Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas
Forum classé NC-17
 
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Appartement de Matthew

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> Territoire des Freelances -> Immeuble Inachevé -> 3éme étage
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Maigo Bakarashii
Yakuza Super Sexy
B² : Beau Baka
Violeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2007
Messages: 66
Date de naissance {rp}: 08/05/1985

MessagePosté le: Ven 30 Mai - 18:07 (2008)    Sujet du message: Appartement de Matthew Répondre en citant

On l’avait sans doute oublié, où bien le fessait on exprès ? En tout les cas, Maigo resta plusieurs jours et n’avait aucune idée des nouvelles de la ville, il ne se doutait pas de tout ce qui se tramer a l’extérieure, n’avait pas même une idée de la gravité de ce qui se passer hors de ses mures, mais de toute façon, tout cela lui serait passer au dessus de la tête ! Lui, il ne cherchait qu’une seule chose, tout le reste lui importait peu …

Quand au garde, ce qu’il fit ou ne fit pas resterait sûrement a jamais entre eux deux ! Na ! Vous aviez cas mieux vous occupez du chat !

Pendant tout ce temps où il était resté assis sur cette chaise qui lui donnait des courbatures, Maigo n’avait que pensé … Pensés au choses qu’il ferait, a ce qui ne ferrait pas, a des choses futiles ou non, il repensa par exemple au macaque qui l’avait foutus dans cette merde … Qui l’avait aidé a se foutre dans cette merde ! Ha, lui ! Il ne perdait rien pour attendre ! Il se vengerait, c’était claire et net ! Cette idée le fit rire bêtement et le soldat se demanda si l’homme ne perdait pas la tête a cause de sa solitude … Il avait raison sur un point : il avait perdus la tête, mais c’était depuis bien longtemps !

Enfin, un beau jour … Ou un jour de nuage … Allait savoir ! Maigo ne savait pas quel temps il fessait dehors ! Il ne voyait pas la fenêtre de là où il était ! Bref, Matthew réapparut soudainement … Comme si de rien était en fait, non ? En tout cas, il reprenait les rênes, lui redressant le visage et, comme toujours, Maigo l’affronté du regard, se demandant simplement ce qui c’était passé jusqu’à maintenant pour cet homme … Sûrement plein de chose !

Le silence, comme toujours, rien que le silence que rien ne vient troublé dans cette pièce. Le jeune homme attaché fixait Matthew, cherchant a le sonder pour tenter de comprendre ce que son visage décrivait de la situation, mais le visage de cet homme était si peu expressif qu’on ne pouvait y lire qu’une interrogation … Tient, Maigo passé de « témoin » a « chose encombrante » ? Qu’est ce que cela voulait dire ? Hum, là, la curiosité de Maigo était grandement attiser !

Suivant les moindres mouvements de l’homme qui était maintenant le chef des Freelances sans que Maigo le sache, le jeune homme pencha la tête sur le coté, il jugeait que pour le moment, il valait mieux restait calme et discret, mais également de rester sur le qui vive. C’était son instinct qui lui conseiller cela, avait il tord ? Hum, sûrement … Il venait de faire signe au garde d’approcha et lui donna des instruction que le Yakuza ne pouvait pas entendre de là où il était.

… Pardon ? Le mettre dans un appartement et l’attacher ? Mais sa allait pas du tout dans sa petite tête a lui ou quoi ? Bordel ! Il pouvait pas se décidé clairement de ce qu’il allait faire de lui ? Il pouvait pas tout simplement le liquidé et balancer son corps dans la bais de Kyouri pour nourrire les petits poissons ? Bah non, il semblait que Matthew n’en avait pas encore terminé avec lui … Le pire, c’est qu’il avait réellement l’impression de n’être qu’un petit animal de compagnie ici ! On le traitait ainsi en ses lieux …

Après la sortis du Freelance « supérieure », les deux autres se dirigèrent vers le séquestré et, comme d’habitude, Matthew avait eu raison de pensée que l’autre donnerait du file a retordre a ses tortionnaires ! Bien qu’en réalité, ses membres étaient tellement engourdie que la résistance fut presque futile ! Il avait des fourmis dans tout le corps et c’était compréhensible : il n’avait pas tellement bouger, voir pas du tout bouger, depuis sa dernière « rencontre » avec l’ancien Jikkei !

Bref, les hommes menèrent le prisonnier au appartement de Matthew, comme convenus, et il se retrouva une nouvelle foi attaché … C’est étrange, le scénario ne fessait que se répété là, fallait innover ! Que diable ! Changer quelques choses ! Bon, au moins était il a un meilleurs endroit : l’homme l’avait attacher avec une paire de menotte aux barreaux du lit et, pour tout avoué, Maigo ne se priva pas en se laissant aller, appréciant de ne plus dormir sur cette maudite chaise qui lui avait totalement endolori le corps !

Bah, maintenant ? Il restait plus qu’a attendre que MONSIEUR Matthew se présente, non ? Alors autant l’attendre confortablement ! Du moins, comme on le peu : le Yakuza se roula en boule a l’endroit où il le pouvait et ferma les yeux.

_________________
Meurt un autre jour . . .
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 30 Mai - 18:07 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Matthew Coleman
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 30 Mai - 23:01 (2008)    Sujet du message: Appartement de Matthew Répondre en citant

Le nouvel appartement de l’ancien Jikkei fut aménagé à la va-vite. Il ressemblait en beaucoup de points à son ancien appartement, les meubles et vêtements ayant été ramenés de là-bas, et disposés de la même façon un peu près. Etant donné qu’il était devenu chef, il ne pouvait se permettre de vivre loin du QG, et ne possédant pas une résidence luxueuse comme le précédent chef, il n’avait aucune raison de refuser les conseils qu’on lui donnait. Vivre directement sur leur territoire lui assurait également une sécurité de plus, et être sur place lui permettrait de régler les affaires plus rapidement. Quoi qu’il en soit, il n’y voyait que des avantages.
 
Sa blessure était presque totalement guérie, et il alla à l’extérieur régler quelques problèmes, comme celles des liquidations des corps. En jeter trop dans la baie attisait la colère des forces de l’ordre, et bien que ces derniers soient d’ores et déjà dans leurs poches, il valait toujours mieux être discret. Il était donc allé dans un restaurant très branché, renfermant un secret des plus inhabituelles, qui allait donc l’aider à écouler quelques stocks de cadavres, régulièrement… Cette petite visite là-bas l’avait rendu de mauvaise humeur, étant donné que le gérant avait souhaité qu’il paye en nature, et le Freelance n’eut pas vraiment le choix. En voyant le bon côté des choses, il avait économisé de l’argent. Mais c’était bien tout.
 
Retournant donc à son appartement le soir, éreinté, son arrière-train légèrement douloureux, il était mécontent, en colère même contre un certain espagnol. Frustré, il défit sa cravate et posa sa veste sur le canapé, se dirigeant vers le mini bar pour boire un verre de vodka, ne voulant plus toucher du whiskey de si tôt. Maigo lui était d’ailleurs complètement sortit de la tête, et c’est quand il arriva dans sa chambre, le verre dans une main, l’autre déboutonnant sa chemise, qu’il remarqua l’animal, recourbé sur le lit pour dormir, et attaché. Les gardes l’avaient vraiment prit au pied de la lettre…
 
S’approchant de la forme toujours endormie, Matthew prit une bouteille d’eau qu’il versa entièrement sur le visage du brun, le réveillant brusquement. Il se croyait où là franchement ? Déjà que le Freelance était de mauvais poil… Autant dire que Maigo faisait le parfait punching-ball, et il n’hésiterait pas à se servir de lui pour se défouler.
 
- Qui t’as permis de dormir ? Redresse-toi et va prendre une douche, tu pues et je n’ai pas envie que tu infestes mes draps.
 
Cherchant la clé des menottes qu’on lui avait donnée précédemment, il libéra l’homme, le laissant se mouvoir librement dans l’appartement. C’était dangereux, mais il n’en avait rien à faire. Mourir ne lui faisait pas peur, et l’homme ne pourrait pas s’échapper aussi facilement d’un bâtiment rempli de Freelance de haut en bas.
 
- Ne pense même pas pouvoir t’enfuir d’ici.
 
L’attrapant par les cheveux alors que le jeune homme commençait déjà à l’irriter, le trouvant trop lent, il le tira vers la salle de bain après avoir posé son verre d’alcool sur la table de nuit. Le jetant contre le carrelage froid de la salle d’eau, il commença à lui couler un bain chaud, vérifiant la température avant de chercher une serviette dans le placard, la lui jetant à la figure.
 
- Lave-toi, et pas d’histoires, compris ?
 
Ressortant de la salle de bain et le lançant seul par la même occasion, Matthew alla chercher une chemise, qui serait probablement trop large, ainsi qu’une paire de boxer. Maigo n’aurait pas besoin de plus. Il entra de nouveau dans la pièce et les posa dans le lavabo, ne bougeant pas et attendant qu’il se lave, comme il le lui avait ordonné.
Revenir en haut
Maigo Bakarashii
Yakuza Super Sexy
B² : Beau Baka
Violeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2007
Messages: 66
Date de naissance {rp}: 08/05/1985

MessagePosté le: Sam 31 Mai - 02:25 (2008)    Sujet du message: Appartement de Matthew Répondre en citant

Ha, c'était tellement tranquille et Maigo se sentait si bien ... Mais il se demandait si on l'avait pas complétement oublié en fait, ce qui n'était pas plus mal : il aurait du répit supplémentaire pour pouvoir trouvé une solution a sa situation, il fallait qu'il se sorte de là et au plus vite, mais il voulait surtout évité de sortir d'ici dans un sac plastic ! Il n'avait pas encore trouver de solution, il savait simplement qu'il pouvait joué avec sa véritable idendité pour gagner un peu de temps ...

Enfin, là n'était plus trop le problème ... Quelque chose tombé sur son visage ... Et c'était mouiller ! ... Tient ? Il pleuvait ? Qu'est ce que ça voulait dire ? Hum, il fallait croire que les vacances étaient fini, et il n'avait pas si tord que ça. Se relevant brusquement, il secoua la tête, ayant du mal a comprendre ce qui ce passait réellement. La voie ne fit que confirmer ce qu'il pensait : Matthew était ... Comment dire, Maigo ne le connaissait pas spécialement, mais le jeune homme savait quand une personne était inabordable et c'était le cas du "Jikkei" en cet instant ...

Hé ! A cause de qui il dormait là ? Et a cause de qui il puait ? C'était de sa faute peut être ? Non mais il était débile ce gas ! Maigo n'était sûrement pas du genre a se négliger habituellement, il ne prenait pas soin de lui a fond mais n'était pas aussi négligeable !


~ La faute a qui ? Lâcha t il en retour, secouant la tête pour retiré l'eau de son visage comme il pouvait.

Hum, par contre ... Pourquoi est ce que Matthew le libérait là ? Certes, si Maigo entreprenait une fuite, il était claire qu'il ne pourrait pas faire plus de six ou sept mètres hors de cette pièce, surtout en plein territoire ennemi ... Mais, est ce que Jikkei se croyait invincilble a ce point ? Croyait il que Maigo n'était au final qu'un simple civil ou bien ne craignait il aucune attaque de la part du jeune homme ? Bah, de toute façon, sa n'avait pas d'importance : si Maigo voulait sortir d'ici, il ne devait pas entreprendre des actions telle qu'une tentative d'assasiné sur quelqu'un de si important !

L'homme attrappa le Yakuza, le faisant grimacer de douleur. Et voilà, les vacances étaient belle et bien fini ! Quel dommage et quel soulagement : on ne le laisserait pas moissire dans un coin, mais faudra la jouer serrer maintenant ....


~ J'essayerais pas de m'enfuir ! Assura Maigo en aggrippant le poigniet du Freelance.

Le Yakuza fut tirer jusque dans la salle de bain où il se retrouva au sol, il avait encore du mal a comprendre ce qui ce passait, normal, il venait juste de se réveiller ... Il avait profité du lit, un bon lit bien douillet ! Qui n'aurait pas profiter de la chose après avoir passer plusieurs dizaine d'heure sur une chaise sans avoir pus bouger ? Maigo c'était laissé allait, peut être trop, certes, mais il était un être humain au final !

.... Se lavé ? ... Super ! Quel bonne idée ! Hum, par contre, c'était a se demandé ce que pensée Matthew ... Etait ce une nouvelle façon de procéder ? Une nouvelle technique de torture ? ... Non, sa ne ressemblait en rien a de la torture, mais quelques choses clochait ... La priorité de cet homme n'était plus de le faire parler, sinon, il serait revenus le voir plus tôt et n'aurait pas changer sa façon de procéder ... Donc, quelque chose c'était passé pendant ses quelques jours ... Quoi ?

En tout les cas, il était hors de question de désobéir a Matthew pour le moment, peut être qu'au final, il ne lui donnait quelques minutes de répis avant de reprendre tout ? Aller savoir ! Le freelance resortis de la salle de bain et Maigo se décida a se relevant et entra dans le bain que lui avait préparé l'homme a la chevelure blanche, appréciant le contacte chaud, il se dit qu'il devait pas trop en profité non plus ... Mais c'était tout de même intriguant ... Qu'est ce qui avait pus changé ? ... Qui avait demandé a le faire parler ? Reishin Lan, Otousan des Freelances ... Si l'ordre ne tenait plus ... C'était que quelques choses avait changé a ce niveau là ...

Il l'entendit revenir, heureusement pour lui, il avait déjà commençait a se laver, voulant retiré de sa peau toutes cette semences qu'il n'avait jamais eu le temps de retiré de sur lui et qui l'avait souillé. Il voulait de nouveau être propre, sentir une odeur autre que la souillir et la luxure, il avait envis d'être a peu près normal quoi ...


~ Alors, est ce que tu va me tuer maintenant que Reishin a disparus ? Demanda t il en se tournant vers Matthew.

Ne croyait pas que Maigo avait comprit ce qui ce passait, il avait sortis cette phrase en suivant sa logique, il savait que Reishin était indisponible, sinon, on aurait vite fini avec lui, Matthew avait été pris par ce qu'il était le plus haut placer après Reishin et il avait sans doute échaupper du travaille de l'Otousan, donc celui ci était soit mort, soit porté disparus, soit gravement blesser ... Peut être qu'il aurait une réponse là ?

_________________
Meurt un autre jour . . .
Revenir en haut
Matthew Coleman
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 31 Mai - 13:50 (2008)    Sujet du message: Appartement de Matthew Répondre en citant

Matthew ne savait pas trop quoi faire de ce chat stupide. Bien qu’il voulait savoir si l’homme était en effet un yakuza ou non, il avait bien d’autres choses plus importantes à faire pour l’instant. Reishin n’avait pas eu le temps de s’en occuper, alors pourquoi lui en aurait-il ? C’était au Jikkei de faire de genre de travail, mais il n’en avait pas, pas pour l’instant. Il cherchait activement, bien entendu, car cela rendait les choses problématiques. Et puis la torture c’était bien, à petites doses. Ce n’était pas sa spécialité, même s’il l’avait fait maintes fois.
 
Se retrouvant dans la salle de bain de nouveau, il put constater que Maigo l’avait écouté, et qu’il s’était glissé dans le bain chaud. Lui sortit une cigarette, qu’il plaça entre ses lèvres, avant de l’allumer avec son zippo, ses doigts glissant sur l’inscription qui était engravée dessus, avant de le ranger dans une poche. Il avait déjà dîné, mais doutait que ses hommes avaient nourrit l’animal stupide. Il n’allait pas lui faire la cuisine non plus. Qu’il crève de faim, cela arrangerait beaucoup de choses.
 
En entendant la question, son visage ne laissa rien transparaître. Le Freelance continua de fumer sa clope, comme si de rien n’était. Les paroles du brun ne le choquaient pas, loin de là. Et ces dernières ne faisaient que confirmer ses doutes à propos de l’homme. Quel genre de civil pouvait avoir un instinct si développé concernant des clans mafieux et de leur organisation ? Haussant simplement les épaules, il déposa la cendre dans le lavabo.
 
- Si je le pouvais, je te tuerais sur le champ et te donnerait en pâtée dans un restaurant. Mais je n’ai pas reçu de tels ordres pour le moment.
 
De qui pouvait-il les recevoir ? Personne n’était au-dessus de lui, mais puisque Reishin était disparu depuis seulement quelques jours, il n’était que chef provisoirement. Et si ce dernier revenait, il n’aurait pas apprécié que l’otage ait été tué, alors qu’il pouvait encore servir à diverses choses. Pour l’instant, il se contentait donc de l’enfermer dans son appartement. Sortant son téléphone portable, il envoya un message rapide à son assistant pour lui demander d’apporter un plat, n’importe lequel, bourré de somnifères, ainsi qu’une seringue remplie d’héroïne. Il allait tout simplement droguer le captif jour et nuit, jusqu’à l’en rendre dépendant, et ne lui donnerait plus de shoots de temps à autre pour le casser complètement. C’était une technique efficace, et qui marchait à tous les coups. Aucun être humain n’était immunisé contre la drogue.
 
- Sèche-toi, habille-toi, et viens manger après.
 
Sortant de la pièce d’eau, Matthew se dirigea vers la chambre. Il lâcha un soupir irrité et changea les draps sales, les roulant en boule et les jetant dans un coin de la pièce. Après avoir lissé les draps propres, il se dirigea vers la pièce principale. Quelqu’un toqua à la porte, et après avoir vérifié qui était-ce, il fit entrer un Freelance qui faisait rouler un chariot. Dessus trônaient un plat de spaghettis, et une petite mallette qu’il prit et posa sur la table basse. Cette dernière était fermée à clé, clé qu’on lui remit plus tard. L’homme partit, et Matthew posa le plat sur une table, avec des couverts et une bouteille d’eau. Ceci fait, il se dirigea vers le coin canapé, et s’installa dans un fauteuil, finissant sa cigarette qu’il écrasa dans un cendrier.
 
Ses yeux se posèrent un instant sur la mallette. Il piquerait Maigo plus tard, après l’avoir rattaché aux barreaux du lit. Un à deux shoots maximum par jour, histoire d’éviter qu’il n’ait une overdose. Attrapant le courrier posé sur la table, il allait devoir demander à ce qu’aucun document officiel ne soit déposé chez lui. On ne savait jamais, si le brun décidait soudainement de fouiller dans ses affaires. Dans ce cas-là, il allait réellement devoir le tuer.
 
Ouvrant une lettre, il la parcourut rapidement, avant de la rouler en boule et de la jeter sur la table basse, prenant la lettre suivante. Un communiqué provenant d’un des chefs de la triade chinoise, pour une rencontre prochaine, Notant tout ceci dans sa tête, il prit ensuite le courrier, et le jeta dans l’évier pour le brûler par la suite. Matthew alla également ouvrir la fenêtre pour aérer la pièce, et entendit Maigo venir dans le salon. Se retournant, il lui indiqua simplement le plat de pâtes, et retourna vaquer à ses occupations, c’est-à-dire le journal dans lequel un certain Ichiro Nagisa parlait déjà de lui. Que ces journalistes étaient barbants à toujours fourrer le nez dans des affaires qui ne les concernaient pas…
Revenir en haut
Maigo Bakarashii
Yakuza Super Sexy
B² : Beau Baka
Violeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2007
Messages: 66
Date de naissance {rp}: 08/05/1985

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 02:39 (2008)    Sujet du message: Appartement de Matthew Répondre en citant

Une question troter dans la tête du jeune homme depuis un mot : comment le monde avait t il mis au monde des gens aussi doué que Matthew ? Maigo ne le vit pas du tout réagir, et pendant un long moment, il crut qu'il c'était trompé, mais en réalité, ce n'était pas le cas ... Il y avait bien quelque chose qui se tramer et c'était bien du coté de Reishin ... Mais il n'avait aucune idée de comment faire pour d'écouvrire le degré d'importance de ces informations : l'Otoussan était indisponible ... Portait disparus, enlevé, blesser, dans le coma, il ne savait pas, mais Matthew ne voulait pas prendre le risque de le tuer ... Pour ne pas mécontenté Reishin a son retour ... Il n'était donc pas mort ...

~ Il parait que je suis pas comestible ! Assura Maigo, en secouant la mains devant lui. Se serait dangereux pour ton restau ...

Hum, peut être n'était il pas prudent d'argumenté pour sa défence ... Après tout, il n'était pas en position de faire le malin ... Il aurait peut être dut se montré docile, silencieu, tranquil et sage ? ... Bah, et puis quoi encore ? Maigo ne serait plus Maigo s'il se laissait faire, s'il devenait docile et adorable ! Fallait pas rêvé et attendre de miracle venant de sa part ! Il resterait comme il avait toujours été, par ce qu'au final, il aurait du mal a sortir d'ici, il en avait bien concience, s'il se faisait désendre, autant que se soit rapidement ! ... Personne ne réussirait a le dresser !

Ne portant plus aucune attention a l'homme, Maigo entreprit de se laver comme il se devait, retirant la crasse et se rendant peu a peu présentable. Il fredonnait une mélodie a voix basse alors qu'il s'occupait de ses cheveux. On aurait presque pus croire qu'il croyait ne rien craindre, mais pourtant, il savait qu'a la moindre faute, il risquait plus que la mort ... Mais ce laisser aller aurait été tout aussi honorable que de devenir une pute de rue !

.... Viens ... Manger ? Alors là, il avait toute l'attention de Maigo ! Il allait mangé ? Quelque chose de correcte où bien une de ses rations mysérable qu'on lui avait donné pour survivre ... Bon, autant ne pas trop éspérait ! Et puis, du moment qu'il pouvait boire ... Il pouvait se passé de nourriture quelques temps. Hum, il avait tenus une semaine une foi, mais ça, c'était autre chose encore, mieux vallait pas pensé a cette époque, sa lui donnerait des idées sombres et mauvaises pour sa situation actuel.

Maigo se retrouva seul dans la salle de bain, il ne mettrait pas longtemps a se préparer ... D'une part par ce qu'il n'était pas du genre a perdre son temps inutilement, mais d'autre part par ce qu'il avait pas grand chose a se mettre ... Il pourrait perdre du temps a réfléchir a sa situation, situation qu'il avait déjà en grande partis analysé : il ne pouvait rien tenté pour le moment par ce qu'il était au coeur du territoire Freelance, prendre Matthew aurait été une solution, s'il avait eu des armes pour réussir ... Et il douta que cet homme lui fasse un jour suffisament confiance pour qu'il puisse l'avoir a la ruse ...

Bah, aller, un peu de détente, il aurait tout le temps d'y repensée plus tard ! Non ? ... Et puis, s'il n'avait pas le temps, c'était tant pis ! Il était qu'un être humain, il ne pouvait pas se concentré en certaine circonstance, et là ... Il avait un peu de mal ... Il vaut mieux avoir son ennemi a porté de regard que dans l'ombre ... On ne sais jamais ce qu'il peu faire dans notre dos ! Surtout que ce Matthew avait l'aire assez vicieux ! Enfin, bref, le Yakuza fini sa toilette et sortis de l'eau ... Il s'habilla avec la chemise, sympa qu'il lui en ai donné une ... Mais plus courte, sa aurait été mieux ! Là, il avait l'impression d'être un lycéen qui passe une nuit cher son amant ... Ouarg ! Quel comparaisson ! Qu'il s'imagine plus jamais un truc pareille ! Maigo enfila le boxer et retourna chercher son ennemi du regard ...

L'homme était entrain d'aller vers le canapé pour lire le journal ... Tient, il devrait trouvé un moyen de le lire pour n'avoir même que des brides de ce qui ce passé dans la ville car, mine de rien, la quasie totalité de ce qui était noter sur se papier était la pure vériter ! ... Vus du point de vus d'un journal ... Il suffisait de les comprendres pour réussir a voir ce qui était vrais et ce qui était faux ...

Maigo reporta toute son attention sur le repas qui lui était offert ... Et qui était très certainement bourrer de médicament ! Aucun doute possible là dessus ! On ne fessait pas préparer un plat a un prisonnier sans une petite dose de drogue ... Et vus de quoi était capable le Jikkei ... Il allait cependant prendre l'assiette, se disant que jouer les parano n'était pas des plus intélligent là ... Mais se laissé volontairement devenir faible ... Bah, ce que Matthew n'obtenait pas par la "douceur", il l'aurait par la "force" !


~ C'est quoi les nouvelles de la ville ? Demanda Maigo, prenant les couverts pour goûté le plat, il avala avant de continuait : Sa fait plusieurs jours que j'ai pas une seule nouvelle ... J'entend que les rumeurs des couloirs ...

Mais il comprendrait si Matthew ne voulait pas lui donnait la moindre information concernant l'extérieur : il n'en aurait sans doute plus besoin vus sa situation actuel et le destin qui lui était reserver ... Ha, mourire entre quatre murs ... Il n'aurait jamais pensées a une telle mort ! Quel dommage pour lui !

~ ... C'est trop bon ! Lâcha t il joyeusement. Tu en veut un peu ?

... Mais en fait, il lui laissait pas trop le temps de répondre : il ne pouvait pas s'empêché de continuer a déguseter la chose, même en ayant concience de la présence de substance pas net ... Quoi que, c'était même pas sûr qu'il y ai quelques choses ... En tout les cas, ce bon repas était bien trop tenteur pour qu'il en laissa une miette ! Sa faisait longtemps qu'il n'avait pas manger des spaghettis ! Le regard du Yakuza était cependant posser sur le Freelance ... Comme s'il attendait malgrès tout une réponse ...
_________________
Meurt un autre jour . . .
Revenir en haut
Matthew Coleman
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 2 Juin - 20:52 (2008)    Sujet du message: Appartement de Matthew Répondre en citant

Que les clients du restaurant aient une intoxication ou pas, ce n’était vraiment pas son problème. Tant mieux même ! Cela serait comme une vengeance personnelle envers le gérant, mais il doutait quelque part que ce dernier puisse servir de la viande de mauvaise qualité… Et encore un plan qui tombait à l’eau. Toute cette histoire le frustrait et l’énervait au plus haut point, et il arrêta d’y penser. Il ne reverrait plus l’espagnol de toute manière.
 
Maigo était finalement venu manger, et dévorait littéralement son plat. Soit il avait trop faim et se fichait totalement que ses pâtes soient bourrées de sédatifs, soit il était trop bête et ne réfléchissait aucunement aux conséquences de ses actions. Bref, quoi qu’il en soit, cela arrangeait grandement le Freelance. Ainsi, il n’aurait pas à user de la force pour l’assommer et le traîner dans le lit de nouveau pour l’attacher.
 
Continuant à tourner les pages de son journal, lisant des informations de-ci de-là, il n’y avait rien de très intéressant. Se levant, il alla dans son bureau un instant, le temps de poser le journal sur une table et de ressortir, tout en fermant la porte à clé. Il prenait toutes ses précautions. C’était, certes, inutile quelque part, car Maigo finirait tôt ou tard par savoir que Reishin avait effectivement fait faux-bond, et que c’était Matthew qui reprenait la tête du clan. Mais pour le moment, il ne serait ainsi pas assailli de questions en tout genre.
 
Ses pas le menèrent dans la chambre où il récupéra son précédent verre de vodka, qu’il finit d’une traite, retournant dans le salon pour s’en reverser un second. Dos tourné à son interlocuteur, il ne répondit pas à ses questions. Un prisonnier n’avait que faire de savoir ce qui se déroulait dans le monde extérieur, surtout s’il n’y avait personne pour venir le sauver. A quoi cela lui avancerait de savoir que le prix du pétrole avait encore monté, ou bien qu’il y avait des séismes en Asie ?
 
Matthew n’était pas exactement gentil avec le jeune homme, mais lui laissait simplement un instant de répit. Evidemment, il se méfiait de lui, et n’allait en aucun cas le laisser se promener librement dans l’appartement. Il serait constamment attaché au lit. D’ailleurs, il allait devoir trouver une chaîne assez longue pour lui permettre de se déplacer au moins jusqu’à la salle de bain, s’il aurait envie d’aller aux toilettes. Il s’en occuperait demain.
 
Retournant s’asseoir sur le canapé, le Freelance se détendit. Il avait besoin de calme, de calme pour digérer, et pour l’avoir ce calme, il allait falloir que Maigo se taise au plus vite, au risque de l’énerver. Sentant un regard posé sur lui, il lâcha d’un ton las.
 
- Ravi que ça te plaise, et non merci. J’ai déjà mangé tout à l’heure.
 
Des spaghettis aussi d’ailleurs. Buvant une gorgée, il sentait l’alcool brûler sa gorge, et reposa le verre vide sur la table basse, près de la mallette qu’on lui avait donnée précédemment. Il jeta un coup d’œil au jeune homme, et se leva quand il vit qu’il avait finit de dîner. La drogue n’allait pas tarder à faire effet, et il s’approcha de lui, prenant son assiette vide pour la poser dans l’évier, avant de l’attraper par le bras et de le conduire dans la chambre. Arrivé là-bas, il le balança sur le lit, lui lançant un regard froid.
 
- Dors maintenant.
 
Se plaçant au dessus de Maigo, lui tenant les bras pour l’empêcher de se battre, il voyait ses paupières battre pour s’empêcher de s’endormir. Gardant une poigne ferme et maîtrisant le corps sous lui, il rattacha ses poignets aux menottes, avant de descendre du lit, le regardant un instant, comme s’il allait dire quelque chose. Matthew avait hâte de se débarrasser d’un tel énergumène. Déjà qu’il n’était pas habitué à vivre avec quelqu’un, si c’était avec un gars pareil…
 
Voyant que l’homme s’était assoupi, il s’assit au bord du lit, ne bougeant pas pendant un instant, les yeux rivés sur le sol. Se passant une main sur les cheveux, les remettant en arrière, il se leva et alla prendre une douche, avant de se mettre en boxer et d’aller dans la seconde chambre pour dormir, un revolver sous son oreiller.
Revenir en haut
Maigo Bakarashii
Yakuza Super Sexy
B² : Beau Baka
Violeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2007
Messages: 66
Date de naissance {rp}: 08/05/1985

MessagePosté le: Jeu 5 Juin - 01:22 (2008)    Sujet du message: Appartement de Matthew Répondre en citant

Matthew ne voulait donc pas lui dévoiler la moindre information sur ce qui ce passait ... Quelque chose dans le journal, une information primordial sans doute ... Tout le monde, a part lui, savait ce qui ce passait ... Pour le moment, cette information était secondaire : moins il en savait, mieux c'était pour sa propre vie ... Et la chose la plus importante en cet instant n'était pas la prise d'information, mais sa vie : il devait agir comme quelqu'un d'extérieur au clan, c'était la seule solution pour rester en vie et ne pas se laisser démasquer.

Déjà mangé tout a l'heure ? ... Sûrement dans un de ses superbes restaurant où on pouvait bien le voir ! L'assiette fini, Maigo la délaissa totalement, il avait concience que d'ici quelques instants, il n'aurait plus la capacité de réfléchir normalement ... Il ne pourrait sans doute pas réfléchir du tout en fait, mais autant profité du temps qui lui rester, de ses quelques instants de répis.

Est ce qu'il devait trouvé un moyen de sortir d'ici ou bien devait il tenté d'endormir Matthew en lui donnant ce qu'il voulait : des informations sur lui. Il pouvait lui dire certaine chose et ne lui mentirait pas pour autant vus que ce qu'il avait a dire était ce qu'il avait été avant d'avoir été un Yakuza ! Son ancienne idendité qui existé toujours dans les fichiers de police et autre car au final, la personne qui n'héxisté pas, c'était Maigo ! Bien sûr, Maigo existé pour les Freelances, c'était un tueur acharné, mais au final, ne s'étant jamais fait prendre par les flics ou par les Freelances, on ne ferait jamais le lien...

Bon, tout était assez claire : il possédait une protection assez grande, même si au final, c'était Matthew qui déciderait s'il allait vivre ou mourire, mais, pourquoi tuerait on une personne qui n'a rien a voir avec les deux clans ? Aucune, sauf s'il tombait sur une information qui ne devait pas sortir d'entre ses quatres murs, et donc, Maigo ne prendrait jamais le risque de fouiller ! L'appartement pouvait parfaitement être truffé de camera de surveillance alors autant ne pas prendre de risque, il devait, pour le moment, évaluer la situation et son environnement ainsi que son goelier !

Le freelance l'aggrippa soudainement au bras et Maigo fut tirer jusqu'a la chambre, il réagit un peu trop tard a son goût et n'eux donc pas tout de suite l'idée de se débattre ! Lorsqu'il attéris sur le lit, il secoua la tête et voulus se relever, mais la brute c'était placer au dessus de lui et lui retenait les bras ... Bah ! Pourquoi il était comme ça ? Il semblait énervé ... Frustré ... Quelques choses c'était passé ... Hum, est ce que cela avait un rapport avec Reishin ? Il ne savait pas, c'était intriguant ...


~ Je suis pas fatiguer ! Sourit Maigo ...

Qui pencha la tête sur le coté et qui s'endormis presque sur le coup... Hum, il était souvent contradictoire ... Mais bon, au final, fallait s'attendre a ce genre de comportement avec Maigo ! Enfin, bref, il dormit, mais ne rêva point ! Depuis bien longtemps Maigo ne rêvé plus alors cela ne le gêna pas plus que cela : a quoi cela servait il de rêvé ? C'était inutile, un someil sans nuit agité ou émotion forte était bien plus agréable et plus repossante !

Le lendemain, le Yakuza se réveilla, les bras attaché de nouveau ... Il ne c'était pas réellement attendus a autre chose de la part d'un homme qui craignait sûrement tout le monde ! Bah, il n'aurait qu'a attendre que l'autre daigne bien le libérait ! Non ? Mais un problème se poser : Maigo avait de plus en plus soif, son palais était sec ... Hum ... Matthew n'était pas partis sans lui laisser quelque chose a boire ... A moins qu'il voulait le laisser crever de soif ? Se débarasser de lui en "douceur"... Au pire des cas, Maigo ouvrirait lui même ses menottes en les crochetants, tout simplement ! Plus facile a dire qu'a faire : fallait peut être trouver quelques choses pour les ouvrires, non ?

Il s'assit sur le lit et observa les alentours, il ne pouvait rien faire d'autre pour le moment ...

_________________
Meurt un autre jour . . .
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:11 (2018)    Sujet du message: Appartement de Matthew

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> Territoire des Freelances -> Immeuble Inachevé -> 3éme étage Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom