ? Tu sais lire dans la tête des gens ? Ouais, j’ai pas de fric et je lave mes vêtements une fois tous les deux mois dans la baie ! Tu me croiras jamais, l’eau est tellement dégueulasse que c’est pour ça qu’ils deviennent noirs ! Et puis des fois je repêche des corps pour les fouiller mais je trouve jamais de portefeuille, à croire qu’ils font vraiment le boulot jusqu’au bout les tueurs ! »

…quand il s’agissait de mentir, il avait la parole facile, encore fallait-il lui donner l’occasion de s’exprimer ! Et il ne se doutait pas que c’est justement cette arrogance qui magnétisait son compagnon psychopathe, il était loin, très loin de se douter de tout ça…même quand le jeune homme lui fit une petite démonstration de son potentiel de tueur.

« Tasha….Nigate… ? Ouais ouais c’est ça, enchanté… »

Il faut dire que les formules de politesses n’étaient pas vraiment son fort, mais ce n’était pas le plus important chez les Freelances comme chez les autres dans cette ville…il ne posa pas de question concernant de nom étrange et fila avec lui en direction de sa planque, située au cœur même de l’antre des Freelance. Qu’ils se fassent remarquer entretemps n’était pas un problème ; si Suô pouvait se faire remarquer quand il le voulait, il savait aussi se faire très discret et emprunter des rues eu fréquentées par les voyous du coin, c’est qu’il connaissait la ville par cœur !
Il courait à vive allure, tenant toujours Tasha par le bras, le retenant pour les plaquer contre un mur le temps de laisser passer une bande de Yakuzas, reprenant ses jambes à son cou l’instant d’après. Ils parvinrent à éviter toute confrontation et finirent par arriver au Q.G des Freelances.

Pour pas se faire remarquer il préféra passer par derrière, un passage qui n’était pas surveillé et que lui seul empruntait. Il s’agissait d’un escalier de métal branlant, l’ancienne sortie de secours, et il fit grimper son ‘pote’ là-haut, jusqu’au 4eme, réservé à l’élite. Il le fit passer par une fenêtre sans carreau pour pénétrer dans la tanière du singe. Située juste sous les combles, l’appartement si on pouvait l’appeler ainsi, avait un plafond tellement bas qu’il se trouvait à quelques centimètres seulement de leur tête. L’unique pièce était très large mais elle était tellement encombrée qu‘on aurait plutôt dit un taudis qu’autre chose. Un tas de chose occupait l’espace : des matelas, des coussins, des meubles miteux, des vêtements usés trônaient un peu partout, des bibelots pendaient du plafond et frôlaient les épaules des deux jeunes hommes tandis qu’il menait le blessé sur un tas de matelas.


« Ouais t’inquiètes j’ai tout ce qui faut ! Faut juste que je me rappelle l’endroit où je les ait fichus… »

Il le laissa un moment pour aller fouiller à l’autre bout de la pièce, après quelque allers-retours il revint en trottinant et posa les deux sacoches à côté du Yakuza.

« Alors, alors… »

Il fit craquer ses doigts et entre prit de passer un fil dans une aiguille.

« Retire ce qui te reste de chemise, je t’en passerais une autre après. »


Dernière édition par Suô Saruahô le Lun 28 Mai - 01:00 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Maigo Bakarashii
Yakuza Super Sexy
B² : Beau Baka
Violeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2007
Messages: 66
Date de naissance {rp}: 08/05/1985

MessagePosté le: Sam 12 Mai - 21:13 (2007)    Sujet du message: La tanière du Singe ! Répondre en citant

Ce n'était pas la politesse qui tuerais Suô, mais Maigo ne s'en formalisa, notant dans son esprit déranger le nom qu'il avait fournis à sa proie, il n'était pas fou au point de dévoilé qu'il était le "Jack l'éventreur" tant redouté des Freelance : Maigo . . . Bakarashii ! Il ne manquerait plus que tout perdre ! Le peu de confiance qu'il avait réussis à crée avec le jeune homme par exemple.

Dans l'appartement, Suô le porta jusqu'au matela et Maigo se serait bien laissé s'étallé pour faire un petit sômme . . . Cela n'était il pas un mauvais signe ? Non, pas exactement, en réalité, le Yakuza était bien du genre à pouvoir s'endormir n'importe où, même dans le taudis que Suô . . . D'ailleurs, se taudis avec quelque chose d'agréable et de mystérieu, il était légérement révélateur : Suô était le genre de personne à préférait la simplicité au complexe et ne semblait pas le genre d'homme à aimé l'ordre . . . Non ?

Maigo reporta son attention vers Suô, jetant un bréve regard vers les deux sacoches avant d'haussé un sourcil lorsqu'il lui dit de retiré sa chemise. C'était tout de même étonnant qu'il veuille s'occupé de lui maintenant, non ? Enfin, de toute façon, cela importait peu. Il reposa son visage vers sa blessure, souriant de façon étrange.


~ Je n'ai pas vraiment besoin d'aide pour me soignier. Déclara t il moqueur. Si t'a d'autre truc à faire, fait le.

Le jeune Yakuza retira cependant sa chemise, grimasant lorsqu'il arracha par se mouvement le peu de sang qui avait séché entre leurs fuites de la zone Yakuza à leurs lieux de sécurité. Cela la rouvrit et c'était tant mieux : il pourrait plus facilement séparé les chaires pour les refermer avec le fil. Il posa sa chemise tremper de sang sur ses genoux.

~ Pour tout avoué, exposé mes blessures de guerre charmera tout les hommes que je rencontrerais en chemin alors pas besoin de chemise ! Rigola t il . Aller, donne moi l'aiguille, je préfére me soignier moi même . . .
_________________
Meurt un autre jour . . .
Revenir en haut
Suô Saruahô
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 13 Mai - 14:37 (2007)    Sujet du message: La tanière du Singe ! Répondre en citant

En effet Suô n’était pas quelqu’un de très ordonné, pourtant il aimait à amasser des tas de choses, même ce qui à première vus ne servait à rien ; des pneus crevés par exemple dont il se servait comme chaise ou d’autres petites choses dérobées aux habitants de la ville pour rigoler. Il y en avait vraiment de tout, le Freelance aurait pu faire une brocante à lui tout seul ! Mais pour éviter de faire le ménage il avait recouvert la plupart de son bazar avec de grands draps usés. En entrant on pouvait ressentir une odeur de vieux bois et de cuir ; le long des murs des fenêtres brisées laissaient passer la lumière orangée du soleil couchant et teignait toute la pièce de tons chauds et doux.

Près des matelas entassés où il avait déposé son compagnon trônait un mini frigo sur lequel reposait un cadre. Il l’avait oublié celui-là.


_Ca m’est égal que t’aie besoin d’aide ou pas, moi j’ai rien d’autre à foutre ce soir de toute façon ! J’ai dit à tout le monde que je partais en congé alors c’est bon! lança t-il en ricanant.

Il avait réussi a faire un nœud a l’aiguille mais avant toute chose il profita du fait que son invité du jour aie le dos tourné pour s’approcher du lit improvisé et retourner le cadre à plat pour ne pas qu’il le remarque. C’était une photo de…de sa mère…et en même temps de sa sœur…une belle jeune fille aux cheveux rouges à qui il avait pris la vie. Il ne savait pas pourquoi il l’avait gardé si longtemps ce souvenir. Mais personne ne devait savoir.

Suô reprit sa bonne humeur habituelle en entendant l’autre faire une blague bidon, amis lui il adorait les blagues bidons !


_Mais bien sûr ! Ce n’est pas grâce à ton charme que tu va vivre, collègue ! En tout cas fais pas chier, je te dois bien ça alors reste tranquille !

Il reprit l’aiguille en main et de pencha au-dessus du jeune homme pour vérifier l’état de la plaie en faisant une grimace.

_Ouh, c’est pas beau à voir ! ça va juste prendre quelque minutes, prend ton mal en patience.

Le Singe se mit tranquillement à genoux entre les cuisses du dénommé Nashi et posa une main sur son ventre près de la blessure avant de se rapprocher pour commencer à recoudre tout ça, légèrement nerveux, totalement absorbé par sa tache..


Dernière édition par Suô Saruahô le Lun 28 Mai - 00:59 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Maigo Bakarashii
Yakuza Super Sexy
B² : Beau Baka
Violeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2007
Messages: 66
Date de naissance {rp}: 08/05/1985

MessagePosté le: Dim 13 Mai - 15:37 (2007)    Sujet du message: La tanière du Singe ! Répondre en citant

Bah voilà, alors il avait pas d'autre raison que celle qu'il avait rien à foutre pour resté en ça présence ! Et ben dit donc ! C'était une drole de solution surtout du point de vue de Maigo . . . Comme s'il aimait être mis dans se genre de panier, en même temps, ça lui allait bien de se faire cajoler et soignier par un homme si attirant. Il avait qu'un seul regret : il ne pourrait pas le soignier s'il voulait le torturé, à moins qu'il ne décide de jouer plus longtemps avec lui !

Il le fixa l'espace de quelques instant, le détaillant totalement de haut en bas, apréciant le contour de son visages, ses formes avantageuses et si prometteuse, il avait du mal à se retenir de se jeter sur lui en fait, il avait tellement envie de lui voler ses lèvres avec violence, oui, vous ne pouvez même pas imaginé tout ce qu'il voulait faire avec Suô. Mais là, il ne pouvait rien faire ! Rien ! Il ne pourrait qu'attendre encore et encore !

De plus, en plein territoire Freelance, il jouait sa vie : son visage était connus et c'était une chance qu'ils soient passés par une entrée ou personne n'avait pus les voir. Cela ne signifié pas qu'il était hors de danger et il avait bien concience que si quelques venait, il aurait une chance sur deux de resortir d'ici vivant ! Il était un Yakuza et surtout un tueur de Freelance alors si on le reconnaissait, il ne resortirait pas d'ici ! A moins qu'il puisse s'enfuir avant qu'on le reconnaisse.

Maigo détourna le regard vers une couverture intrigante, il se demandait ce que celle ci pouvait dissimulé, il se demandait pourquoi son hôte semblait si apte à devoir récupérait tout ce qu'il trouvait, car oui, l'appartement semblait décoré par des choses récupérait ici et là, mais cela lui donnait un aire acceuillant, une chaleur étrange que Maigo n'avait pas connus depuis bien longtemps et cette odeur agréable . . . Il se sentait bien ici et se serait bien laissé aller à dormir mais n'en avait pas le droit : on se s'attache pas au fauve que l'on chasse et cela même si ont est également un fauve !


~ Attention, tu me sous éstime ! Dit très sérieusement Maigo. J'ai tendance à "vendre" mon corps pour vivre et sa marche ! Ils en redemandent souvent et j'ai dut mal à me décrocher des plus accros ! Je suis une vrais drogue !

La grimace de Suô n'échappa pas au Yakuza, alors il n'aimait pas la vue du sang ? Ou bien peut être que la vus du sang de ceux qu'il apréciait ? Ou peut être simplement que la blessure était plus que sale mais Maigo ne la jugé pas réellement dangereuse pour sa santé ! Elle était juste . . . Bah, une petite perte de santé ! Franchement !

~ Mais j'ai dit que je voulais me soignier tout seul ! Protesta Maigo avant de changé d'avis lorsque Suô s'agenouilla entre ses cuisses. Et puis, merde ! Fait comme tu veut ! Je te préviens juste que si je souffre trop, je veut un lot de consolation !

La vision de voir le jeune homme entre ses jambes, imaginé un peu ! Non ? Vous voyez vraiment pas ? Cela exité Maigo et une bosse commença à pointé son nez sans qu'il cherche vraiment à la caché en fait, il se laissa faire par Suô, souriant de façon plutôt perverse.
_________________
Meurt un autre jour . . .
Revenir en haut
Suô Saruahô
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 13 Mai - 19:17 (2007)    Sujet du message: La tanière du Singe ! Répondre en citant

Il est vrai que Suô était pas un type très fin, quand il ne cherchait pas à cacher des détails de sa vie, il pouvait se montrer franc et naïf surtout quand on gagnait sa confiance en fait…ce que le jeune homme réussissait parfaitement !
A vrai dire le jeune Freelance se réjouissait plutôt d’avoir quelqu’un avec qui faire la conversation, c’était une chose essentielle et qui lui manquait terriblement dans le métier ! Il était charmant le mec, n’importe qui se serait laissé aller mais lui ce qu’il voulait ce n’était pas des caresses, plutôt des mots.

Contrairement à ce à quoi pensait le jeune comme qui le détaillait sans qu’il s’en rende compte.

Cette tanière, il se l’était appropriée dès sa promo au rang de Gardien du chef. Il lui avait demandé les combles abandonnés de l’établissement pour en faire son coin à lui, un endroit privilégié où il n’invitait presque personne, seuls quelques ‘amis’ privilégiés de tant à autre. C’était un lieu accueillant mais tellement vide, un vide qui le tuait à petit feu.

Il ne s’en était pas rendu compte.

Son entrain nouveau était sûrement du à cette présence, quelqu’un comme lui, un jeune des rues, ni bon, ni mauvais…un tueur aussi.

Il rit doucement en lui répondant, il avait désormais assez d’estime envers lui pour ne pas se moquer , mais la plaisanterie avait toujours été son fort.


_Sans blague ?? Je devrais peut-être essayer alors ! Tu crois que je pourrais y arriver ?? Je suis assez sexy ?

Il était sérieux mais rien dans son attitude ne le démontrait, en effet il venait de prendre une pose tout à fait provocatrice, du genre de celle des femmes dans les magazines cochons…

Enfin, plutôt que de jouer au Baka, il se reprit bientôt pour s’installer entre les jambes écartées de son ‘nouvel ami » …….mais pas pour faire ce que vous pensez, bande de petits pervers !


_Ouais ! Je fait comme je veux d’abord ! Alors bouge pas, j’ai pas fait souvent ça sur les autres…et pour le lot de consolation, j’ai du chocolat si tu veut !!

C’est avec un grand sourire qu’il commença à recoudre la plaie, rapidement mais avec une précision étonnante ; lui-même avait un corps parcouru de cicatrices, alors il savait ce que c’était…quand il eut achevé son travail, il se releva snas même remarquer ce qui se passait entre les jambes de son invité ; à vrai dire il avait tellement était absorbé par son opération qu’il n’avait rien vu d’autre et maintenant il s’étirait comme un félin pour se détendre.

_Une bière peut-être ?

Il n’attendit pas de réponde et ouvrit le mini-réfrigérateur pour en sortit deux bières, dont une qu’il balança sur les genoux de Tasha. Il décapsula la sienne en s’aidant d’une barre de fer qui trainait dans un coin et but quelques gorgées avant de poser sa canette sur une commode.

_Ah ? J’allais oublier !

Il ouvrit un des tiroirs ce cette même commode et en sortit une chemise rouge, de la même couleur que sa chevelure, pour la balancer sur les matelas.

_Cadeau de la maison ! Comme ça tu te souviendras un peu de moi…

Il sourit en déboutonnant légèrement sa chemise déchiquetée pour se gratter le torse en reprenant sa canette. Suô fixait désormais les rayons devenus rouges à-travers les carreaux brisés, le regard dans le vide.


Dernière édition par Suô Saruahô le Dim 10 Juin - 15:24 (2007); édité 2 fois
Revenir en haut
Maigo Bakarashii
Yakuza Super Sexy
B² : Beau Baka
Violeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2007
Messages: 66
Date de naissance {rp}: 08/05/1985

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 20:34 (2007)    Sujet du message: La tanière du Singe ! Répondre en citant

Maigo observa le jeune homme avec un certain amusement, oui, c'était claire, ce mec était amusant et c'était le seul depuis bien longtemps qui avait fait rire de joie le jeune Yakuza. Depuis la mort de sa soeur, il n'avait jamais plus rit.

~ De mon point de vus, tu n'à pas besoin de cicatrice ! Assura Maigo. Tu est parfait . . . Ou presque ! En tout cas, j'adore la couleur de tes cheveux, c'est une teinture ?

En tout cas, comme Maigo aimer le chocolat, il dit rien pour protesté : le chocolat était la drogue du jeune Yakuza qui ne pouvait pas s'en passé ! Il se doper au nutella le matin et avait toujours un barque ou deux entières dans son sac, et là, il avait oublié son sac, alors qu'elle chance de savoir qu'il en aurait ici ! Non ?

Le travail de Suô fut rapide et pourtant bien fait, c'était impressionnant et le jeune Yakuza se demanda s'il ne portait pas sur son corps des cicatrices semblable ou bien peut être soigniait il les gens ? Il soignait les Freelance et tuer les Yakuza . . . ? Qui savait ! En tout les cas, il était encore un ennemi et lui ne savait pas qui il était réellement, ce qui était assez amusant dans le fond, non ? Être si proche d'un de ses ennemis ! Pouvoir le toucher du bout des doigts sans que celui ci ne sans doute seulement ! Pouvoir le tuer alors qu'il avait si confiance en lui !

Le jeune homme posa une question et se dirigea vers le réfrigérateur miniature posté dans un endroit de la salle, il balança sur les genoux de Maigo un bière sans avoir attendus la réponse.


~ Tu sais, je deviens fou lorsque je bois de l'alcool alors je pense pas que se soit une bonne idée. Déclara t il froidement.

Il releva la tête vers son "ami" et la pencha légérement lorsque celui ci lui envoya une chemise rouges à coté de lui. Il ne put s'empêché de sourire, oui, il la garderait précieusement ! Aucune doute la dessus ! Il passa une mains dessus et l'attrapa, l'enfilant mais ne la boutonnant nullement, laissant son torse parfaitement visible.


~ J'espére que ça me va aussi bien qu'à toi ! Sourit il. En fait, j'ai une question : on est cher les Freelance ici, n'est ce pas ? Donc, tu est des Freelance . . . Mais, c'est quoi exactement ton rôle ici ?
_________________
Meurt un autre jour . . .
Revenir en haut
Suô Saruahô
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 18 Mai - 15:17 (2007)    Sujet du message: La tanière du Singe ! Répondre en citant

Suô est ce qu’on peut appeler un mec déjanté, on ne sait jamais ce qu’il à derrière la tête mais jouer au con était un de ses jeux favoris, ce qui n’avait pas l’air de déranger son invité. Sa remarque ne déstabilisa donc pas plus qu’il ne voulu le montrer. Il fit mine de lui envoyer un baiser avant de répondre d ‘un voix fluette.

_Merci mon cher, vous me flattez ! Mais c’est trop tard moi aussi j’en ai plein de cicatrices partout partout !, tu veux voir ??

A l’autre remarque il se passa une main dans les cheveux d’un air dubitatif.

_Ouais ! C’est la nouvelle teinture de Loréal, parce que je le vaux bien !

Libre au Baka de croire ce qu’il voulait, lui il ne faisait que mentir et ça l’arrangeait bien. Le jeune homme avait eu l’air de se calmer à entendre parler de chocolat…à croire qu’ils étaient sur la même longueur d’ondes les deux gosses ! Suô ne mangeait que ça et c’est parce qu’il partait tard en ville pour essayer de refaire son stock qu’il se perdait dans les ruelles et se fightait avec une petite bande de yakuzas chaque fois !

Il soigna Maigo bien vite, ne se doutant pas un instant qu’il avait invité la panthère dans son antre, une panthère qui pouvait à tout moment lui sauter à la gorge et le dépecer…mais son insouciance n’avait qu’une raison ; Suô était de ceux qui vivent au jour de jour, sans devoir de comptes à personne et sans regarder en arrière. L’avenir est aux jeunes comme on dit, et le Singe stupide ne dérogeait pas à ce principe.

Hein ? Il aimait pas la bière ou quoi ?


_Tu supporte pas l’alcool ? . . . t’inquiètes, c’est pas de la bonne qualité, tu risques rien. La preuve, moi j’en bois des litres il m’est jamais rien arrivé ! Mais si tu veux autre chose te gêne pas et sers-toi ! Par-contre y’a pas grand-chose désolé, j’ai pas fait les courses depuis un moment…je crois qu’il reste de lait et du jus d’orange.

L’autre avait accepté son petit cadeau, ce qui n’était pas sans lui faire plaisir mais il ne dit rien…le Freelances but quelques gorgées tout en réfléchissants aux question du blessé, un sourire en coin. Maigo portait très bien la chemise, aucun doute là-dessus. Suô fut presque fier d’avoir eu l’œil sur ce coup-là. Décidément le rouge avait un effet saisissant sur son compagnon, comme tout à l’heure. Suô n’avait pu s’empêcher d’être impressionné quand il l’avait vu couvert de sang, les yeux vides et froids.
Mais il n’allait pas changer ses habitudes pour si peu.


_Désolé, je suis pas sûr qu’elle t’aille à merveille, après tout c’est ma chemise n’importe qui peut pas la porter !

Curieux ? Il n’était pas bon être curieux ici…le regard du Freelance s’assombrit alors qu’il finissait sa canette pour la jeter à-travers la pièce ; elle atterrit en un clinquement métallique dans un bidon rouillé à quelques mètres d’eux.

_Ouais, t’as bien deviné. Je suis en fait homme à tout faire ici ! Je peut aussi bien être assigné au ménage des locaux, ce qui explique l’état des lieux, qu’être envoyé en mission pour casser du yak’s. En fait je suis la risée des nôtres, on m’appelle le Singe stupide !

Quel gros mensonge…du moins en grosse partie. Car Suô était bien le garde du corps attitré de leur chef, l’Otoosan, et il n’avait jamais été question pour lui de prendre un balai. Néanmoins cet élan de curiosité l’avait piqué, il patientat un peu avant de lui retourner la question.

_Et toi ? On peut savoir ce que tu as fait pour te faire courser par cette bandes de vauriens ?


Dernière édition par Suô Saruahô le Lun 28 Mai - 00:52 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Maigo Bakarashii
Yakuza Super Sexy
B² : Beau Baka
Violeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2007
Messages: 66
Date de naissance {rp}: 08/05/1985

MessagePosté le: Sam 19 Mai - 17:47 (2007)    Sujet du message: La tanière du Singe ! Répondre en citant

Alors, il avait effectivement des cicatrices qu'il avait sans doute dut soigner lui même ? Comment les avaient ils eux ? Et combien Maigo allait il lui en donné avant de le tuer pour de bon ? Il ne savait pas et n'était pas sûr de savoir s'il allait seulement lui en donné une seule, mais c'était ce qu'il voulait et nul doute que c'était ce qu'il allait lui faire ! Au moins une, il se le promit, juste une pour que cet homme ne l'oublie jamais !

~ Ouais ! Lâcha le garçon avec un certain enthousiasme. Faisons un concour de cicatrices ! Celui qu'à la plus belle aura le droit de . . . Heu . . . Bah, je sais pas ! Une idée ? Quel genre de gage on pourrait donné au perdant ?

Il releva la tête vers son ami, la teinture Loréal hein ? Maigo vérifirait si c'était le cas, je pense que vous vous doutez comment il allait faire... Non ? Vraiment pas ? Sa se situs sous la ceinture, vous comprenez maintenant ? Et oui, un endroit qui ne mens jamais en fait ! Mais il était sûr de ne pas avoir besoin de regarder là pour être sûr d'avoir raison !

Le Yakuza commença à jouer avec la canette, la faisant rouler d'une mains à l'autre mais avec douceur, ne cherchant pas à la faire expliser à cause de la pression qu'une secousse violente provoquerait. Il ne se décidait pas à l'ouvrire, se disant qu'il avait l'alcool mauvais, cela serait une mauvaise idée de boire maintenant, sûrement qu'il ne se contrôlerais plus !


~ Hum, je veus pas faire des trucs que je regretterais ensuite ! Avoua t il franchement. J'ai l'alcool plus que mauvais ! Tu veut que je te viole ? Par ce que même avec de la mauvaise qualité, je peu devenir plus que sadique ! Alors se serait mieux du lait pour le petit chaton que tu viens de trouvé et soigné dans la rue !

Le jeune Yakuza se demanda l'espace de quelques secondes ce qui lui arrivait : il se sentait de plus en plus étrange pour la simple et bonne raison qu'en cet instant, il pensait plus à dormir qu'à la façon dont il torturerait le Freelance et cela n'était pas habituel. Peut être avait il perdus plus de sang qu'il ne l'avait crus ? Mais en même temps...Il se rendit compte que plus il restait avec le Freelance et moins ses idées devenait sadique... Maintenant, il le voulait presque comme animal de compagnie !

~ Ta chemise ne me va pas ? Demanda t il presque naïvement, soulevant un pan de la chemise et dévoilant un peu plus son torse. Hum... En fait, tu préférait me voir torse nut ! Petit coquin va !

Il avait pris un aire comique, sachant parfaitement que cet homme ne voulait pas lui sauté dessus, sinon, il l'aurait déjà fait depuis longtemps ! En fait, le Freelance ne lui faisait rien sûrement par ce qu'il pensait avoir une personne neutre en face de lui, s'il savait la vérité, sûrement qu'il aurait le même genre de pensée que Maigo.

En tout les cas, les Freelance dut douté l'espace de quelques instants mais cela ne l'empêcha pas de répondre, même si la réponse semblait imcompléte. Il le comprenait, lui même ne lui dirait jamais ce qu'il faisait éxactement dans son clan, mais plus par ce que tout le monde savait exactement ce en quoi consisté son travail.

Maigo pris une mine légérement gênait, se frottant la nuque à la question.


~ Bah, je suis un enquiquineur, il parait ! Déclara t il. Et puis, j'ai trop approché le mec du patron de la boite . . . Il à pas apréciait je crois... Mais il est à corqué le mignon ! Je peu pas m'empêché de retourner le voir encore et encore ! Et souvent je doit en fritter des Yakuza mais rarement je dois les tuers. . .
_________________
Meurt un autre jour . . .
Revenir en haut
Suô Saruahô
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 27 Mai - 12:36 (2007)    Sujet du message: La tanière du Singe ! Répondre en citant

Evidemment qu’il avait des cicatrices le Freelances, sinon il ne serait tout simplement pas ici à jouer les gros bras ! Mais c’est vrai que jamais il n’avait laissé quiconque le soigner, pour ce genre de choses il était intraitable ; il détestait qu’on le touche ou qu’on le tripote, rien que cette pensée l’horrifiait. Ca, il en avait baffé des types de son camp qui avaient voulu toucher ses cheveux ou qui lui avaient mis une tape significative sur les fesses ! Mais personne n’avait jamais compris pourquoi tant de fureur…et Suô ne dévoilerait certainement jamais son secret. L’Otoosan seul était au courant, et encore, il ne lui avait pas tout dit, car les cicatrices ne dataient pas seulement de sa carrière de Freelance…

Le défi de Maigo avait l’air très intéressant du point de vue de Suô qui s’enthousiasma à son tour…de vrais gosses ensembles ceux-là !


_Ouaiiis trop cool ! alors, heu… le perdant, il aura droit de faire faire ce qu’il veut à l’autre ! Allez, on se promet !

Et pour la promesse quoi de mieux qu’une cicatrice justement ? Le Singe sortit un couteau suisse de sa poche et tendit la main droite pour s’entaillait la paume. Un mince filet de sang rouge perla sur son poignet puis son bras mais lui il souriait en regardant cette marque, preuve de leur confiance. Après ça il lança la lame du côté du lit improvisé et laissa le soin à son compagnon de l’attraper au vol.

Le Singe croyait bien mentir, en vérité il ne se souciait pas de savoir si on le croyait ou pas, tant qu’on ne le cherchait pas à savoir vraiment…en tout cas Nigate avait l’ai nerveux à l’idée de boire de l’alcool…plutôt étrange pour un jeune, non ? Suô fronça les sourcils en entendant le terme « violer », un mot qu’il ne supportait plus.



_ …très bien…c’est comme tu veux mon Chat…

Il avait un peu perdu de sa bonne humeur mais attrapa quand même la brique de lait dans le frigo pour la lui tendre. Un animal de compagnie ? Pourquoi pas…il pourrait bien l’adopter ce garçon, après tout il se sentait assez seul au milieu de tous les adultes de la bande, mais Suô doutait fort que l’autre accepte un sort si dégradant…la présence de Maigo le détendait, tout simplement, si ça continuait comme ça il ne pourrait plus s’en passer ! Ses petites allusions le faisaient rire.

_Oui, c’est vrai que t’es pas mal du tout, mais t’es pas mon genre du tout mon grand !

Pourtant , chaque seconde passée en sa compagnie l’apaisait comme jamais. Etre en vérité, il le trouvait terriblement craquant ce ptit gars, pourquoi ne pas s’amuser un peu avec lui avant de la lui rendre sa liberté ? C’est qu’il avait l’air d’avoir une sacrée réputation en plus, un peu comme Saruahô en fait ! Le Singe ricana en entendant ses propos avant de faire quelque pas pour s’asseoir sur le matelas aux côtés de son « ami ».

_Je t’aime bien toi, t’as l’air marrant ! Alors comme ça t’es prêt à tout pour avoir ce que tu veut, hein ?? Ah ! Ca me fait penser, j’avais complètement oublié !

Il se leva subitement pour chercher quelque chose dans un placard non loin de la fenêtre par où ils avaient débarqué et revint près du Baka avec du chocolat au lait ; le garde du corps sourit malicieusement en coupant la tablette en deux.

_Ta récompense de tout à l’heure !

Il lui tendit sa part et croqua à pleines dents dans la sienne en se laissant tomber sur son lit, un bras croisé derrière la tête. Pensif, il resta un moment silencieux. Sels les craquement du chocolat troublait le calme des lieux. Enfin, le Singe se décida, maladroit énergumène.

-Je…dis, tu voudrais pas rester un peu ici…avec moi ? Ah ! Mais ne te fait pas d’idées hein ! C’est juste que… t’es sympa et…moi, je m’ennuie ici, j’arrive pas à m’amuser tout seul…
Revenir en haut
Maigo Bakarashii
Yakuza Super Sexy
B² : Beau Baka
Violeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2007
Messages: 66
Date de naissance {rp}: 08/05/1985

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 01:33 (2007)    Sujet du message: La tanière du Singe ! Répondre en citant

L'histoire des cicatrices semblait enthousiasmé le jeune homme à un telle point que Maigo n c'était même pas imaginé. Son idée quand au gage était particulièrement intéressante, vous vous doutez sans doute pourquoi, non ? Bande de Naïf si vous ne voyez pas ! C'est pourtant pas difficile de savoir ce que le jeune homme demanderez s'il gagnait, non mais, je vous jure !

~ D'accord ! Sourie le Yakuza. Prépare toi à faire de sacret truc mon petit ! Et je te promet de faire ce que tu veus ensuite !

Maigo ne mentait pas, il ferait tout ce que son ami lui demanderait de faire, il n'était pas du genre à avoir peur de faire quoi que se soit. Il n'était pas du genre à fuir ! Il regarda le jeune homme s'entaillait la peau avec un couteau et récupéra celui ci lorsqu'il fut envoyé à ses cotés, prenant quand à lui la mains gauche car ils étaient sûrement l'opposé l'un de l'autre . . . En fait, tout le laissé pensé, non ?

Maigo, traitre et calculateur et Suô, semblant plutôt naïf et plus instinctive qu'autre chose . . . Et puis, leurs façon de pensé était clairement différente comme leurs motivation à leurs rencontre car Maigo voulait un rival alors que Suô . . . Un ami . . . Mais l'idée n'était pas mauvaise : la trahison d'un ami était pire que tout non ? Hé oui, un autre point pour la différence : Maigo, machinal et démoniaque . . . Ils étaient le miroire l'un de l'autre.

Le Yakuza repossa ensuite le couteau sur la table de chevet, enfin, ce qui servait comme telle en tout cas et se retourna vers son hôte tout en se léchant la plaie fraiche qu'il venait de se faire, apréciant le goûts de son propre sang. Il était bizarre mais c'était comme cela. Son ami devint d'ailleurs légérement plus sombre lorsque Maigo avait prononcé le fameux mots . . . Et avait presque l'impression que cela était un aveux, cela donnant du piquand à l'histoire en fait . . . Suô ne tarderait pas à le haïr au plus haut point !

En même temps, ce n'était peut être pas sûr, beaucoup de gens haïssait se mot mais sans réelle raison, trouvant cela immorale ou bien pour une autre raison que Maigo ne comprenait pas et qui s'appellé "pitié" . . . Oui, on avait pitié de la pauvre fille ou du pauvre gas qui se faisait violé dans la rue car tout les jours, ils étaient des milliers dans le monde à subir cela ! Mais la pitié, Maigo ne connaissait pas . . .

Le blond pris la bouteille de lait que lui proposé le jeune homme et la bus directement à la bouteille, un fillet s'échappant légérement et glissant de ses lèvres pour couler le long de son menton. Il relacha de sa bouche la bouteille, une moustache blanche c'était former sur sa lèvres supérieure, trace qui disparut effacé par une langue gourmande. Il écoutait d'une oreille distraite le jeune homme, se disant que de toute façon, LUI il était à son goûts et c'était tout ce qui comptait du point de vus de Maigo !

Le Yakuza le suivit du regard alors qu'il s'installait à ses cotés, pas du tout surpris par ses propos mais étrangement . . . Comment dire, il resentait une étrange sensation au fond de lui même, une sensation de trahisson . . . Non, de culpabilité ! Oui, c'était de la culpabilité ! Il aurait sûrement était plus simple qu'ils ne s'aiment pas ! Oui, c'était claire, c'était les pensées de Maigo qui secoua doucement la tête pour chassé ses pensées qui n'avait pas lieux d'être ! Il devait HAÏR tout les Freelances ! TOUS !

Ayant repris ses esprits, dut moins, c'était ce qu'il pensait, il pris le morceau de chocolat que lui tendait Suô et le pris en bouche, succant plutôt que de mordre à pleine dents pour savouré toute l'arôme de cet chose désendut tout droit du jardin d'Eden . . . C'était tellement bon !


~ Marchi ! Dit il le morceau en bouche.

Il n'y eu plus un seul mots d'échangé l'espace de plusieurs instants, juste le bruit des craquements du chocolats, le Yakuza c'était laissé tomber en arrière, ne retenant le chocolat qu'avec ses dents et mordillant le morceau de chocolat en fixant le plafond, n'ajoutant rien de plus. Il tournat son regard vers Suô et ne put s'empêché de sourire de façon étrange. Le jeune homme lui offrait quelque chose de totalement inespérait : l'occasion de s'approché encore plus de lui pour découvrire la moindre de ses faiblesses . . . Quel erreur !

Maigo se releva légérement, se mettant sur le lit à quatre pattes et se rapprochant de Suô avant de se laissé tomber contre lui sans pour autant se jeter sur lui, plutôt à ses cotés. Il installa sa tête sur le torse de Suô, faisant mine de ronronné dans ses bras, reprenant le chocolat dans ses mains.


~ Bien sûr que je veut bien ! Avoua t il souriant étrangement. En plus, si je sort et que je tombe sur des Yakuza, j'aurais la gorge tranché !

Il se releva, reprenant le morceau en bouche, et relevant la manche de sa chemise pour montré une cicatrice sur le bas de sa bras.

~ Un cou de couteau donner par un salle type ! Dit il montrant une cicatrice de quelques centimètres. Il a presque touché la veine, ça aurait put être grave mais ça là pas était !

Hé hé hé, concour de cicatrice ! Faut pas oublier ! XD
_________________
Meurt un autre jour . . .
Revenir en haut
Suô Saruahô
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 10 Juin - 17:21 (2007)    Sujet du message: La tanière du Singe ! Répondre en citant

Suô était loin de se douter de ce que pouvait penser son pote, il en était même très loin ! Que demanderait-il, lui ? Il ne savait pas encore, « vivre au jour le jour » était une phrase qui régissait sa vie et il n’était pas prêt de changer !

-De sacrés trucs ? Ouhlà, je m’attends au pire ! Mais je ferais tout ce que tu me demanderas si je perds !

Il aimait bien ce genre de défis mais même s’il était prêt à tout, quelque chose en lui l’avertissait encore, il n’aurait su dire la nature de ce sentiment qui relevait probablement de son instinct de Junkie…et qui ne l’avait jamais trompé jusque là. En tout cas il fut heureux de voir que Maigo choisissait sa main gauche pour leur pacte, c’était bien sûr quelque chose qu’il avait attendu de sa part, comme s’ils étaient déjà liés en quelque sorte…ils se ressemblaient et s’opposaient à la fois, mais ça je jeune Singe ne pouvait pas encore le constater. Tout ce qu’il voyait c’était une nouvelle sorte d’amusement, l’occasion de voir autre chose depuis longtemps, s’amuser, s’éclater avec un mec de son âge…une vie normale somme toute.

Mais la réplique de son interlocuteur le ramena pendant une fraction de seconde loin en arrière…très loin à une période qu’il aurait préféré oublier…il secoua bien vite la tête pour éviter de ruminer et réussit par la suite à se dominer pour rester cool. Il devait ç tout prix conserver cette image qu’il se donnait, celle d’un type totalement zen. Car le Singe avait, lui, une bonne raison de réagir ainsi, quelque chose dont il n’avait jamais parlé, même à l’Otoosan à qui il s’était raccroché depuis.
Personne.

Il le détaillait tandis qu’il buvait et déglutit en voyant un mince filet blanc couler le long de la joue pâle pour s’égoutter sur le menton gracile du jeune homme et bien sûr il fallait qu’il cache à tout prix cette réaction en jouant au Singe Menteur. Oui, il voulait un ami, mais on ne trouve pas un mai irrésistible, on n’a pas envie de le caresser…on ne désire pas un ami. Et il était hors de question de le perdre ce chaton, maintenant qu’il lui avait mis le grappin dessus il ne pourrait plus le lâcher ! Suô le suivrait certainement comme un poussin suit sa mère poule, il s’attachait rarement aux personnes mais quand ça arrivait elles étaient obligées d’accepter son caractère assez détonnant.

Son invité avait l’air d’apprécier le cacao tout autant que lui du moins et sa réaction réjouit le Freelance qui lui répondit par un sourire amusé. Il ressemblait à un gosse l’autre, c’était tellement mignon ! Il aimait bien les manières de gamin, c’était une chose qui le rassurait ; il se disait certainement au fond de lui qu’il n’était pas le seul à être un peu comme ça. Il l’avait laissé se coucher sur lui, absolument pas dérangé par ce rapprochement soudain, il aimait plutôt à vrai dire, se sentir vu et apprécié, et il assumait complètement ce côté de sa personnalité.

Le calme.

Une présence.

Du chocolat.

C’étaient les seules choses dont il avait besoin pour se sentir bien.

Evidemment, perdu dans ses songes, il n’avait pas vu le regard étrange que lui avait porté le Baka, il le sentit juste se rapprocher et le vit avec étonnement se blottir contre lui. Un sourcil levé traduisait sa surprise, jamais on ne lui avait fait ce coup-là, et pour cause ! Personne n’était arrivé à l’approcher autant depuis son enfance ! Suô frissonna au contact d’une autre peau contre la sienne.
Vite.
Etouffer ses souvenirs.

Mal-à-l’aise, rien ne pouvait traduire ça hormis peut-être une lueur différente dans ses yeux, amsi elle disparut bien vite, remplacée par ce qu’on aurait pu comparer à un soulagement. Il releva un peu la visage de manière à le fixer, ne croyant qu’à moitié ses oreilles, il ne faisait pas attention à l’expression étrange du garçon, il était déjà en surdose d’enthousiasme et s’était à moitié relevé
.

_Pour de vrai ?? Trop bien, alors je vais te garder ici le temps que les Yak’s t’oublient ! Et on ira leur casser la gueule après, et je vais te montrer tout mes trésors ! Tu va voir, j’ai plein de secrets ici et je connais cet endroit comme ma poche ! On va emmerder les gardes en leur lançant des cailloux depuis le toit, on les fera tourner en bourrique ! Et je te présenterais à mon papa, c’est le chez ici et tout le monde lui obéit ! C’est le plus fort et le plus gentil !

Evidemment, Reishin n’était pas son père mais il n’avait pu s’empêcher de l’identifier à cet homme, comme pour remplacer l’image de son véritable père en lui. Il y avait de grandes chances pour que Maigo croie à cette illusion…la vie-même du Singe Stupide était une chimère. Il regarda attentivement la cicatrice qui barrait le bras de jeune homme et l’écouta en parler en silence, comme hypnotisé par sa voix en cet instant alors qu’il venait de finir son chocolat. Le coin des lèvres barbouillé le décridibilisait d’ailleurs totalement quand il prit la parole a son tour.

_Waa…pas mal ! Mais j’en ai en réserve des extras aussi !

Il pensait notamment à celle qui représentait sa plus grande peur, celle qu’il avait toujours cachée et qu’il ne lui montrerait pas, même si elle lui permettrait très sûrement de gagner leur petit jeu…Sur ces mots ce n’est donc pas sa chemise qu’il souleva mais son pantalon qu’il défit sans aucune pudeur jusqu’au genoux pour caresser pensivement sa jambe droite du bout des doigts. Une entaille large d’environ un centimètre avait marqué la peau blanche sur tout le long de la cuisse et Suô la contemplait les yeux dans le vide.

_…hm…une saleté de Yak…ce petit salaud à essayer de me violer sur leur territoire…et pour m’immobiliser il m’avait déchiré la jambe avec son poignard…

Il partit d’un rire inhabituel, froid et ironique.

_Malheureusement pour lui il a pas eu le temps de bander…et il ne pourra sans doute plus jamais après ce que je lui ai fait…

On aurait presque pu croire à un dédoublement de personnalité, attisé par la haine qu’il portait aux Yakuzas, ses yeux brillaient étrangement, d'un méchancetée insoupçonnée.
Revenir en haut
Maigo Bakarashii
Yakuza Super Sexy
B² : Beau Baka
Violeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2007
Messages: 66
Date de naissance {rp}: 08/05/1985

MessagePosté le: Dim 10 Juin - 20:39 (2007)    Sujet du message: La tanière du Singe ! Répondre en citant

Un fin sourire apparus sur le visage de Maigo qui décida d'essayer de ne rien laisser transparaître de ses émotions et même de ne plus rien pensé contre se jeune homme qui, pour le moment, n'avait montré aucune menace, c'était même abérant qu'il se laisse ainsi berner . . . Mais c'était sûrement les deux Yakuza qui avait permis cela ! Il devrait peut être pensé à les remercier en revenant a la basse . . . Pour le second du moins ! Il allait se faire gronder, non ? Pour avoir tuer un des siens . . .

~ Bah, toi, tu compte pas me faire faire des trucs super zarbie ? Demanda t il en penchant la tête sur le coté. Aller, avous ! Tu va au moins me faire faire un truc hallucinant ! Juste pour voir si je le ferais ou pas !

Maigo se délectait de tout ce qu'il mangait, il aimait par dessus tout le chocola et cela avec du lait, franchement, c'était tellement bon ! Il lâcha même un petit soupire de plaisir ! Il fut étonné par le résultat qu'eu l'effets de son acceptation à cette invitation. Il ne c'était réellement pas attendus à cela !

. . .

Comment ça il allait le présenté à son père ? Pourquoi il ferait ça ? C'était tout de même étrange, non ? Le jeune homme le connaissait à peine et il voulait le présenté à son père ? Ne cherchant pas plus que cela, Maigo négligea fort cette information qui pourtant lui aurait permit de comprendre qui était le "papa" de Maigo ! Il ne compris pas et laissa tomber . . .


~ Désolé, je ne pourrais pas faire de même avec mon père. Avoua t il franchement. Il a été tuer mais bon, je l'ai à peine connus . . .

Et c'est alors que débutat réellement le concour de cicatrice et il fut étonné et, il fallait avoué, légérement choqué de voir Suô désendre son pantalon, le jeune homme se demandait s'il devait pas réagir car après tout, peut être que le singe savait parfaitement qui il était et l'avait mené ici pour le piéger ? Regardant autour de lui, il ne vut cependant personne près à ce jeter sur lui et fut rassuré avant de rapporter son attention sur le jeune homme.

Une cicatrice bien caché . . . Là, à un endroit assez intime . . .

Il dut s'avoué vaincus : il n'avait pas de telle cicatrice et n'en aurait pas à moins de s'en faire une pareille lui même ! Il écouta le commentaire de Suô et se demanda si le jeune homme n'avait pas un problème avec les violeurs mais laissa de coté toute question, sachant parfaitement que de toute façon, il ne répondrait sûrement pas !


~ Je n'ai pas de telle cicatrice ! Avoua t il franchement. J'en ai quelques autre pas mal, mais pas comparable à la tienne . . . Tu à gagnié Suô !

Il sourit au jeune homme, tout de même deçus de ne pas avoir gagnier.

~ J'éspére que tu me tuera pas si j'ai un geste trop déplacer ! Sourit il. Alors maître, que dois je faire ? Miao !
_________________
Meurt un autre jour . . .
Revenir en haut
Suô Saruahô
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 5 Juil - 23:31 (2007)    Sujet du message: La tanière du Singe ! Répondre en citant

Suô ne put s’empêcher de rire à la proposition du jeune homme.

« A t’entendre on dirait que tu tiens vraiment à ce que je gagne ce pari! Franchement là maintenant j’ai pas d’idées, mais t’inquiètes pas pour ça vieux! »

Il fit mine de réfléchir en usant d’uns voix faussement hésitante, les yeux levés au ciel.

« Mmh.. J’dois avoir un tas de fringues bizarres dans les cartons, et puis tu sais ici avec un peu d’imagination on peut s’éclater comme un fou! »

Le freelance s’emportait vite mais il n’y pouvait rien. L’envie de partager tout ce qu’il savait avec un complice grandissait au fil des minutes passées avec son invité et il découvrait ce sentiment agréable sans songer à le réfréner. Quand à l’Otoosan il se sentait presque obligé de faire les présentations, car après tout il se ferait certainement tirer les oreilles pour avoir introduit un inconnu dans la planque…mais par-dessus tout il ne pouvait rien cacher au père et il était si fier de cet homme qu’il forçait presque le peu de personnes qu’il appréciait à le connaître et à l’admirer tout comme il le faisait.
Cependant Suô se calma à la réplique du Baka et tout redevint silencieux dans le chambre
.

« Ah…excuse-moi. »

Le véritable géniteur de samouraï était-il encore en vie? Il n’en savait rien à vrai dire et se félicitait de n’avoir jamais croisé sa route depuis.

Il n’avait eu aucune pudeur à baisser son pantalon et pourtant pendant un instant l’autre avait eu l’air mal-à-l’aise, le singe se demandât bien pourquoi. L’enthousiasme repris bientôt le dessus et il fut assez étonné, presque déçu même, de constater qu’il avait déjà gagné.


« Quoi? Mais allez, c’est pas ma meilleure pourtant, je suis sûr que t’en à d’autres à me montrer! »

Mais après tout peut-être que ce que voulait vraiment le chaton c’est être adopté…? Il remonta son pantalon bien vite.

« Quoi? Si t’as un geste déplacé? Parce que tu compte me faire quelque chose peut-être? »

Il sourit et réfléchit quelques secondes

« Bon, on va rigoler minou, tu veut faire le chat hein? Ok, pas de problème, tu va donc te comporter comme si t’était mon animal de compagnie! »

Il se leva pour fouiller dans la commode et revint avec quelque chose dans son dos.

« Ferme les yeux minou, j’ai un cadeau pour toi! »

Il posa une main sur ses yeux pour s’assurer de la surprise et lui passa un collier de cuir coir autour du cou avec une médaille d’argent un peu usée ayant visiblement appartenue à un animal nommé « Baka » ce avait bien fait rire le freelance quand il l’avait trouvée. Il retira sa main et le tira par la main jusqu’à un grand miroir terni vissé à une paroi pour le laisser admirer.

« J’ai pas trouvé mieux comme nom mon chaton, ce sera Baka! U’il est mignon mon chat! »

Il se jeta sur lui sans attendre sa réaction pour lui frotter vivement le crâne, un grand sourire aux lèvres.

« Tu auras une laisse si tu te comportes mal ou que t’essaye de t’enfuir, on va faire un essai: je vais te sortir faire ta promenade et te présenter à Papa! »


[Comme ça on pourrait aller voir Reishin dans son bureau, non?]
Revenir en haut
Maigo Bakarashii
Yakuza Super Sexy
B² : Beau Baka
Violeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2007
Messages: 66
Date de naissance {rp}: 08/05/1985

MessagePosté le: Sam 7 Juil - 20:23 (2007)    Sujet du message: La tanière du Singe ! Répondre en citant

C'était pas qu'il voulait perdre se paris mais il voulait montré à Suô qu'il profiterait de cela, surtout s'il disait qu'il en profiterais pas ! Les êtres humains était ainsi : faussement modeste, il ne ferait jamais certaine chose, disent ils, alors qu'en réalité, ils céderaient à cela ! Ils le ferraient aussi ! Ils étaient réellement faussement modeste !

~ Claire que si tu me fait rien, je peu perdre en confiance ! Dit il souriant. Et je m'inquiéte pas pour le fait que t'ai pas d'idée, sa me rassure même !

Il fut étonné d'apprendre qu'il allait devenir, peut être, model de cosplay ! Mais cela pouvait être assez amusant, non ? Il se prendrait au jeu en tout cas et il sourit naïvement à son ami/rival. Il commençait à l'aprécié et cela ne le protégerais pas pour autant . . . Plus il aimait quelqu'un et plus Maigo avait envie de le tuer pour le préserver de la mort . . . Etrange, n'est ce pas ? Mais mieux vaut mourir de la mains de quelqu'un qu'on aime, non ?

Il ne pus s'empêché de sourire lorsque Suô s'excusa, cela avait quelque chose d'ironique car en réalité, c'était des freelances qui avaient tué sa famille et avec ce qu'il allait dire . . . Non, ce qu'il allait dire n'était pas ce qu'il pensait intérieurement !


~ Ce n'est pas de ta faute : c'est pas toi qui l'ai flinguer alors t'excuse pas pour ça ! Dit il, souriant, il détourna le regard en continuant : De toute façon, je compte me venger alors . . .

Le concour débuta mais Maigo dut s'avoué que Suô avait gagner ! Ses blessures étaient toutes futiles comparait à ce que lui avait montré l'homme à la chevelure de sang et celui ci parus déçus de rencontré si peu de résistance ! Il devrait plutôt être content ! Maigo n'aurait eux aucune pitié s'il avait remporté la victoire !

Il secoua négativement la tête pour toute réponse a la question de Suô . . . Bien sûr que si il comptait lui faire énormément de chose ! Il voulait l'attaché, le torturé, le violé . . . Encore . . . Et encore . . . Et encore ! Il voulait le faire siens, totalement siens ! Il voulait cette créature si belle en face de lui et vous ne pouvez même pas vous imaginez à quel point !

Maigo releva la tête vers Suô, le regard interrogative et franchement intriguet. Pourquoi il voulait le prendre comme animal de compagnie maintenant ? Certes, Maigo avait le comportement d'un animal cherchant des calin, mais était ce une raison ? Bah, de toute façon, Suô n'était pas bien méchant alors il pouvait se laisser faire ! Il le suivit du regard et se demanda ce qu'il cherchait l'espace de quelques secondes. C'était quand même étrange, non ?

Il obeit donc à son "maître" lorsque celui ci revient et se laissa faire, franchement intriguer et, il faut l'avoué, exité par le fait de ne pas savoir ce qui se passé exactement. En se voyant dans le miroire, il ne put s'empêché de rire distraitement en voyant le collier.


~ Toi, tu fait pas les choses à moitié ! Sourit il en fixant son "ami" en prenant un aire plus taquin. J'aime vraiment ce collier, il me va à ravir mais j'aime pas les laisses, je te préviens tout de suite ! T'aurais pas un . . . Harnais ?

Il fit mine de ronronner sous les caresses de Suô, se frottant même à lui et le lécha sur la joue.

~ On va voir papa ? Dit il enthousiasmé par cette idée, trop curieux de savoir qui était le père de son "maître". Je me comporterais bien, je te le promet maître !
_________________
Meurt un autre jour . . .
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:07 (2018)    Sujet du message: La tanière du Singe !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> Territoire des Freelances -> Immeuble Inachevé -> 4éme étage Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom