Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas
Forum classé NC-17
 
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Quand on veut voir la bête il faut aller sur son territoire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> ~¤~ La ville du Massaichuu ~¤~ -> Immeuble en chantier
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Seiichi Hayato
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 27 Avr - 18:58 (2008)    Sujet du message: Quand on veut voir la bête il faut aller sur son territoire Répondre en citant

Seiichi était arriver dans cette ville, bien sur sa ne faisait pas encore très longtemps qu'il y avait mit pied, mais déjà il avait commencer ses propres recherches. Question parfois les clients de son hôtel, allant s'arrêter au bar discuter avec des homme peut-être un peu trop réchauffer pour parler convenablement et pour réfléchir a leur paroles, de cette façon il pouvais leur avoir des informations qui aurait peut-être du rester confidentiel a quelque reprise. On dit que la patience est une grande vertu, c'était peut-être la la plus grande qualité qu'il possédait. Déjà bien des années qu'il attendait juste pour atterrir dans cette ville, beaucoup de temps et encore maintenant il souriait toujours de cette façon si étrange, toujours aussi patients en cherchant ses informations. Il n'avait pas besoin de quelque chose de spéciale, il avait tout son temps après tout ,il ne cherchait rien d'autre a la vie, il n'avait pas de désir d'avenir ou encore de rêves, de voyager peut-être? Non plus, le néant, alors pourquoi restait-il dans ce monde de vivant? Parce qu'il n'avait qu'un seul but dans ce monde, une vengeance douce et froide de voir ceux qui avait détruit ses possession au néant en l'espace d'une nuit.

ainsi ses rechercher l'avait emmener a regarder a certains endroit, qui semblait pourtant si vivant et normal durant le jour, mais qui la nuit devenait un endroit a éviter, du moins pour les citoyen de la ville. De la des endroit ou ce rencontrait ce que l'on appelait les maître de la ville, les Yaukusas et les frelances, ce servait de ses endroit pour faire leur travail au..noir...de la nuit la plupart du temps, loin des yeux un peu trop curieux des policiers. Sei qui n'avait que ce but en particulier, de trouver les yakusas ou encore les freelances, il ne savait plus vraiment dans lequel des clan avait été ses agresseurs, mais peu importe il finirait par les retrouver et pour ce il devait ce retrouver sur leur chemin, sans pour autant s'en prendre a eux directement.

Une clope au bec comme a l'habitude et sa montre a gousset dans l'une de ses poches, il c'était diriger dans l'un des lieu malfamé, sans trop savoir ce qui pourrait l'y attendre. Il avait quand même cacher un petit couteau dans son manteau et un flingue au cas ou il lui arriverait malheur de devoir ce mêle a une quelque conque bagarre. Il avait enfiler son long manteau cachant sa simple chemise et jeans simple. Il était sortit en douce de l'hôtel, ne cherchant pas a ce faire voir par l'un ou l'autre des employées, il était tout simplement sortit durant qu'il avait le dos tourné, les laissant croire qu'il était toujours dans son propre appartement dans l'hôtel.

Marchant dans la tranquillité et le vide de la nuit sombre, marchant parfois sous les lampadaire, laissant apparaître son visage les yeux presque toujours fermer, laissant une traîner de fumé derrière lui, comme s'il laissait sa trace sur le chemin auquel il passait, juste pour attirer le prédateur ou les prédateur. Il fit enfin arrêter ses pas lorsqu'il ce retrouva devant l'immeuble en construction non très loin de son hôtel, il avait entendu parler brièvement de cet endroit d'on il se passait bien des activité la nuit.

Il entra dans ce lieux en espérant être le premier venu ainsi il pourrait tout simplement explorer les lieux. Il faisait si noir qu'on ne pouvait remarquer que le feu de sa clope qui lui allumait le visage. Il ce plaça donc sur un mur nouvellement fait, s'accotant contre celui-ci en fumant tranquillement les yeux fermer et les bras croiser, il n'y avait plus qu'a attendre comme on dit.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 27 Avr - 18:58 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Beowulf
Oyabun
Le père du clan Jigoku

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2007
Messages: 38

MessagePosté le: Dim 18 Mai - 18:00 (2008)    Sujet du message: Quand on veut voir la bête il faut aller sur son territoire Répondre en citant

Beowulf était arrivé depuis un moment dans ce chantier, il avait affaire ici, c'était le lieu le plus intéressant pour effectué de petite transaction. Ce soir, il devait avoir un arrivage d'arme, des armes soviétiques particulièrement intéressante, un model qui était totalement interdit au Etats Unis car, soi disant, les models s'enraillé trop facilement... Le véritable problème, c'était que les balles américaines n'étaient pas adapter a ce petit bijoux...

L'homme qui était là pour régler l'affaire montré l'arme a l'homme a la chevelure argenté, celui ci la manier avec agilité, l'observant sur toutes ses coutures, apprenant a apprécier les contours de cette merveille. Personne ne se douté du potentiel de cette petite chose. Un autre genre d'arme fut dévoilà a Beowulf, une toute nouvelle production en russis... L'Oyabun ce dit qu'il ferrait mieux de maitrisé les trafics d'armes russes pour plus de sureté car cette arme là, elle était totalement dévastatrise, une vrais merveille quoi ...

Après la transaction, il congédia les hommes, leurs conseillants de passé par "la porte de derrière" et surtout en leurs conseillant de prendre soin d'eux. L'Oyabun, quand a lui, resta sur place ... Il s'installa sur une des malettes contenant des armes qu'il venait juste d'acheté et examina un des AK-127 qu'on venait de lui vendre. Hum, il pourrait utilisé l'arme tout de suite et n'allait pas hésité a l'utilisé. Il en aurait l'occasion d'ici quelques instants vus qu'il avait fait en sorte que les Freelances apprennent ... Bien sûr, l'heure du rendez vous étez fausse, mais le lieux...

Certain, sûrement trop attiré par l'envie de tuer des yakuza, vinrent, quatre mecs en fait, c'était suffisant. Au début, ils durent se dire que se serait facile de se débarasser d'un seul homme ... Dommage pour eux, ils eurent du mal a réchappé des balles de l'AK, elle était taillé de telle sorte qu'elle pouvait traverser les mures sans trop de difficulté... Des balles "tueuse"... Les mecs qui réchappérent a l'arme a feu furent achevé a coup de couteau. Beowulf c'était glisser derrière le dernier et lui avait tranché la gorge, le pauvre avait essayer de criait, mais de sa bouche n'était sortis que des gémissements et du sang en abondance...

Après ça, Beowulf appella la voiture, lui donnant l'adresse où les armes étaient, juste pour lui signaler, il lui conseilla de venir plus tard, pour le moment, il avait envie d'être seul... Vraiment seul ...

Il resta plusieurs instants sans bouger, regardant simplement le cadavre de l'homme qu'il avait égorgé... Un des autres types avait les trippes sortis, les balles étaient décidement bien efficaces, un des autres avait plusieurs trous dans le corps ... Tout se sang ... Tellement de sang ... Ceux qui travailler sur le chantier allaient raller : eux qui venait juste de refaire le sol ! Le sol, qui avait été blanc, était maintenant rouge cramoissie... Certain ne voudront sûrement pas revenir ! ... Tient, le plafond aussi était rouge a un certain endroit, juste en dessous de l'homme égorgé... Oups ! Sa avait éclaboussé la piéce !


_ Hé merde ! Lâcha t il en regardant sa chemise.

Elle était tachée, de multitude de gouttes de sang était venus redécorrer les motifs du vêtements de l'Oyabun. Dommage, il l'aimait bien cette chemise là, c'était avec celle ci qu'il avait rencontré le tellement intéressant "Mat" ! Le petit Jikkei du clan des Freelances... Un homme plein de potentiel, a n'en pas demordre ! Dommage qu'il ne fut "que" Jikkei... Et heureusement aussi : ils étaient fait de la même trempe, ils n'avaient rien a perdre, la mort ne leurs faisait pas peur et, surtout, ils n'avaient que leurs clan dans leurs vie, rien que leurs clan... Quoi que, le petit Jikkei... Ne voyait sans doute pas la chose de la même façon !

Un bruit de pas... Hum... Un freelance en retard pour la petite fête ? Ou bien son imbécile de chauffeur qui n'avait pas pris en compte son conseil ! Beowulf retira sa chemise et la posa sur un des caissons avant de récupéré son arme a feu, un simple berretta cette foi, fallait pas rameuté les flics non plus ! Il sortis de la salle et nota la présence de cette homme qui semblait en apparence totalement inoffensive... Rare était les hommes réellement inoffensive dans cette ville !


_ ... Le fou qui reste spectateur ? Lâcha Beowulf souriant. Est tu venus ici pour la petite fêtes ? Elle est fini depuis longtemps...

Ce n'était assurément pas un Yakuza, Beowulf avait fait en sorte qu'il n'y ai personne ici : il n'avait pas encore mémorisé la tête de tout ses subalternes et n'avait pas envie qu'un "accident" arrive... Ce n'était pas non plus un freelance par ce que sinon, il aurait ses armes sortis...

_ Qu'est ce qu'une petite sourie fait là ? Demanda Beowulf en s'approchant avec prudence.
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:41 (2018)    Sujet du message: Quand on veut voir la bête il faut aller sur son territoire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> ~¤~ La ville du Massaichuu ~¤~ -> Immeuble en chantier Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom