Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas
Forum classé NC-17
 
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Le Lion et la Panthère

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> ~¤~ La ville du Katou ~¤~ -> Ruelles Asaguroi
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Suô Saruahô
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 30 Avr - 22:51 (2007)    Sujet du message: Le Lion et la Panthère Répondre en citant

Suô était sorti de son appartement tôt dans l’après-midi.
En claquant la porte il avait hurlé aux gardiens que c’était sa semaine de congé et qu’il reviendrait pas avant d’avoir tabassé au moins 13 Yakuzas à lui tout seul et fumé 50 paquet de clopes.

Défi complètement débile ou mensonge comme tout les autres ?

Personne n’aurait pu le dire, le Freelance était tellement étrange et imprévisible en plus d’être quelqu’un qui mentait à tout bout de champ ! Il faisait perdre la tête à tout ceux qui étaient obligés de le côtoyer…et en tant que garde du corps personnel de leur chef, celui qu’on surnommait le singe stupide au vu de son surnom, ils étaient nombreux les pauvres « employés » à sa solde ! Tous subissaient ses sautes d’humeur intempestives mais alors me direz-vous, pourquoi avait-il été nommé à un poste si important ?

Malgré son caractère particulier, Suô possédait des qualités assez rares par ici et que leur chef appréciait tout particulièrement ; il était jeune, certes, mais c’était justement ça qui faisait de lui un mec loyal, d’une fidélité aveugle et d’un courage sans limites et peu commun.
C’était d’ailleurs grâce à ce côté de sa personnalité qu’il s’en était sorti et qu’il avait réussi à intégrer le clan fermé des Freelances.

Mais pour le moment il avait pris l’initiative de « petites vacances » comme il avait dit, en effet en ce moment les Yak’s ne faisaient pas trop parler d’eux et le chef de Suô semblait avoir disparu dans l’ombre lui aussi… du coup il n’avait plus de boulot dans l’immédiat et il se promenait dans les rues les mains dans les poches en bel adolescent qu’il n’était plus depuis peu.

Le jeune homme attirait les regards à son passage; ce n’était pas tant ses allures de délinquant récidiviste qu’on devinait a sa démarche courbée et nerveuse, ni sa tenue de parfait petit voyou, ce qu’on remarquait plus que tout chez le Singe, c’était sa chevelure d’un rouge sombre peu commun qui tranchait avec le reste.
Nombreux étaient ceux qui le charriaient là-dessus, mais lui soutenait toujours que c’était sa couleur naturelle…

Mais qui croirait quelqu’un qui ment comme il respire ?

Personne, c’est évident.

Pour être plus précis, Suô cherchait des clopes et il ratissait les rues en quête d’un pote pour rien avoir à payer, mais il faut croire qu’il s’étaient tous monté contre lui aujourd’hui ! Le soleil commençait à décliner et il n’avait toujours rien fait de sa journée à part se promener dans la ville sans regarder où il allait…tiens, d’ailleurs ….où était-il ?



« …..oups…. »

Oui c’était bien le cas de le dire, il n’avait même pas remarqué qu’il s ‘était enfoncé dans la basse-ville, c’était plus le territoire des Freelances ça…

Un peu sur ses gardes, il ne se démonta pas pour autant et freina juste un peu la cadence en regardant tout autour de lui pour être sûr de ne pas tomber sur une bande de Yakuzas au tournant d’une ruelle…
Et Suô était assez extravagant pour se faire remarquer de ses ennemis au premier coup d’œil.


[Réservé à Baka!]


Dernière édition par Suô Saruahô le Mar 22 Avr - 12:08 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 30 Avr - 22:51 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Maigo Bakarashii
Yakuza Super Sexy
B² : Beau Baka
Violeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2007
Messages: 66
Date de naissance {rp}: 08/05/1985

MessagePosté le: Mar 1 Mai - 00:25 (2007)    Sujet du message: Le Lion et la Panthère Répondre en citant

Maigo, quant à lui, était entrain de draguer un des garçons travaillant dans une ruelle pas loin de celle ou notre singe stu . . . Heu, je veut dire . . . Notre cher amis . . . Oui, c'est cela . . . Etait entrain de passé. Le garçon que Maigo avec lequel il discutait lui avait taper dans l'oeil il y avait si longtemps mais le Yakuza n'avait jamais rien tenté car il était des leurs . . . Et s'il tentait quelque chose cette foi c'était par ce qu'il avait rien d'autre à ce mettre sous la dent : les freelance se fessaient de plus en plus rare dans le quartier ou il "patrouillait" et pour cause, il avait tuer la plupart des prostitués et des dealeurs ainsi que les sous fifre . . .

~ Aller . . . Dit il souriant de façon provocatrice au jeunot qui était malgrès lui faciné par Maigo.

Le jeunot baissa le regard et fit sa petite timide, il fessait mine que cela ne pouvait pas se faire, que c'était impossible car il avait quelqu'un . . . Mais vus que c'était un minable au pieux et que Maigo avait une sacret réputation . . . Non pas qu'il s'en vanté mais certain personne ne se contenté pas de la douceur et préférait un peu de brusquerie ou de douce et longue torture par ce qu'au final, il arrivait toujours à ce que ceux avec qui il allait aime ce qu'il fessait !

Le jeune homme se plaqua contre le mur et Maigo fut ravit de le coincé entre ses mains, se rapprocha , il lui releva le visage d'une mains, lui souriant avec un regard désireux. Le piége était entrain de se refermer ! Enfin, pas vraiment un piége mais tout le monde pouvait le considérait ainsi.


~ Tu n'es réellement pas tenté ? Demanda t il en rapprochant sensuellement ses lèvres de celle du jeune homme.

Il les entrouvris inconciement et franchement il s'en falut de peu pour que Maigo dévore les lèvres offerte à lui mais ce fut en cet instant qu'il ressus un canette, heureusement vide, sur la tête. Avec un "gné" et une tête comme ça => O_o, il se retourna et constata que l'homme du jeune homme le fixer, bras croissé. Se frottant la tête, Maigo haussa les épaules avant de se tourner vers le jeunot et de l'embrassé sur la joue.


~ Se sera pour une autre foi alors . . . Dit il de sa voix sensuelle. Tout viens à point à celui qui sais attendre !

- Tu délire là ! Répliqua l'outré. C'est le miens ! Tu le touche pas ! Hé ! Maigo ! j'te parle !

Mais le jeune homme sans pudeur était déjà entrain de partir et l'autre type offencé, le laissa faire, ne lui lançant que quelques petits jurons mineur qui n'atteignirent pas l'esprit de notre amis qui se laissait voguer sur d'autre cieux alors qu'il parcourait les ruelles à la recherche d'une nouvelle activité . . . C'était même pas marrant ! En tout cas, il fit connaître son mécontentement par un geste vulgaire en direction de l'homme. Vive le doigts d'honneur !

Et soudain, il le vut . . . Oui, il le vus . . . L'autre !

Celui dont on parlait doucement et qui semblait être autant redouté cher les Yakuza que Maigo l'était pour les Freelance . . . Aller pas demandé le nom de cette personne à Maigo ! Il avait pas une très bonne mémoire de nom, c'était même impossible d'en avoir une pire que lui mais . . . Les images, les visages . . . Les personnes fortes, comment les oublier ? On lui avait apporté tellement de récits au sujet de cet homme, on le lui avait décrit et il était sûr que c'était lui . . .

Et maintenant . . .

Maigo se sentait à l'avance plein de patience et d'intérêt. Cet homme portait en lui tellement de promesses par ses formes, ses contoues, ses apparences promettait mille et une chose, oui, tellement de promesses que Maigo n'éprouvait même pas de hâte à les découvrire aussitôt. Cet inconnus marchant dans cette rue était comme un pays inconnu et dont se découvre lentement l'horizon.

Un lieu ennemi à conquérir.

Un adversaire à pénétrer . . .

Une ville close dont il faut trouver la faiblesse . . .


~ Tu est à moi ! Marmonna t il dans l'ombre, scrutant cette personne avec intérêt . . . Et de façon mauvaise.

Il décida de passer tout de suite à la chasse, il était patient mais est ce qu'il le revérait une seule foi cet homme là dans un telle endroit ? D'ailleurs, quelqu'un l'aida inconciement dans cette quête ! En effets, l'autre mec outré avait envoyé deux trois hommes pour rappeller les bonnes manière à l'offenseur. Certes le Yakuza aurait parfaitement pus s'en débarasser mais c'était bien mieux de s'aider de ses abrutis, non ? Il remit son beret sur sa tête et s'élança dans la ruelle, prenant la directions que l'inconnus avait pris et n'hésita pas un seul instant à foncé dedans, faisant espré de tribucher.

Jurant par ce qu'il avait déchiré sa chemise, il se releva, faisant face au deux yakuza qui l'avait pourchasser et qui gloussé . . . Les idiot ! Pour cela, Maigo aurait pas de pitié pour eux tient !


- On sais pas faire deux pas sans se prendre des mecs ? Rigola celui de droite.

Il observa l'obstacle qu'avait rencontré Maigo et son sourire disparut bien rapidement, prouvant à notre jeune ami qu'il ne c'était pas trompé : il avait dut le reconnaître. Au moins n'était il pas idiot !


- Saruahô ! Lâcha t il.

Et il ressus le poing de Maigo en pleine face, celui ci considérait que quelqu'un de distrait pendant une baguarre devait se prendre des coups ! Pourquoi ? Par ce que s'il devait leurs faire confiance lors d'une baguarre, bonjours la casse ! Non mais vous imaginez ! Des mecs surpris par la vus d'un ennemis ! Une seule erreur, et c'était la perte du clan !

Le second, ahurie ne savait que faire tandis que le premier se relevé lentement en faissant face à Maigo et regardant tour à tour le dénommé . . . Heu . . . Comment déjà ? Mince ! Encore se problème de nom ! Singe, non ? Rolala ! Tanpis ! on l'appelle Sangoku, tien ! Sa lui allait bien, surtout que y avait bien une référence de "singe" dans le nom et que Sangoku . . . Enfin, bref, le Yakuza tourner son regard tantôt vers Maigo et tantôt vers Sangoku . . .


~ T'est bien faiblard ! Lâcha moqueusement Maigo. En fait, t'est aussi fort qu'une fillette de six ans, aller, améne toi morpion que je t'écrasse !

Pour la forme, il se tourna vers ça véritable cible, un sourire moqueur sur le visage.

~ Reste en arrière petit, ça risque de devenir chaud ici ! Dit il sur un ton franchement moqueur. On joue dans la cour des grands nous . . .
_________________
Meurt un autre jour . . .
Revenir en haut
Suô Saruahô
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Mai - 19:07 (2007)    Sujet du message: Le Lion et la Panthère Répondre en citant

Le Freelance était plus que jamais sur ses gardes; suspicieux, il s’attendait à voir surgir un ennemi à n’importe quel moment ! Quelle idée aussi d’être autant dans la lune alors qu’ici se joue la loi du plus fort. Pourtant Suô savait ce qu’il pouvait en coûtait de se laisser aller et de se faire marcher sur les pieds . . .
Toutefois il n’avait pas l’air si effrayé que ça : les mains dans les poches et un cure-dents a la bouche pour remplacer une cigarette qu’il n’avait pas trouvée, sa démarche était tout aussi détendue que s’il était dans un parc d’attraction…sauf que là, ce qui se déroulait était tout sauf un jeu, ce que le Singe n’avait pas l’air d’avoir entièrement assimilé !
Et il était loin de se douter de ce qui allait bientôt arriver malgré lui, animal insouciant, il chantonnait le refrain de « Lonely Day » pour se mettre dans l’ambiance…en effet il n’y avait personne à cette heure de la journée, à croire que les yak’s avaient déserté ce coin-là…en tout cas Suô n’en avait rien à faire et ce même si il devait se considérer comme une cible potentielle à tout moment !

En tant que bras-droit des Freelances, il aurait du être plus prudent…

Toujours sifflotant, notre jeune homme se sentit soudain observer, certse, il y avait eu du grabuge dans la rue d’à côté à l’instant, mais pas de quoi en faire tout un plat….si… ? Ses sens ne l’avaient jamais trompés, et à défaut de lui dire ce qui l’attendait il pouvait deviner qu’il allait se mettre dan un pétrin pas possible.
Il entendait déjà son boss lui gueuler après parce qu’il était en retard un jour de boulot..quelle galère !
Et il n’avait pas tord Saruhaô…

Une étrange sensation s’emparait de lui à mesure qu’il traversait les rues jonchées de détritus en tous genres, comme une alarme qui essayait vainement de l’avertir de quelque chose…mais de quoi… ?

Pas une seconde il n’aurait imaginé que dans l’ombre se terrait celui qui deviendrait son rival éternel, celui pour qui il serait pressé de voir les étoiles s’éteindre à chaque aurore, celui pour qui il nourrirait le plus d‘attention et d’intérêt…

Son instinct ne fit qu’un tour quand il entendit tout à coup quelqu’un courir en sa direction mais apparemment cette personne ne devait pas se trouver bien loin puisque Suô, à peine retourné vers elle, se la prit de plein fouet et fut renversé en arrière ; le Freelance étouffa un gémissement quand il s’étala sur le goudron.

« Hey, mais ça va pas non ?! »

Toujours aussi aimable, il se releva aussitôt non sans se masser le crâne, douloureux à cause de la chute. Heureusement il avait toujours son cure-dents entre les lèvres sinon il aurait pêté un cable…
Suô jaugea rapidement le mioche tandis qu’il se relevait aussi, bon il avait fait exprès ou pas ? Petit con.. Du coup il se retrouvait lui aussi avec la chemise à moitié déchirée !

« Tu pourrais faire attention où tu va, gamin ! »

Loin de se douter que cette personne aurait pu être plus vieille que lui, il la toisa néanmoins un moment, attiré par un regard loin d’être banal. Une flamme étrange brillait dans le regard qu’il venait de croiser et il resta un instant pensif, la main toujours sur la nuque. Deux types qui s’avançaient vers lui le tirèrent néanmoins de ses réflèxions.

Saruhaô hein ? Alors sa toute jeune réputation était déjà arrivée jusque-là…soit, Suô n’aimait pas être reconnu mais sa personnalité de menteur reprit le dessus bien vite quand il vit qu’il avait affaire à des yakuzas.

« Ouais, c’est bien moi bande de minus ! Qu’est-ce-que vous voulez ?! Un autographe peut-être ! Je vais me faire une joie de vous laisser un petit souvenir du Bras-droit des Freelances ! »

Sur ces mots il cracha cele morceau de bois qu’il avait à la bouche pour faire craquer les os de ses doigts, uh à un, e les fixant avec un air de défi.

Le petit gars se débrouillait pas mal tout seul, mais face à des yak’s, Suô ne pouvait pas empêcher une vague de frénésie de s’emparer de lui.

Quoi…….. ? Attendez…il avait mal entendu là………… ?

Petit ?

Lui, petit ?

« Me prend pas pour un faiblard sale gosse ! »

Blessé dans son amour propre et n’écoutant que celui-ci, le Freelance s’élança aussitôt en direction du premier type qui venait de s’en prendre une, celui-ci, sonné, ne l’avait pas vu venir et il lui décocha un coup de pied dans le tibia pour le déstabiliser avant de l’achever d’un coup de genou dans le ventre. Il avait pas été bien résistant çui-là.
Le mec s’effondra de douleur par terre, à genoux aux pieds du Freelance .
Mais le Singe n’avait pas finit et esquissa un sourire satisfait en direction de l’autre yakuza qui prenait déjà ses jambes à son cou, seul il ne pourrait rien contre lui et l’autre gosse,là.

« Ah, ils peuvent être fiers d’eux les yakuzas ! Toujours aussi courageux ! »

Il prenait un plaisir fou à les piétiner, relevant le visage du type à genoux et il planta son regard dans le sien en souriant étrangement.

« Et si je te tuais pour montrer à tous que Suô Saruhaô est passé par là pour vous narguer… ? Ce serait une idée, non ? »

Bien sûr il ne dirait jamais qu’il était ici par pur hasard, mais le hasard fait bien les choses et il lui offrait maintenant l’occasion de provoquer l’ennemi tapi dans les ruelles…

Il fut prit d’un rire nerveux et aurait pu passer pour un fou psychopathe…caressant toujours le visage pâle entre ses doigts, il leva la tête en direction du mec qui l’avait bousculé il y à un instant et lança à son égard.

« Ils sont pas drôles tes potes ! Tu veux l’achever ? Je te le laisse si tu veux , la vermine ça me gêne pas de la laisser»
Revenir en haut
Maigo Bakarashii
Yakuza Super Sexy
B² : Beau Baka
Violeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2007
Messages: 66
Date de naissance {rp}: 08/05/1985

MessagePosté le: Dim 6 Mai - 10:54 (2007)    Sujet du message: Le Lion et la Panthère Répondre en citant

Maigo nota dans son journal interne que le jeune homme était, disons . . . Oui, il était rebelle et ne se laiserait sûrement pas faire ! Un bon point ! Il devenait de plus en plus intéressant et le fou se demandait s'il n'allait pas jouer plus d'une journée avec cet inconnus qui était, il fallait l'avouer, quelqu'un de charmant et de vraiment très séduisant ! Le jeu allait pouvoir commençait et il était claire pour le tueur que plus longtemps il durerait et plus cela l'amuserait !

L'exitation l'envais alors, cela fessait tellement longtemps qu'il n'avait pas eux la perspective de jouer ainsi avec une personne, la dernière foi c'était en . . . Non, il ne s'en souvenait même plus, le jeu avait dut le décevoir et il l'avait oublier sitôt qu'il avait achevé son adversaire en lui tranchant la gorge, sûrement . . . Mais pour le moment, il lui semblait que ce qui allait se déroulait, entre lui et celui que tout le monde appellé Suô, quelque chose de réellement terrifiant, quelque chose qui les dépasserait même, quelque chose . . . Qui ferrait qu'il s'amuserait comme un fou et son adversaire, ou rival ça sonne mieux, allait lui même bien jouer . . .

En tout les cas, il ne se fiait toujours qu'au apparence celui ci ? Il l'appellait gamin et semblait réellement le prendre pour telle alors que Maigo était sûr d'être le plus agée des deux ! C'était tellement sûr que cela lui semblait être évident en fait. Cependant, il se tut à ce sujet et laissa faire les choses, les observant de lui bien qu'il redevint le protagoniste pour foutre une branler à l'un des siens . . . Qui de toute façon était un salaud et avait tendance à prendre dans la caisse ce qui revenait à ceux qui bosser vraiment pour cet argent !

Suô, de par sa phrase, donna l'impression d'être le genre de mec qui est super arrogant et qui aime par dessus tout dominé les genre . . . Il montrait sa force et avait bien raison de le faire mais cela dévoilé aussi ses faiblesses, non ? Maigo lui parla de façon . . . Plutôt arrogante et Suô le pris très mal, prouvant qu'il aimait dominé la situation et qu'il n'aimait pas être sous estimé ! Dans tout les cas, le jeune homme ne mit pas longtemps à frapper le pauvre Yakuza à genoux et Maigo regarda cela en croissant les bras, observant la scéne avec un certain intérêt.

Le Yakuza déjà à genoux se retrouva à terre et l'autre s'en fut loin de cette scène de fou et il avait bien raison ! Maigo lui aurait passé un tabac sinon ! Et il aurait sûrement pas était le seul ! Il se tournat cependant vers Suô, la mine complétement colèrique.


~ Je pouvait parfaitement m'en sortir tout seul ! Dit il d'un ton sec. J'ai besoin de personne et encore moins d'un clochard qui se balade dans la rue !

Il voulait l'agguicher un peu, le traité comme un moins que rien pour voir s'il allait tenté de défendre son honneur ou si au contraire, il allait préféré la simplicité et partir sans chercher à prendre ses restes et si c'était le cas, alors de toute façon un jour où l'autre, ils se retrouverons alors y avait pas de malaise ! Maigo serait patient et attendrait de le revoir . . . Il aurait juste d'autre jeu bien moins intéressant.

Suô voulait l'achevé ? Que cela ne tienne ! Après tout, ce salaud le mérité comme son patron d'ailleurs ! Il irait demandé l'autorisation de le buté d'ailleurs et pour son sous fifre . . . Bas, Suô semblait vouloir s'en occupé alors sa ferait un de moins à désendre, ce qui n'était pas plus mal vus que le Yakuza n'aimait pas trop désendre les siens . . . Quel bonne occasion, non ? Surtout que l'autre aurait été témoins que "Suô" était passé par là . . . Et aucune chance pour que personne ne pense qu'il ai trahis par ce qu'avec le nombre de ses victimes cher les Freelance, y avait aucune moyen qu'il intégre un jour leurs clan !

Suô était cependant un abrutie ! Maigo s'en rendit bien compte et eu tout juste le temps de l'attrapper et de le tirait par le col que la lame que le Yakuza fendit l'aire à l'emplacement où il aurait dut toucher Suô . . . Considérait que Maigo avait sauvé son jouer et non pas sauver Suô ! Hé, il voulait joué avec lui alors n'allait sûrement pas laisser à quelqu'un d'autre le loisir de le tuer ! En tout les cas, il l'avait tiré si fort que le Freelance fut propulser en arrière et le Yakuza armé se releva et se tourna vers Maigo, tentant de le frapper, comprenant sûrement que le Freelance était maintenant une cible pour le fou ! Mieux vallait se battre alors par ce qu'il avait mis en colère le fou . . .

Il faut craindre la colère d'un fou !

Il n'avait pas tod par ce que le Yakuza fou n'avait pas peur d'être blessé, une blessure cicatrice rapidement et une chance maladive le pourchasser toujours, malgrès les blessures qu'il avait eux, jamais il n'avait risqué sa vie et . . . Tout le monde en déduissait que les enfers ne voudrait jamais de lui ! Il se recula soudainement et dut se proteger de son bras pour que la lame qui lui était maintenant déstiné ne l'atteigne pas au visage, une longue trase rouge se formant sur son bras mais il s'en contre ficha complétement : souffrire pendant un combat, c'était mourire sur le terrain !


¤ Toi . . . Tu est mort ! ¤

Le Yakuza s'avança prudement de son adversaire et le laisse frapper volontaire, il laissa l'homme enfonçer sa lame dans son épaule pour mieux l'arrêté et pour mieux le désarmer, attrappant la mains armé et faisant déférler une vague de douleur dans son corps, il n'y préta aucune attention et avec l'autre mains, il frappa de sa paume entre la mains et le coude, provoquant un craquement plus que sinistre . . . La forme de l'avant bras montré clairement la forme de l'os briser . . .

Sans aucune autre hésitation, Maigo retira le couteau de son épaule et fit taire le hurlement de douleur de son "adversaire", lui tranchant la gorge et faisant gicler sur lui le sang de cet homme . . . Celui ci, dans un spasme, porta sa mains encore valide à sa gorge mais il était trop tard, il allait se vider de son sang comme un porc !

Fallait il jouer les tristes ? Fallait il jouer les fières ? Fallait il jouer les touché ? Fallait il jouer les exité ? Sur le coup, il ne savait plus exactement, son cerveau en plein ébulition alors qu'il regardait le corps de l'homme tombé dans son propre sang . . . Ho, qu'il aimait cela ! Qu'il aimait cela ! Il en voulait presque encore . . . Il en voulait encore . . . Mais non, il ne fallait pas encore touché à Suô . . . Il n'était pas encore tout à fait mure, il fallait patienté, tranquillement . . . Il fallait attendre et cela même s'il voulait encore voir du sang couler à flot, et cela même s'il voulait encore brisser un homme !

Attendre . . . Attendre . . . Tapis dans l'ombre !

Il se retournat vers Suô, le regard inquiet, et il l'était réellement : que ferait il si son joujou était cassé ? Mais au moins était il encore en vie ! Il en fut soulagé et posa avec négligeance sa mains armé du couteau sur sa blessure à l'épaules. Maintenant, il pouvait accepté cette douleur . . . Oui, maintenant et rien que maintenant et si d'autre arrivait, il devrait la chassé de nouveau !


~ Est ce que ça va petit ? Dit il sur un ton fausement moqueur et plus inquiet qu'autre chose. On t'a jamais dit de ne jamais détourner le regard de ton adversaire ? Bordel ! Et maintenant, j'ai un mort sur le dos moi ! Je crois que je suis foutus !

Il s'approcha de Maigo, le prenant réellement de haut cette foi, il avait le droit de se le permettre, non ?

~ Fait donc attention, je serais pas toujours là pour couvrire tes arrières "petit" . . . Dit il moqueusement mais nettement plus rassuré. Tu ferais mieux de te casser ! L'autre va prévenir ses "amis" . . .

[Ha non ! Plus de poste long on avait dit ! Rolalalala ! T_T Pas plus de 100 lignes ! Pitiés ! Sinon, on va encore pas avancer vite avec eux ! TT-TT]
_________________
Meurt un autre jour . . .
Revenir en haut
Suô Saruahô
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 12 Mai - 14:36 (2007)    Sujet du message: Le Lion et la Panthère Répondre en citant

Suô ne se laisserait sûrement pas impressionner et encore moins devant un type qui venait de le traiter de gamin ! Même s’il était très attirant ce mec, Saruhaô se devait de pas se laisser marcher sur les pieds, qu’en serait-il de sa réputation et de celle des Freelances dans ce cas-là ?! Mais il se serait attendu à tout sauf à la suite des évènements.
Il avait l’air de dévoiler ses faiblesses mais ne jouerait-il pas plutôt un rôle ? Il aimait à changer de personnalité, en apparence bien évidemment, et de coup personne n’arrivait à le cerner vraiment ou à le comprendre de qui l’arrangeait. Un clochard lui ? Il ne pu s’empêcher de se tordre de rire sans lacher sans lacher le yakuza à genoux
.

« T’es un pti rigolo toi ! Un clodo, moi ? Non, sans rire, c’est vrai que j’aie l’air de ça ?! »

C’est qu’il se moquait totalement du gars parce qu’il l’emmerdait gratuitement le petit-là ! Du coup il l’avait ignoré tout simplement pour s’occuper du cas du Yak’s à ses pieds qui visiblement commençait à s’impatienter.

« Ouais, je suis Suô, le Freelance clodo qui emmerde ces détritus de Yak’s ! »

Mais il avait relâché son attention et le détritus voulait visiblement se venger de l’affront du jeune homme aux cheveux rouges qui l’humiliait, lui et sa bande par la même occasion. Tête ne l’air, il n’eut pas le temps de capter grand-chose qu’une poigne le tirait brusquement en arrière et qu’il était projeté au sol. Il eut juste le temps de relever les yeux pour le spectacle : le mec qu’il avait sous-estimé, l’épaule sanglante, il venait de trancher la gorge de son adversaire, la jugulaire coupée brutalement déversait à présent tout le liquide pourpre qu’elle contenait et plus encore sur le visage impassible du garçon mystérieux, en longues gerbes sombres. Le Freelance quand à lui, déconcerté par cette violence insoupçonnée jusqu’alors, resta assis à terre, en public, les yeux rivés sur le regard de tueur du jeune. Le corps sans vie du yakuza ne tarda pas à s’effondrer sur le goudron dans un bruit sourd.

Silencieux. Immobile. Comment avait-il pu faire ça sans montrer aucune émotion ? Ou alors, il cachait ses émotions, et dans ce cas-là, pourquoi ?
En entendant sa voix Suô se sentit ridicule et faible, quelque chose qu’il n’avait aps ressentit depuis longtemps, mais maintenant il venait de trouver quelqu’un de fort. De plus fort que lui ? Peut-être…et il ferait tout pour le surpasser ! Se passant une main dans les cheveux pour se remettre les idées en place, il sourit ironiquement.


« M ‘appelle pas ‘petit’ beau gosse ! Je suis Suô Saruahô, c’est clair ? J’aurais pu me démerder t’avais pas besoin de le tuer à ma place alors te plains pas ! »

Son nom lui aussi était ridicule mais il l’assumait comme un bon-vivant. Il hésita un peu avant d’ajouter, en plantant son regard dans le sien.

« Et toi ? Je veux connaître ton nom. »

Par contre il était hors de question de se casser comme ça après ce qui venait d’arriver ! Qu’il ne compte pas dessus ! Suô ricane doucement en se relevant et il enleva sa chemise en loques et en déchira un morceau, puis il s’approcha de Maigo et sans préavis il s’en servit pour lui faire un bandage improvisé sans oublier de bien serrer pour stopper l’hémorragie.

« Et tu croies sincèrement que je vais me barrer seul comme un connard ? Imbécile…allez viens ! »


Il le prit alors par le bras indemne et l’emporta dans sa course à-travers les rues ; il fallait se dépêcher où ils étaient cuits ! Le singe avait décidé de l’emmener dans sa tanière pour le soigner au moins et peut-être tâcher d’en savoir plus sur lui, après tout il traînait derrière lui un spécimen rare en voie de disparition, quelqu’un capable de lui tenir tête et d’abattre froidement l’ennemi !


Dernière édition par Suô Saruahô le Mar 22 Avr - 12:08 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Maigo Bakarashii
Yakuza Super Sexy
B² : Beau Baka
Violeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2007
Messages: 66
Date de naissance {rp}: 08/05/1985

MessagePosté le: Sam 12 Mai - 16:39 (2007)    Sujet du message: Le Lion et la Panthère Répondre en citant

Maigo, à la question de Suô, n'avait pus que croissé les bras tout en haussant innocement les épaules. Il avait sortis une phrase pour voir ses réactions et celle ci était superbe ! Le Yakuza allait se délectait à chassé cette proix là ! Aucun doute possible là dessus, mais elle serait sans doute très dure à capturé mais ne pensé pas que Maigo lacherait facilement l'affaire ! Bien au contraire, plus elle était dure à conclure et plus il se délecté de celle ci !

~ Vus ton style véstimentaire, me suis dit que tu devais pas avoir assez pour t'en acheté de nouveau. Déclara t il en décroissant ses bras, les laissant pendre le long de son corps. Je me suis planté ?

Cette dernière phrase, d'une arrogance sans limite, était là pour l'énervait mais sûrement qu'il s'en moquerais de nouveau et cela n'était pas plus mal ! C'était quelqu'un qui prouvé ainsi qu'il était sûr de lui, et vous ne pouvez même pas imaginez à quel point, c'était tellement claire maintenant . . . Alors, Maigo allait tout faire pour lui faire comprendre qu'il y avait toujours plus fort que soit !

D'ailleurs, ne lui prouva il pas quelques minutes plus tard en le sauvant et en achevant son adversaire à sa place ? Cela sans remord, certes, et avec une envies terrifiante de recommençait. Suô avait un avantage certain sur le Yakuza : il savait se contrôle bien plus qu'il ne le pourrais jamais. La seule chose qui faisait que Maigo ne tente pas de lui tranché la gorge était cette envie de l'humilié si forte en lui . . . Oui, il voulait l'humilié, le torturé, le violé . . . Le dresser . . . ?

Suô sembla reconnaître la force de Maigo, il ne le traita plus comme un gosse, il ne le nomma pas comme un enfant ou un avorton, et se présentait comme s'il voulait qu'il mémorise son nom . . . C'était déjà fait depuis un bon moment déjà mais celui ci n'avait jamais rien éveillé dans le jeune tueur insensible, maintenant, se serait tout autre chose . . . Maintenant, il aurait un sentiment de désire lorsqu'il entendrait se nom ! Oui, exitation . . . Par ce qu'il sera alors pressait de le revoir et de vite le capturé !


¤ Tu sera à moi . . . ¤

Il sourit imperseptiblement et fit disparaître celui ci lorsque Suô lui demanda son nom.

~ Tasha Nigate. Dit il, reprenant un sourire moins dangereux. Enchanté de faire ta connaissance Suô, j'aurais aprécié notre rencontre dans d'autre circonstance !

En tout cas, Maigo dut avoué qu'il était plutôt satisfait d'être ennemé ainsi par le jeune homme, celui ci prouvé qu'il n'avait pas peur du danger : ils allaient forcément se faire remarqué tout les deux, Maigo avait trop de sang sur le visage pour qu'on pense qu'il c'était cognier et Suô était un peu connus dans le quartier, nul doute qu'un homme pas courageux n'aurait rien tenté . . . Mais en réalité, ils ne risquaient pas grand chose : tout le monde évité au maximum le Yakuza, tout le monde connaissait son penchant pour la folie !

Il se laissa emporté avec docilité par le Freelance, sentant à peine la douleur de son bras, trop occupé et trop séduit par le derrière de l'homme qui l'entrainé dans la rue . . . Hé, Maigo ne suivait pas de logique alors ne cherchait pas à le comprendre !


[Traduction :
Tasha : une autre personne / d'autres
Nigate : chose pour laquelle on n'est pas doué / personne que l'on ne supporte pas, avec qui on est mal à l'aise ]

{Suite ::La tanière du Singe !:: }
_________________
Meurt un autre jour . . .
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:10 (2018)    Sujet du message: Le Lion et la Panthère

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> ~¤~ La ville du Katou ~¤~ -> Ruelles Asaguroi Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom