Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas
Forum classé NC-17
 
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Come on baby light my fire ♪ [free entry]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> ~¤~ La ville du Massaichuu ~¤~ -> Centre commercial
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Adam Kusakabe
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 6 Mai - 22:24 (2008)    Sujet du message: Come on baby light my fire ♪ [free entry] Répondre en citant

Adam ne savait pas trop pourquoi il était là. Ce matin, levé tôt, petit-déjeuner expédié en deux temps trois mouvements puisque plus trop de provisions et douche glaciale envoyée dans la gueule, il avait machinalement enfilé un bermuda serré, noir avec des lignes blanches formant des carreaux dessus, dévoilant ses fines jambes tout à fait imberbes, ainsi qu'une chemise blanche assez large qui lui descendait en dessous des fesses et de vieilles Creepers qu'il avait troquées récemment dans une sorte de marché aux puces. Ces derniers temps, il évoluait un peu comme dans un rêve. Ou plus précisément comme dans une illusion créée par une quelconque prise de drogue. Or donc, il planait. Dans un centre commercial. Sans avoir pris de drogue pour de vrai, en plus. Il avait un peu peur du bad trip. Ça lui était arrivé plusieurs fois. Des crises d'angoisse incontrôlables. C'était dur, la vie de prostitué bohème. Mais maintenant, il y avait presque toujours quelqu'un dans son lit, client ou non, pour dormir, alors il n'avait plus peur du noir et des monstres qui se terrent dans les recoins sombres de la chambre miteuse, et il pouvait abuser de sa basse électrique quand bon lui semblait. Et ça, ça valait tout l'or du monde.
Ainsi, Adam déambulait dans les grandes allées éclairées -dont la décoration avait été fraîchement renouvelée, apparemment, vu ce que les affiches clamaient au dessus de sa tête- de ce centre de la consommation, effleurant les vitres de son regard embrumé et rêveur, sans se décider à entrer quelque part, pour l'instant. "Il touchait avec les yeux", comme on dit. Il était passé maître dans cet art ; il photographiait chaque chose automatiquement, d'un bref regard, il imaginait tout : la texture, l'odeur, les sentiments, les secrets. Ses écouteurs sur les oreilles, son poussé au maximum, il évoluait dans un monde tout autre, plus rien ne le rattachait à la réalité si ce n'étaient ses pieds qui effleuraient régulièrement le sol. Aussi ne se rendit-il pas compte qu'un passant, tête baissée, lui fonçait droit dessus.
La collision faillit lui causer une crise cardiaque tant il ne s'y attendait pas. Son baladeur mp3 vola un peu plus loin, le jeune garçon atterrit durement sur les genoux et un filet de sang commença à s'écouler doucement le long de sa jambe gauche. Il se sentit blêmir, eut un haut-le-cœur. Sa respiration s'accéléra brusquement. Surtout ne pas vomir, surtout ne pas paniquer, se mit-il à penser frénétiquement, de toutes ses forces. Il n'avait pas envie d'attirer l'attention sur lui, pas aujourd'hui en tout cas, et surtout pas en répandant ses entrailles sur le sol immaculé de l'endroit, c'était sûrement la manière la moins élégante qui soit de se faire remarquer. Il avala sa salive avec difficulté, leva les yeux vers l'homme qui l'avait percuté, murmura du peu de forces qui lui restait suite à ce choc tout en tentant de maitriser les tremblements qui commençaient lentement à lui assaillir le corps :


-Je... je suis désolé, je ne vous avais pas vu...

Le sang continuait de dégouliner sur sa jambe, s'écrasait lentement, goutte à goutte, sur le sol tout en souillant les chaussures du jeune anglais. Adam sentait qu'il allait tourner de l'œil d'un moment à l'autre, il lui fallait quelque chose, n'importe quoi, sinon c'était la catastrophe.

[Libre, & si ce n'est pas un homme qui répond, j'éditerais, no problem =D]
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 6 Mai - 22:24 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yukio Kawaii
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 14 Mai - 15:50 (2008)    Sujet du message: Come on baby light my fire ♪ [free entry] Répondre en citant

[bon, petit squat, si tu attends quelqu'un ou si tu veux juste pas poster avec moi, dis-le, je retire =D]

C'était une mauvaise journée. Depuis que le réveil n'avait pas accompli son office, à 6h30 ce matin-là, cette idée obsédait Yukio. Il s'était réveillé en panique, une heure trop tard, quand l'un de ses associés l'avait appelé pour savoir ce qu'il faisait et où il était. Incapable de trouver une excuse valable, il s'était contenté de dire qu'il ne se sentait pas bien, qu'il avait demandé à ce qu'on les prévienne, au travail, mais que les secrétaires devaient avoir oublié. Ces perruches oubliaient tellement de choses que de toutes façons, ça ne serait qu'une petite bavure de plus sur une longue liste d'erreurs administratives dont elles étaient responsables. Il ne leur nuisait donc pas vraiment en les prenant pour alibi et restait parfaitement crédible. Pour éviter quand même qu'on ne se rende compte de son petit mensonge en causant avec les pseudo-fautives, il avait ajouté un indulgent "Oh, ne les blâmez pas, elles ont tellement de travail...". Yukio Kawaii, ou comment passer pour un bon prince tout en demeurant un salaud fini. Bref, il avait assuré qu'il allait tout de même travailler, mais qu'il avait juste besoin d'une ou deux petites heures pour que le mal se passe. En raccrochant, il était resté quelques instants dans le noir, sur le dos, le regard fixé vers le plafond. Laissant échapper un soupir, il s'était dit que toute sa journée était d'ores et déjà grillée.

Et il s'avéra qu'il n'avait pas tort. Il n'était pas superstitieux, donc il n'avait pas fait attention au pied qu'il avait posé en premier par terre. Cependant, quand il avait cette désagréable sensation de décalage dès le petit matin, cette impression d'être toujours au retard ou en avance comme si le temps cessait de s'écouler régulièrement juste pour l'embêter, et bien il pouvait prédire que sa journée serait infernale. La première chose qu'il fit, comme à son habitude, fut de mettre la machine à café en route. Il avait ensuite ouvert les volets. Après avoir pris une douche dont il n'avait pas réussi à régler la température, il s'était habillé, sans trouver la chemise qu'il voulait. Il avait ensuite bu son café, qui avait refroidi surement parce qu'il avait mis trop de temps à prendre sa douche... Peu importait, il savait qu'il fallait qu'il garde son calme, il en serait ainsi toute la journée... mais il avait du travail, donc il subirait sans ciller puisqu'il ne pouvait pas se recoucher. Il avait jeté un œil à son agenda... plutôt chargé. Il mit sa tasse au lave-vaisselle et se rendit compte qu'il n'avait plus de produit vaisselle. Bien... s'il y avait quelque chose qu'il détestait, c'était que la saleté s'entasse. Il allait donc faire les courses. Il faisait une liste au fur et à mesure, et ça tombait bien, elle commençait à être un peu longue. Il allait falloir qu'il aille faire un tour au centre commercial rapidement... Il avait justement un petit créneau entre un entretien et une conférence en visio avec le siège.

Il avait donc pris sa mallette, sa veste, une cravate si jamais il décidait s'en porter une, et parti, refermant derrière lui. L'entretien parut durer des heures. Une compagnie de nettoyage qui voulait absolument leur offrir leurs services... Bon sang mais leurs hôtels avaient leur propre équipe, était-ce si difficile à comprendre ? Et d'abord pourquoi c'était à lui de gérer ça ? Ah, oui... parce que cette compagnie revenait sans cesse à la charge dans l'espoir de rencontrer le patron et de le convaincre. Voilà qui était fait -à peu près- ! Pour la rencontre, du moins. Car pas convaincu du tout, notre petit cadre avait poliment mis les représentants à la porte, les sommant de ne pas retenter leur chance.

Enfin... finalement, il avait pu sortir un moment et se rendre au centre commercial. Et oui, il avait beau être un Kawaii, il faisait ses courses comme un grand, tout seul. Son père lui avait pourtant proposé des assistants mais Yukio avait refusé, disant qu'il n'était pas encore si "occupé"... Comme ça il passait pour modeste, et ça renforçait son image très "humaine".

Il avançait donc dans la galerie, d'un pas pressé, quand son téléphone sonna. Encore un imbécile qui avait besoin de son avis pour une broutille. Contrarié, Yukio expliquait son point de vue aussi calmement que possible, mais son interlocuteur avait décidé de ne rien comprendre. La tête baissée et les sourcils froncés, Yukio essayait de parler bas et de contenir son agacement. Il ne vit donc pas le jeune homme qui se trouvait juste dans son passage, et le percuta de plein fouet. Ce qui eut pour effet de le sortir d'un coup de sa conversation. Il avait failli laisser tomber son portable. Les dégat chez son vis-à-vis semblaient plus importants. Le petit bonhomme était à genoux et s'excusait.

"- Je vous rappelle, Masahari-san. "
lança-t-il distraitement avant de s'adresser au jeune homme qu'il venait de faire tomber.

"- Non, c'est moi qui m'excuse, je ne faisais pas attention. "


Incroyable comment Yukio pouvait changer d'attitude. Avec l'inconnu, il avait immédiatement pris cet air doux qui bernait tout le monde.
Il ramassa le mp3 qui criait un peu plus loin, puis vint s'accroupir devant le garçon qui ne se redressait pas.

"- Je suis vraiment désolé... tenez, je crois que c'est à vous... Vous vous êtes fait mal ?"


Un léger air inquiet empreignait ses traits et il tendit la main au plus jeune, qui n'avait pas l'air très bien, pour l'aider à se relever. Honnêtement, il n'avait pas que ça à faire, et plus vite ce gosse serait sur pattes, mieux ce serait. Pas qu'il ait une envie folle de retourner au bureau, mais bon...
Revenir en haut
Adam Kusakabe
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 24 Mai - 10:19 (2008)    Sujet du message: Come on baby light my fire ♪ [free entry] Répondre en citant

Adam se mordit la lèvre pour ne pas pleurer. Ça faisait un peu mal, quand même. Ses yeux tombèrent sur la main que l'inconnu lui tendait. Il ne se sentait pas la force de l'attraper et il ne voulait pas que cet homme sente ses tremblements à travers sa main : il détestait que les autres personnes, surtout celles qu'il connaissait peu, voient à quel point il était faible.
Il détailla rapidement l'homme qui l'avait aidé. Un visage banal mais doux et rassurant. Adam était un tout petit peu plus petit que lui, sûrement. Il avait l'air propre sur lui, bien rangé dans son costume, un cadre ou un homme d'affaires, quelque chose dans ces eaux-là, du moins.
Le jeune garçon se sentit un peu coupable d'avoir ainsi écourté la conversation téléphonique de cet étranger, mais ce dernier semblait faire plus attention au sort de Adam qu'à celui de son précédent interlocuteur. Un homme peu égoïste, pensa Adam. Il s'était un peu fait avoir mais bon, il était réputé pour être plutôt naïf, ce n'était pas aujourd'hui que ça allait changer.
Le cadre/homme d'affaire alla récupérer son baladeur et le lui rendit en se répandant une nouvelle fois en excuses, se renseignant quant à sa santé.


-Je... je crois que mon genou... gauche... va très mal, mais je préfère pas... regarder, répondit-il en tout essayant d'empêcher sa voix de trembler, elle aussi.

Il se décida a saisir la main de cet homme, tremblements ou pas, ils n'allaient pas rester accroupis au milieu d'un foutu centre commercial pour un vulgaire genou en sang, même si la moindre blessure mettait Adam dans tous ses états. À peine s'était-il entièrement redressé qu'il sentit sa tête tourner et il bascula de nouveau, se rattrapant de justesse au bras de l'inconnu. Il rougit violemment. Ça devait être une habitude chez lui, de ralentir les gens pressés, de répandre sa santé fragile sur tout le monde. Il détestait cela, se reposer sur les autres, ça l'énervait plus que tout.


-Oh merde... je... je suis désolé, mais je crois qu'il faut que... je m'asseye.

Adam ne voyait pas d'autre solution. Il espérait que le brun comprendrait que c'était un message subliminal que l'on pourrait traduire par "Vous pouvez pas m'emmener vers une table dans le bar là-bas histoire que je tourne pas de l'œil tout de suite ?" Une fois là-bas le jeune garçon se commanderait un chocolat chaud et ça irait sûrement bien mieux. Même s'il ne dirait pas non à du sparadrap.
Revenir en haut
Yukio Kawaii
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 26 Mai - 14:21 (2008)    Sujet du message: Come on baby light my fire ♪ [free entry] Répondre en citant

Le jeune homme mit un moment à réagir, et Yukio se demanda s'il lui faisait peur ou s'il lui avait vraiment fait mal. Il s'avéra que l'inconnu se décida à lui répondre, avec une certaine difficulté. Il avait l'air perturbé, mais pas contrit par la douleur et il ne voulait même pas regarder son genou. Bon, il ne devait pas être cassé non plus, à quoi s'attendait-il ? Drôle de garçon. Il devait faire partie de ces gens qui ne supportent pas la vue du sang ou des blessures. Yukio en connaissait, de ces personnes qui aiment tellement leur corps qu'elles ne supportent pas de le voir abîmé par une quelconque écorchure... peut-être était-ce le cas du plus jeune.
Mais il n'eut pas le temps de trop se questionner à ce sujet, puisque sa nouvelle rencontre finit par attraper sa main. Yukio se releva alors, pensant que son interlocuteur suivrait le mouvement. Malheureusement, dans sa tentative de redressement, ce dernier sembla avoir un vertige et manqua de se retrouver à nouveau par terre. Il n'était pas bien lourd et quand il se retint au bras de Yukio, celui-ci put l'aider à se maintenir debout.
Il put observer le rouge monter aux joues de son vis-à-vis, tout en l'entendant jurer. C'était surprenant venant d'un petit gars apparemment fragile dans son genre.
Bref, après de brèves excuses, le jeune inconnu lui confia qu'il avait besoin de s'asseoir. Ca n'avait vraiment pas l'air d'aller. Yukio soupira mentalement. Décidément, ce jour-là, il n'arriverait pas à travailler.

Avisant les alentours sans lâcher le jeune homme, il aperçut ce petit bar un peu plus loin... bon, ça ferait l'affaire.

"- On va aller là-bas, alors... vous pouvez marcher ? "
proposa-t-il en désignant les chaises du menton.

Baissant le regard, il jeta un œil au genou meurtri. Oups, ça saignait... Bon, rien de si grave visiblement, et le garçon pouvait marcher si sa tête ne tournait pas trop. Yukio décida d'engager le mouvement sans le lâcher, juste au cas où.

"- Hmpf. Je dois avoir un mouchoir quelque part... je vous donne ça dès que vous êtes installé, d'accord ? "


Il se dirigea donc vers le bar, soutenant son jeune compagnon. En ce qui concernait son travail... et bien ça attendrait un peu. Il ne pouvait décemment pas abandonner le garçon à son triste sort. Non pas qu'il aurait des remords, il pouvait vraiment être sans pitié parfois... mais ça ternirait son image, et puis il n'était pas méchant de nature, s'il pouvait aider quelqu'un (sauf si la lui nuisait directement, évidemment) il le faisait. Sans compter que cette fois, il était responsable des ennuis du jeune homme.
Revenir en haut
Adam Kusakabe
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 31 Mai - 21:02 (2008)    Sujet du message: Come on baby light my fire ♪ [free entry] Répondre en citant

L'homme avait compris ce qu'Adam désirait, aussi le jeune garçon se sentit soulagé de voir qu'il était tombé sur quelqu'un de réellement compréhensif et serviable : le jeune anglais n'aimait pas demander des choses aux gens, cela le gênait, surtout quand il ne connaissait pas son interlocuteur. L'inconnu l'emmena vers le bar, le laissant s'appuyer à son bras. Adam boitilla jusqu'à une chaise, n'osant toujours pas baisser les yeux sur sa blessure, les peaux écorchées lui évoquaient toujours une nuée de sensations désagréables, et il était capable de s'imaginer le bruit d'un tissu que l'on déchire rien qu'en voyant une blessure béante. Il n'avait plus vraiment mal, mais il fut soulagé lorsque le jeune homme lui proposa un mouchoir, qu'il prit doucement de ses mains en le remerciant avec un grand sourire.
Il ferma les yeux et épongea le sang sur sa jambe, pressa l'étoffe contre sa blessure quelques secondes, pour arrêter "l'hémorragie" puis jeta le kleenex à la poubelle en essayant de ne pas poser les yeux dessus. Il leva la tête vers son sauveur et lui sourit de nouveau. Ses tremblement s'étaient calmés et, même s'il se sentait encore un peu dans les vapes, sa voix ne tremblait plus.


-Je peux vous offrir quelque chose à boire ou à manger pour vous remercier ?

Il avait eu un gros client hier et, même après avoir donné les soixante-dix pour cent réglementaires à son "boss", il lui restait bien assez pour vivre pendant tout le mois sans nouvelle prostitution. Aussi se sentait-il d'humeur généreuse, de toute façon il n'avait jamais vraiment été radin, même dans ses moments de plus grande misère.
Autour d'eux, les gens s'affairaient, vaquant à leurs occupations. Adam pensa que cet homme avait peut-être une obligation importante, lui aussi. Le jeune garçon espérait que ce dernier n'accepterait pas son invitation par pure politesse en compromettant ses projets de la journée. Adam avait toujours peur de déranger. En plus il ne connaissait même pas le nom de cet homme à qui il offrait pourtant à boire sans se poser de questions. Il se traita intérieurement de naïf fleur bleue mais il savait se défendre, son quartier était plutôt mal famé, alors même si cet homme s'avérait être lubrique et sans scrupules, il n'aurait sûrement pas sa peau. Autrement, il pouvait s'avérer être un bon client. Bon, ces réflexions faites, Adam commanda un chocolat chaud au serveur qui passait par là, un homme plutôt vif, la trentaine, mignon mais pas trop, qui avait tout de même un sourire renversant. Ce dernier demanda si ce serait tout et Adam regarda son sauveur inconnu, attendant sa réponse à l'invitation.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:52 (2018)    Sujet du message: Come on baby light my fire ♪ [free entry]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> ~¤~ La ville du Massaichuu ~¤~ -> Centre commercial Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom