Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas
Forum classé NC-17
 
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Envie d'être seul

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> ~¤~ Arrivée en ville ~¤~ -> Gare
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yuuhi Jigoku
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 9 Fév - 21:32 (2008)    Sujet du message: Envie d'être seul Répondre en citant

Dans ce genre de lieu les gens défilent sans même regarder ce qu'il y a à leurs pieds. Les gens sont pressés, un homme assis sur un caisson, habillé d'un haut et d'un bas noir, on pensait qu'il attendait quelque chose alors on ne le regardait même pas. Cette personne n'avait de toute manière pas la vingtaine, comment se méfier de lui ? Et puis qu'est ce qu'un yakuza viendrait faire ici ? Ceux du plus bas niveau de la pyramide, peut être mais il n'y avait pas l'air d'y avoir eu des yakuzas un jour dans ce quartier... dans cette gare même en tout cas, jamais. Les gens défilaient donc, les rares qui s’arrêtaient pour lui demander s’il allait bien semblaient à la limite de la gêne, pressés eux aussi de choper leur train. A bien y réfléchir, l’endroit n’était pas non plus très propre, il était donc normal que tout le monde soit pressé d’en sortir… Les murs commençaient à griser, les couloirs créaient des échos monstres, els courants d’airs se faisaient sentir à tout moment et le sol était jonché de morceaux de pétrole et/ou goudron que les gens mâchaient puis jetait « innocemment » par terre… en gros, c’était pas le pied. Et pourtant c’était cet endroit qu’il avait choisit pour donner rendez-vous à son contact… rah lala…

A bien y réfléchir, il n’y avait pas grand-chose d’intéressant ici. Mais l’endroit était si sordide que personne n’écoutait personne : il était donc fort probable que deux personnes puissent décider de tuer un président dans ce lieu sans que personne ne le sache… Quand on savait y faire bien sur… Le contact devait normalement avoir la même tête, ce serait donc facile de savoir qui il était parmi tout ces gens. Le caisson sur lequel s’était assis Yuuhi était là depuis deux mois environ sans bouger de place, entre le stand de sandwich et un poteau. Il était donc tout à fait trouvable… habillé en homme d’affaires, oui il était trouvable. Le lieu aussi, alors pourquoi son contact était-il en retard ? Problème de train ? Cela aurait été ironique… et puis sa montre indiquait 4min de retard, il suffisait donc que celle de son contact retarde légèrement et voilà, le brun se faisait des frayeurs pour rien.

Yuuhi attendait donc son contact… une affaire de vente d’armes, de drogues et autres que les fournisseurs du Clan Jigoku avait dénigré pendant quelques temps par l’absence de Yuuwa, son père, et qu’il fallait maintenant rétablir au plus vite. Le brun se foutait royalement que le cette personne appartienne au clan ou non… Et la preuve, ce contact était indépendant. Sauf que question commerce, Yuuhi allait avoir besoin de ses services.
Le choix du fournisseur avait été fait par trois critères : le prix, la réputation et la sureté de ses services…aucun mot de tout cela ne devait sortir de cette gare, et Yuuhi y veillerait personnellement. Ca lui faisait bizarre de faire confiance à des personnes extérieures au clan… Relevant la tête , il vit enfin son contact arriver et sans un mot, fit juste un petit geste en guise de salut et se leva pour aller à sa rencontre. Pas qu’il soit quelqu’un de pressé dans la vie mais il n’avait pas envie de s’éterniser dans ce sale endroit encore longtemps… Même si son contact rendait l’endroit moins moche, il fallait penser boulot pour le moment.


- Ravis de vous voir. Je suis Yuuhi, la personne qui vous a contacté. Vous êtes intéressé par le marché ou non ?

Tout dit vaguement, les gens n'écoutaient pas mais on ne pouvait jamais savoir finalement si une personne de cette foule n'était pas là pour ecouter, justement... une legere précaution donc, rien de plus.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 9 Fév - 21:32 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rin Seyan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 10 Fév - 03:26 (2008)    Sujet du message: Envie d'être seul Répondre en citant

Lorsque Rin l’appris, il ne le cru pas sur l’instant. Puis finalement, ça s’avérait vrai. Il y avait réellement un membre des Yakuza qui voulait faire avec lui. Le contrebandier n’avait plus l’habitude de sortir depuis son agression, mais il savait l’importance de cette transaction et il ne voulait pas la laisser entre les mains de n’importe qui.

Pendant un moment, il hésita, tournant en rond dans son appartement. Puis, finalement, cédant à l’appât du gain et à la recherche de pouvoir, il sortit. Rin prit un très grand soin a rassembler ce qu’il avait de première qualité avant de se rendre au rendez-vous. Il vérifia tout lui-même et, malgré une certaine crainte qui lui tenaillait l’estomac, il était vraiment tout excité à l’idée de cette rencontre.

Pour l’occasion, il s’habilla sobrement avec un complet de qualité noir avec une chemise de la même teinte mais avec une cravate de soie rouge pour donner un peu de couleur à l’ensemble. Il prit soin de ses cheveux et Rin mit tellement de temps sur son apparence qu’il partit en retard. Il était en colère contre lui-même, mais plutôt content du résultat final. Malgré tout, Rin restait toujours aussi beau et… avec un peu de chance, il dégageait la même assurance qu’avant.

Le rendez-vous avait lieu à la gare. Il n’aimait pas trop l’endroit pour la foule qui y était, mais c’était peut-être ce que recherchait son client. Certains recherchaient la sécurité ainsi. Toutefois, Rin était moins confortable. Il imaginait bien Blake se faufiler parmi les gens pour ensuite le surprendre sournoisement.

*Allez, on se calme et tout ira bien.*

Il pénétra dans la gare équiper de valise comme n’importe quel voyageur. Il avait demandé à des hommes de se dissimuler parmi les voyageurs, prêt à intervenir en cas de problème. Leur aide silencieuse le rassurait.

Rin repéra rapidement son client. Comme il était jeune, mais Rin aussi était très jeune lorsqu’il avait commencé. Il s’approcha de lui de sa démarche féline, ses lèvres figées dans un faible sourire.


« Veuillez m’excuser pour le retard. Je suis Rin Seyan et je suis très intéresser par le marché. J’ai même apporté de la marchandise, pour vous montrer.»

Il désigna les valises qu’il portait.

« Vous voulez sans doute examiner tout ça, mais il est préférable d’aller dans un endroit plus tranquille. J’ai de quoi provoquer une émeute dans ses valises. »

Rin avait dit cela d’un ton badin. C’est en présence du Yakuza qu’il réalisa à quel point il aimait son travail. Il avait certaines craintes, mais il était bien protéger. Son regard croisa un de ses hommes qui était appuyer nonchalamment contre un mur, lisant un journal fripé.
Revenir en haut
Yuuhi Jigoku
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 10 Fév - 14:04 (2008)    Sujet du message: Envie d'être seul Répondre en citant

Quelques chose ne lui plaisait pas ici. Certainement le fait que Rin soit venu accompagné alors que lui avait fait dans la discrétion en emportant que le strict minimum : son flingue et du papier. L'homme qu'il n'avait pourtant vu que de photo lui fit émettre pourtant un sourire. Un faible, mais un quand même : avec ses problèmes appelés "aki 1", "2" et "3", il n'avait plus trop l'envie de sourire en ce moment. Mais bon fallait bien faire marcher l'affaire à papa hein ? Et puis au moins ce genre de boulot était dans ses cordes, on se fiait moins à son physique... physique qui commençait à l'énerver, oui il avait à peine la vingtaine, et alors merde ? On peu pas bosser dans ces conditions bordel !

Dans tout les cas l'homme semblait fiable et de taille à ne pas s'en aller à tout rompre... de toute manière qu'il se foute de sa gueule et plus grand que lui ou non il allait lui refaire la façade. Seulement voilà, le bleu (cheveux bleu =_=) avait ramené des échantillons... bien bien... mais oui ça n'avait pas sa place ici. Yuuhi soupira, il avait pas envisager ce détail... Ce n'était pas de la faute de Rin mais c'était des choses qui l'énervait maintenant qu'il était à chaque instant sur les nerfs.

- Oui c'est exact. dans ce cas suivez moi mais sans votre suite svp.

De toute manière il n'y avait pas la place là où il l'emmenait. Une voiture noire aux vitres fumées vint les chercher à la sortie de la gare et yuuhi attendit que son chauffeur lui ouvre la porte pour monter et faire signe à Rin de faire de même avec ses "échantillons". En effet, il y avait pas la place pour les hommes de Rin dans la voiture et ça se voyait. Mais ici au moins ils pourraient parler.

- ON va faire le tour de la ville le temps de discuter de cela.

Dit-il à l'intention de Rin mais aussi pour le chauffeur qui d'un signe de tête referma la vitre noire le séparant de son maître et de Rin. Le prochain geste que fit Yuuhi fut de se détendre : enfin il était sortit de tout ce brouhaha ! Rin semblait ne pas être à l'aise et il était vrai que s'il n'avait jamais traité avec des yakuzas, ça se comprenait. Dans ce cas autant mettre les choses au clair s'il était du genre impressionnable.

- Bon, qu'est ce que vous avez ramené ? Et puis détendez vous, vous êtes raide.

Et qu'on lui passe de quoi se détendre: de l'alcool. Yuuhi respectait la règle de ne pas goutter à sa propre marchandise : c'est à dire la drogue, pour ne pas entraver le boulot... et puis l'alcool c'était mieux... enfin trêve de plaisanterie, au boulot maintenant.
Revenir en haut
Rin Seyan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 16 Fév - 01:14 (2008)    Sujet du message: Envie d'être seul Répondre en citant

(Hj : Il n’a pas les cheveux bleu… ils sont noirs XD)

Le suivre en laissant ses hommes derrières ? Rin sentit comme un petit pincement à l’intérieur de sa poitrine. Il jeta un coup d’œil à un de ses hommes qui avaient entendu la conversation. Ce dernier hocha discrètement la tête avant de s’éloigner. Pendant un instant, Rin eu envie de protester, de dire qu’il ne pouvait pas y aller seul, mais… Comment justifier ça ? Il n’avait pas envie de déballer sa vie privée devant tout le monde, surtout pas à ce jeune coq qui aurait tôt fait de se moquer de lui. C’est bien connu, les jeunes n’ont plus aucun respect envers leurs aînés. Sans oublier le fait que Rin avait une image à faire respecter : celui de l’homme à la fois impitoyable et insolent qui adore s’amuser. Rin fini par accepté et suivit le jeune homme jusqu’à une voiture noir. C’est à croire que tous conduisaient la même chose.

Dans la voiture, Rin n’était effectivement pas très à l’aise. Il serrait les valises au point d’en avoir les jointures blanches, mais son visage restait impassible… dans la mesure du possible. Il avait tendance à se mordiller sa lèvre inférieure et cela de manière incontrôlable. Lorsque le client parla, Rin sursauta légèrement.


« Ah, oui… »

Il ouvrit les deux valises exposant leur contenu à l’œil critique du jeune homme. Toute la marchandise était bien présenter, les armes au canon luisant mais soigneusement déchargé. Rin n’allait certainement pas présenter des armes chargées à quelqu’un qu’il ne connaissait pas. Puis il y avait la drogue : cocaïne, héroïne, speed, ecstasy… sagement emballé dans leur sachet, mais bien visible. Il y avait une véritable petite fortune ici et finalement, le plat de résistance, les poisons. C’est bijoux comme le contrebandier s’amusait à les appeler. Il regarda les flacons de verre brillant, presque hypnotisé.

« J’ai apporté quelques poisons de ma confection. Ils ne sont pas tous mortel et certains sont même très amusant. »

Il prit un petit flacon qui contenait un baume translucide. Il l’ouvrit et un prit un peu sur le bout de son index.

« Celui-ci ne fait que paralysé. C’est un baume pour les lèvres, on en met un peu et un embrasse la victime. Ses membres engourdissent presque aussitôt. Évidement, c’est presque inutile que je le présente… si vous en mettez vous-même, il y a de forte chance que vous paralysez vous-même, mais chez moi, il n’a aucun effet. Mon corps est habitué aux poisons… enfin quelques s’un. »

Pour démontrer ses propos, il appliqua le baume sur ses lèvres et poussa l’audace à passer sa langue. Il sourit. Rin ne sentit qu’un léger picotement traverser son corps, mais ses membres lui obéissait toujours.

« J’espère que la marchandise vous convient. »
Revenir en haut
Yuuhi Jigoku
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 6 Avr - 23:57 (2008)    Sujet du message: Envie d'être seul Répondre en citant

(pfaah ! decidement je suis irrecupérable T_T)

Yuuhi observa son voisin de limousine (lol) d'un oeuil méfiant. Etait-il timide ou simplement hypocrite ? A se cramponner à sa mallette, il allait finir par le mettre LUI, mal à l'aise. Bon aller parlons de boulot pour oublier ça... Rin sembla réagir et commença enfin à se détendre, à parler correctement et à présenter exactement ce que Yuuhi attendait de sa part. Un sourire fin se dessina sur les lèvres du jeune homme en tenant une des armes. Exactement ce qu'il leur fallait. Lui coupant doucement la parole sans pour autant le brusquer, il passa donc commande.

- pour la drogue on a déjà ce qu'il nous faut. Par contre ce genre d'armes est intéressant... Vous pourriez nous en avoir combien dans un délais d'une semaine ?


Dit-il en reposant l'arme qu'il avait trouvé la plus attirante (la plus dangereuse surtout) et prenant une autre pour l'observer sous toute ses coutures°... Parfaites. Rin s'y connaissait, bien qu'il lui semble peut-être pas assez à l'aise dans la parole pour son métier, pas censé savoir pour ses antécédents, il reposa à nouveau le fusil et fixa le mercenaire d'un œil plus qu'intéressé quand il parla du gel... Tiens donc..; Il le lui déconseillait ? Chose à ne pas dire, Yuuhi se penche sur lui et l'embrassa sans l'ombre d'une honte pouvant pointer sa frimousse sur son visage. Quelques instants plus tard, le brun fronça les sourcils en sentant quand même son corps s'alourdir.


- En effet, c'est plutôt fort. Une centaine de flacon pour dans une semaine également. Possible ?


Dit-il en se massant l'épaule. Ça faisait bizarre après tant d'années à s'être écœuré soi-même en se forçant à boire pas mal de poisons à petite dose pour s'y habituer, de trouver un simple baume arrivant à l'engourdir... Il n'était pas paralysé mais ça l'intriguait.

- hum... ? Ouip. Mais expliquez moi une chose, on m'avait parlé d'un être plus assuré tout de même que le personnage que vous êtes entrain de me montrer.. Vous vous fichez de moi ?


Il ne pouvait pas non plus se permettre de traiter avec un imposteur. Disant cela il n'avait pourtant pas (pour le moment) posé sa main sur son arme. Rin semblait être le vrai, mais pourquoi lui jouait-il le rôle d'un homme apeuré ? cela se voyait, et le jeune yakuza se demandait vraiment s'il n'était pas entrain de lui jouer tout bonnement un sale tour.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:51 (2018)    Sujet du message: Envie d'être seul

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> ~¤~ Arrivée en ville ~¤~ -> Gare Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom