Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas
Forum classé NC-17
 
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Lorsqu'on est dans la lune, on se prend des météorites ! U_U

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> ~¤~ La ville du Massaichuu ~¤~ -> Ruelles Jutsu
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tetsuo Kiriama
Celui qu'on appellait l'Ombre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2007
Messages: 71

MessagePosté le: Mer 28 Nov - 03:07 (2007)    Sujet du message: Lorsqu'on est dans la lune, on se prend des météorites ! U_U Répondre en citant

[PV ! >_<]

Ne pouvait on pas dire que notre très cher amis l’avait échappé belle ? Non ? Habituellement, Reishin Lan prenait en « otage » les personnes qu’il jugeait inapte et qui mérité un petit récapitulatifs de ce qui pouvait et ne pouvait pas être fait et là, la seule punition qu’avait eu notre très cher ami avait été d’être enfermer dans le bunker pendant plusieurs heures ! Certes, Tetsuo n’aimait pas être enfermer mais franchement, il n’avait pas cher payer le fait d’avoir « oublier » de prévenir le grand patron . . . Plutôt de l’avoir prévenus dans les dernières minutes !

Ha, quel délice de se savoir libre et en pleine santé ! Et surtout, sans avoir eux à subir quoi que se soit de fâcheux ! Bon, par contre, il était fort à parier qu’en réalité, le chef des Freelances n’avait que retardé l’exécution de la punition, alors autant faire en sorte que celui ci ne puisse pas la mettre à exécution ! Comme par exemple en l’évitant et puis, en évitant tout les Freelances et là, vous me direz, la meilleurs solution était de se déguisait en clochard ! Car après tout, Tetsuo était presque un des représentant de mode de la ville alors qu’il change soudainement en clochard était . . . Impossible ! . . . D’ailleurs, lui même n’aurait pas accepté cette idée ! Lui ? Vêtus autrement qu’avec classe ? Et puis quoi encore ! Il allait se changé a cause d’une petite tâche pour paraître a son meilleurs jours alors franchement . . . Ne lui en demandé pas trop !

Tetsuo se baladé dans les ruelles de la ville, vêtus à n’en pas démordre de façon élégante. Un costard bleu nuit, la veste sur une chemise blanche, il n’avait cependant pas mis de cravate et avait laissé quelques boutons d’ouvert, bref, l’élégance même comme dit un peu plus haut ! Il y avait juste une petite contraste dans ça tenus car sur son épaules était percher un chat ! Non non, vous ne rêvez pas : il y avait bien un chat sur son épaules et quel chat, je vous jure, ce petit chat a cause duquel le rouquin avait fait un grabuge pas croyable dans le bunker, se même petit chat qui n’avait été sans pitié pour ceux qui voulaient simplement l’apporté à son maître ! Bref, un vrais petite monstre !

Enfin, montre avec toutes personne l’approchant, sauf son maître car en cet instant, il trônait sur l’épaules du jeune homme comme un roi, ronronnant brutalement en se frottant un peu à son maître . . . Babylone, le gentil petit chaton à son maître n’était chaleureux QU’AVEC son maître ! Et n’accepté des caresses que de celui ci ! Que voulez vous ? Il était moitié persan . . . Et moitié bâtard . . . D’où son double « mauvais caractère ».

Tetsuo s’avança donc tranquillement dans la ruelle, se demandant comment faire pour évité Reishin dorénavant . . . Mais non, je déconne ! Comme s’il n’avait que cela à faire ! Reishin, ce n’était qu’un détail, en fait, Tetsuo avait un tout autre genre de pensé, le genre que je n’ai pas le droit de divulguer . . . Car c’était un enchaînement d’analyse poussé à bout pour trouvé des solutions à des problèmes telle que le financement et des contrats . . . Brefs, des moyens de rendre plus fort encore le clan des Freelances !

Par inadvertance . . . Il bouscula quelqu’un . . . Oui oui, je sais, c’est vus et revus mais franchement, y a pas mieux que le banal pour faire une bonne rencontre, non ? Enfin, bref, je disais donc : Tetsuo bouscula quelqu’un sans le vouloir, il perdit son équilibre mais n’eux aucun mal à le récupéré, par contre, Babylone lâcha un miaulement de protestation et enfonça ses griffes dans les épaules du rouquin pour faire savoir son mécontentement, arrachant une légère grimace au jeune homme.

~ Monstre !
Souffla t il à son chat avant de se retourner vers l’homme qu’il venait de bousculé, se frottant la nuque avec gêne.
~ Excusez moi, j’étais un peu dans la lune. Je ferais plus attention dorénavant !

[Désolé, court et pourris mais bon ! U_U]
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 28 Nov - 03:07 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Matthew Coleman
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 28 Nov - 18:55 (2007)    Sujet du message: Lorsqu'on est dans la lune, on se prend des météorites ! U_U Répondre en citant

La nuit était tombée sur Kyouri. C’était toujours le meilleur moment pour agir, dans n’importe quelle partie du monde, et cette ville ne faisait pas exception. Relevant la tête, Matthew observa la lune un moment, tirant une dernière fois sur sa cigarette, avant de la jeter sur la masse inerte au sol. C’était pendant une nuit similaire à celle-ci qu’il avait liquidé l’ancien conseiller des Freelances, et voilà ce qu’il était devenu, le nouveau conseiller. Combien de temps cela faisait-il qu’il était sous les ordres du boss ? Quatre… peut-être même cinq ans, qu’importe. Il réajusta ses lunettes de soleil sur son nez, lui servant plus à cacher son regard que contre les rayons du soleil, inexistants à cette heure-ci. Vêtu comme à son habitude d’un costard cravate noire, avec une chemise blanche, il portait à son pouce droit une bague en argent. Il l’avait prise d’une de ses victimes, l’empruntant le temps qu’il s’en lasse. Elle finirait probablement dans une gouttière de toute manière.

Jetant un dernier coup d’œil au corps inerte à ses pieds, il le fit rouler sur le côté à l’aide de son pied. Son visage était méconnaissable et le sang avait commencé à sécher, laissant une odeur agréable à ses narines. Sortant son portable, il envoya un rapide message donnant sa location actuelle à une équipe de nettoyage. Il partit ensuite du lieu du crime, les mains dans les poches, tout à fait calme, comme si rien ne s’était passé. Ses semelles retentissaient sur le sol, à intervalles réguliers, comme les battements de son cœur, et il regardait droit devant lui, sans s’inquiéter du fait que quelqu’un pouvait découvrir le corps et lui courir après. On lui avait donné un boulot, il l’avait fait. Les conséquences, on s’en foutait. Qu’il soit mis en taule aujourd’hui ou demain, qu’un yakuza ou autre le tue la semaine prochaine ou dans un an, tout cela ne le concernait pas. Il voyait sa vie comme on regardait une pièce de théâtre, ou un film. C’était réel, car c’était une reproduction de la réalité, mais en même temps, ce n’était pas vrai. Chercher à comprendre la logique du Freelance n’était pas chose facile, et personne ne s’y attardait de toute manière. Après tout, il inspirait bien trop de peur aux autres membres du groupe pour que ces derniers veuillent savoir comment il était arrivé jusque-là.

Alors qu’il continuait son chemin, se dirigeant vers l’endroit où un chauffeur l’attendait pour le ramener à la base, quelqu’un se cogna contre lui, lui faisant faire tomber son paquet de cigarettes qu’il venait tout juste de sortir de sa poche. Sans un regard à celui qui l’avait bousculé, il se pencha pour le ramasser, sortit du paquet une cigarette parmi les dizaines qui s’y trouvaient, prit ses allumettes et d’un geste machinal, presque mécanique, il alluma sa cigarette. Daignant finalement adresser un regard à l’homme qui l’avait percuté, il reconnut immédiatement ce visage, et laissa la fumée s’échapper de ses lèvres d’un air presque méprisant, le regard fermé.


- Tetsuo… Toujours un peu la tête dans la lune, hein ? Tu devrais redescendre sur terre avant qu’il ne t’arrive des merdes.


Surtout après le fiasco avec Blanche-neige. Le patron avait été dans une fureur froide, vu qu’il n’exprimait jamais ses sentiments de toute manière. Aujourd’hui encore, Matthew se demandait comment le jeune homme avait pu s’en sortir si facilement. C’était plus que de la clémence de la part de Reishin. Enfin, qu’importe, le passé était le passé, mais il ferait tout de même mieux de se tenir à carreaux, sinon ce ne serait pas Reishin qui viendrait le chercher, mais lui-même. On ne prenait pas de tels risques au sein d’un groupe comme les Freelances, quoique en vérité, que le clan soit démonté ou qu’il devienne le plus puisant, Matthew n’en avait strictement rien à faire. Rien ne le touchait après tout.

Il retira ses lunettes, les rangeant dans la poche avant de sa veste, et regarda Tetsuo d’un œil critique. Puis il vit le chat de Tetsuo, mais ne fit pas plus de réflexion sur lui. Un animal était tout simplement un animal. Il n’avait jamais eu de sympathie avec les bêtes. Dresser un humain était bien plus intéressant que dresser un chien. Retirant sa cigarette, il laissa la cendre s’éparpiller par terre, fixant toujours intensément le brun, sans rien dire. Son attitude était impassible. Tout ce qui dégageait de lui était la froideur, et il ne ressentait rien. Il attendit que l’autre parle, ou bien qu’il s’en aille et le laisse aller faire son boulot. De la paperasse l’attendait sur son bureau dans ses souvenirs, mais il pourrait également s’amuser un peu avec le Freelance… Rien de trop méchant, bien entendu.
Revenir en haut
Tetsuo Kiriama
Celui qu'on appellait l'Ombre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2007
Messages: 71

MessagePosté le: Mer 28 Nov - 23:26 (2007)    Sujet du message: Lorsqu'on est dans la lune, on se prend des météorites ! U_U Répondre en citant

Tient tient, mais que faisait donc le conseiller du chef ici même ? Bah, sûrement qu’il travaillait en fait, pas comme certain autre qui glander plus qu’il ne faisait le reste, n’est ce pas Tetsuo ? Enfin, là n’était pas la question ! D’ailleurs, en fait, il n’y avait pas de question ! On ne posé pas de question, on était pas curieux, on ne fouiller pas là où il ne fallait pas fouiller et on était sûr de pouvoir survivre au membre de son propre clan . . . Tetsuo lui même ne supporterais pas qu’on fouille son passé et n’hésiterais pas à détendre le premier qui approcherais de trop près celui ci . . .

~ Redescendre sur Terre alors que vue de la lune, celle ci est si belle ?
Dit il alors qu’un sourire en biais apparaissait sur son visage.
~ Et puis, tu t’inquiète pour moi ? Je crois bien que le fait qu’il m’arrive des « merdes » ne changera pas ta destinée pour autant, je crois.

C’est pour cela que Tetsuo agissait ainsi : si l’ombre mourrait, qu’est ce que cela changerais pour le clan ? Cela le détruirait il ? Cela le menacerait il ? Sûrement pas ! Au contraire, ça mort ne provoquerait aucune conséquence dans le clan des Freelances et sûrement que personne ne le pleurerait ! A quoi bon pleuré une personne qui n’était tout compte fait qu’une simple ombre ? Lui, il n’était pas irremplaçable ! En tout cas à ses yeux.

Tetsuo pencha la tête sur le coté, croissant les bras sur son torse tandis qu’il semblait que l’homme l’examiné et cela aurait put gêné le rouquin mais en fait non, il était tellement habitué à se genre de regard, surtout depuis l’affaire « Blanche Neige » ! M’enfin, qu’est ce qu’ils avaient tous à le jugeait ? Comme s’il avait commis une erreur en fait ! Alors que ce n’était pas réellement le cas, certes, il était ressortis blessé de cet « affrontement » mais a part cela, il avait réussis à l’avoir . . . Ce petit animal qu’il avait chassé et n’avait même pas eu le temps de s’amusé en fait !

~ Mais dit moi, tu n’est pas venus exprès rien que pour moi ici même ?
Lâcha t il sur un ton qui se voulait comique.
~ Mon dieu mais c’est incroyable le nombre de personne qui s’inquiète pour moi mais franchement, je vais bien et je ne mourrais pas pour le moment ! Les portes de l’enfers ne veulent pas encore s’ouvrire pour moi alors vous ne devriez pas craindre pour ma vie !

Il s’y croyait un peu, il s’y croyait grave en fait . . . Quoi qu’en réalité, ce n’était qu’un apparence, il se fichait pas mal de se que pouvait pensé les autres à son sujet. Il pouvait être nase, pourris et son éducation pouvait être à refaire mais il était comme il était et il ne changerait pas pour les autres ! Il caressa du bout des doigts la tignasse de son chat sur son épaules et tourna son regard vers le conseiller du grand manitou !

~ Autrement, tes affaires à toi se passe mieux que les miennes, je présume ?
Lâcha t il toujours aussi souriant.
_________________
Revenir en haut
Matthew Coleman
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 18:39 (2007)    Sujet du message: Lorsqu'on est dans la lune, on se prend des météorites ! U_U Répondre en citant

Matthew eut un sourire narquois à la réflexion du jeune homme. Reprenant une bouffée de sa cigarette, il leva les yeux au ciel, regardant la pleine lune qui se détachait parfaitement du ciel sombre, sans aucune étoile. Pour quelqu’un qui étudiait l’astrologie, valait mieux vivre à la campagne et pas en plein cœur d’une ville comme celle-ci. La pollution et les lumières lui bloqueraient tout alors ce n’était même pas la peine. Il resta donc ainsi à contempler l’astre brillant, sans rien dire et laissant Tetsuo se tapait un trip comme quoi le conseiller des freelances s’inquiétait pour lui. Quel mégalomane… Et il blatérait tant d’imbécillités à la seconde que c’en était effarant. Si l’on devait le comparer à un animal, ce serait peut-être un paon, ou un coq… Un truc du genre en tout cas, beau avec pas un grain dans la tête et qui se pavane allégrement dans sa cour. Tiens, nouvelle occupation… trouver un animal pour chaque membre du clan, ça pourrait être drôle. Peut-être qu’il enverrait la liste finie à Reishin, bien qu’il ne soit pas sûr que ce dernier apprécie réellement l’étendu de sa blague.

- Meurs si tu veux. Qu’est-ce que cela changerait ? Un cadavre de plus sur la pile de morts, facilement remplaçable au sein du clan.


C’était vrai. Personne n’était indispensable, même lui pouvait être jeté du haut d’un pont du jour au lendemain, et quelqu’un d’autre prendrait irrémédiablement sa place. C’est pourquoi il n’accordait vraiment aucune importance à ce qui lui arrivait. Faire le boulot correctement, c’était ce qui comptait. Il sortit son téléphone et envoya cette fois-ci un message à son chauffeur, le prévenant qu’il serait en retard et qu’il lui dirait quand et où venir le chercher. Refermant le clapet brusquement, il regarda le brun qui visiblement venait de lui poser une question, mais Matthew n’avait écouté qu’à moitié et se demandait si cela valait la peine de répondre. C’était plus une question rhétorique qu’autre chose, non ? Et il ne prit donc pas la peine de répondre, haussant simplement les épaules. Bien sûr que ses affaires allaient bien, très bien même. Il devait juste réfléchir aux prochaines élections, pour faire en sorte que leur clan les remporte et puisse étendre davantage encore leur pouvoir. Et puis, il était probable que les yakuzas agissent également de leur côté, et le clan Oedo… Qui sait ce qu’ils voulaient ? Autant dire qu’il avait complètement perdu le fil de la conversation avec l’autre freelance et ce dernier pouvait faire la conversation pour deux.

Il remarqua alors que le filtre de sa cigarette était déjà en train de se faire consumer par les flammes. Le temps était-il donc passé si vite ? Légèrement intrigué, il la retira d’entre ses lèvres et la jeta sur la chaussée, un mètre plus loin avant de reporter son attention sur le brun, qui parlait de choses diverses et variées… Peut-être même de son chat, mais qu’est-ce qu’il en avait à foutre ? Le jikkei se vit offrir deux options : lui faire fermer le clapet de force, ou le planter là sans équivoque.


- Tu n’as donc pas de travail à faire, au lieu de glander ?


Le ton de sa voix était légèrement agacé à présent et il passa une main dans sa chevelure blanche, ramenant les quelques mèches qui ne voulaient pas se plier à sa volonté en arrière. S’il n’aimait pas les avoir comme ça, pourquoi ne pas les couper plus court alors ? Bonne question. Manque de temps pour aller chez le coiffeur, manque d’envie…Bref, tout était une bonne raison pour ne pas y aller justement. Matthew continua de fixer le brun, n’ouvrant pas la bouche de nouveau et attendant peut-être que Tetsuo se lasse de parler, même si vu comment c’était parti, il en avait pour toute la nuit. Remettant ses mains dans ses poches, il voulut lever les yeux au ciel mais se retint au dernier moment, alternant son regard entre le freelance et le chat sur ses épaules. Quelqu’un d’autre que lui, un gosse par exemple, aurait trouvé ça fascinant, mais lui trouvait ça grotesque et stupide. Autant dire qu’il était vraiment de mauvaise foi, ce qui n’était pas totalement faux mais chut.


[Post tout pourri, sowy >_>]
Revenir en haut
Tetsuo Kiriama
Celui qu'on appellait l'Ombre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2007
Messages: 71

MessagePosté le: Ven 30 Nov - 02:36 (2007)    Sujet du message: Lorsqu'on est dans la lune, on se prend des météorites ! U_U Répondre en citant

/Mais non, qu'est ce que tu raconte ! U_U/

En entendant les mots, si affreusement vrais (ou peut être pas) de l’homme, Tetsuo se recula légèrement, prenant une mine triste, allant même jusqu’à faire trembler ses lèvres pour donner plus de punch à cette scène qu’il voulait mélodramatique mais qui avait plus l’aire d’une scène de vieille comédie ratés dont on ne parle même plus.

~ Alors c’est tout ce que te fait ma mort ?
Dit il, la voix légèrement tremblante, amusé intérieurement.
~ Ha, et dire que j’avais des sentiments secret pour toi, jamais je ne pourrais te les dévoilés vus que je sais d’avance que je ne vaux guère plus qu’un rouleau de papier [Censuré] pour toi ! Quel tragédie pour moi, il ne me reste plus qu’à aller dans le coin des Yakusa pour en dégotté et espérait mourir en emportant avec moins une dizaine, voir une centaine, de ses chiens !

Quel comique il faisait ce cher Tetsuo, me direz vous, moi je dirais plutôt quel sucidera il faisait ! Non mais, imaginé un peu, il avait en face de lui une des personnes les plus sérieuses de la ville, que dis-je : de la Terre entière, et lui, le rouquin, ne trouvait rien de mieux à faire que de tout simplement prendre des aires tragiques de comédiens de pacotille et de faire une pièce de théâtre complètement stupide en pleine aire ! Nul doute que cela ne devait pas enchanté du tout Matthew ! Mais c’était aussi un petit jeu de Tetsuo : tester le degré de bienséance à ne surtout pas franchir avec ses « compatriotes ».

~ Je t’aurais attendus à la maison avec des petits plats, vêtus uniquement de mon tablier !
Dit il comme s’il se parler a lui même, conscient que sûrement son interlocuteur n’écouté pas, et heureusement !
~ Ho, et j’aurais acheté des petites tenues pour me faire belle rien que pour toi ! Je me voyais bien en robe de marier blanche, un bouquet à la mains mais tu détruis cette image de moi ! . . .

Je vous rassure, Tetsuo ne pensé PAS DU TOUT ce qu’il était entrain de dire . . . Non mais franchement, vous le voyez en robe de mariée ? . . . Moi oui mais c’est pas la même chose . . . Quand aux petites tenus, il faisait sûrement référence à ses boxers et non pas au petite tenus auxquels vous pensez tous (bandes de pervers(e)s >_<). En fait, il sortait ce qui lui arrivait à la bouche sans réellement réfléchir . . . Oui oui, moi aussi je me demande comment il fait dès foies pour survivre au Yakusa, peut être en les embobinant tellement que ceux ci finissent par ce jeté d’un pont ? Qui sais . . .

En tout les cas, l’homme sembla enfin se rendre compte qu’il parlait, après tout se temps, quel miracle ! C’était presque même à ce demandé ce qu’il faisait encore ici alors qu’il s’emmerder grave. Le travail, pourquoi fallait il toujours qu’on lui demande cela ? S’imaginait on que par ce qu’il avait un esprit un peu étrange, qu’il parlait comme un véritable fêtard, il en fut un ? Non, il n’était pas cela et bien au contraire, chaque fêtes, chaque pas qu’il faisait, il le faisait pour ce « travail ». Un sourire indéchiffrable apparus sur son visage.

~ Les sondages sont preuves de mauvais signe !
Dit il toujours avec se même sourire, fourrant ses mains dans ses poches.
~ Monsieur « Iks » monte encore dans les sondages et je crains que bientôt, on demande à quelqu’un de se salir les mains . . .

Les élections, un vrais casse tête en réalité et pour tout le monde, c’était aussi claire que de l’eau, ils étaient tous dans la même « merde », Si cette homme nommer Iks remportaient les élections, certes cela ne changerais pas grand chose pour qui que se soit mais en même temps, cela pouvait devenir dangereux vus les mesures exagérée qu’il voulait prendre pour stopper l’avancé du crime dans cette ville perdus depuis déjà fort longtemps. Plusieurs solution c’était offerte a l’esprit de Tetsuo, la première étant de laisser faire les choses, cela ne pourrait être qu’amusant de voir l’homme perdre pied face à la délinquance et tout le reste, la deuxième était le trucage sur des bulletins de votes et la dernière solutions était de tous simplement faire disparaître cet homme. Le rouquin voulait voir comment évoluerait les choses avant de donner son opinion définitive au grand patron, juste un peu pour voir si les Yakusa bougeraient les premiers ou non, sinon, il ne pourrait que conseiller l’assassinat et cela même en sachant qu’un enfant se trouvé sous le toit de cet homme.

Tetsuo était un fêtard ? Un gas qui court partout pour s’amusé ? Qui prenait des risques incroyables pour pas grands chose ? Ou il foutait un grabuges pas croyable ? . . . Oui, il était tout cela, il avait même un sourire stupide, l’abordé souvent et disait des trucs complètement loufoques mais en son fort intérieure, qui avait jamais pus comprendre de quoi il était réellement capable ? Celui qu’on nommé l’ombre ? . . . Aller savoir jusqu’où il était près a aller !

~ Je crois qu’il serait même préférable qu’il disparaisse au plus vite.
Dit il comme s’ils parlaient alors d’une chose tout à fait normal, ne se souciant pas des oreilles indiscrètes.
~ J’aimerais juste attendre de voir si les Yakusa auraient le cran eu de tenté quelque chose . . .

Et pour le moment, les deux camps avaient tentés des trucs minim telle proposé de plaisant pot de vin ou bien des menaces téléphonique. Tetsuo avait même entendus dire d’une sources sûr qu’on aurait proposé de faire des choses un peu plus immoral, mais il n’avait pas sut quoi. Il savait en tout cas comment évoluerait les choses : les yakusa essayeraient encore et encore d’appâté le favoris et le protégerais ensuite . . . Mais cet homme, il n’y aurait sûrement aucune moyen de faire en sorte qu’il ferme les yeux sur le « crime » . . .

~ Et toi, qu’en pense tu ?
Demanda t il avant qu’un sourire moqueur n’apparaisse sur son visage.
~ A moins que se ne soit trop te demandé de répondre à une telle question ?

Peut être qu’un jour, il irait trop loin ?
_________________
Revenir en haut
Matthew Coleman
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 30 Nov - 22:42 (2007)    Sujet du message: Lorsqu'on est dans la lune, on se prend des météorites ! U_U Répondre en citant

Matthew n’avait pas écouté les paroles du brun, et c’était tant mieux sinon il lui aurait peut-être déjà foutu une balle entre les deux yeux vu toutes les conneries qu’il disait. D’ailleurs, que faisait-il encore là très franchement ? Il aurait mieux fait de se barrer dès que le freelance avait commencé à parler. Leurs caractères étaient diamétralement opposés. Lui était d’un sérieux à en faire pâlir plus d’un, et l’autre était joyeux, taquin et comique, si on pouvait considérer son humour comme étant drôle, ce qu’évidemment le jikkei ne pensait pas. Sous l’effet peut-être de l’anxiété, il s’alluma une nouvelle cigarette, n’en proposant pas à Tetsuo. Ce n’était pas la peine, et cela aurait pu être considérer comme un signe d’attention ce qu’il ne voulais absolument pas donner. De plus, il ne savait pas si son collègue était un fumeur ou non. Les habitudes des personnes du clan n’étaient pas importantes de son point de vue. Connaître celles de ses ennemis par contre, c’était bien mieux…

Bref, le brun aborda enfin un sujet bien plus intéressant aux yeux de Matthew : les prochaines élections ! Il aurait presque applaudi en voyant l’étendu des connaissances du jeune homme concernant le candidat pour l’instant le plus favorisé. A croire que oui, il s’informait et oui, il réfléchissait vraiment aux actions du clan. Pas si bête que ça le petit, mais en même temps, c’était bien pour ça qu’il était chez les freelances. Certes, il y avait beaucoup de cas sociaux et d’énergumènes à deux balles dans leur clan, mais tous ou presque avaient de grandes qualités et une bonne productivité, si on parlait en termes économiques. C’était une sorte de… melting pot.

Continuant de fumer en écoutant avec bien plus d’attention qu’auparavant celui qu’on appelait l’Ombre, il ne montra aucun signe d’approbation ou une quelconque opinion. Savoir ce que les autres membres pensaient était important dans la cohésion du groupe, même si la plupart d’entre eux allaient de toute manière suivre Reishin et les décisions de ce dernier. Tetsuo souleva la problématique des yakuzas. Lui-même se demandait s’ils iraient jusqu’à l’extrême, c’est-à-dire supprimer ce certain Iks. Prenant une longue bouffée, il resta un instant songeur, mais reporta rapidement son attention sur son interlocuteur, qui venait de lui demander son avis sur la question. Matthew pesa soigneusement ses mots avant de répondre. Il décida d’ignorer le ton sarcastique du brun. Ce dernier cherchait simplement à tester sa capacité à tolérer ses paroles et ses moqueries, mais lui ne céderait franchement pas si facilement, bien qu’il lui lança un regard froid. Il était bien évident qu’il avait d’ores et déjà pensé à plusieurs mesures à prendre quant à ce candidat des plus menaçant sur leurs petites affaires. Après tout, il n’était pas le conseiller du boss pour rien, non ?Et puis, la personne qui irait se ‘salir les mains’, comme le disait si bien le freelance, ce serait probablement lui, le conseiller.


- C’est demandé tellement gentiment que je vais prendre la peine de te répondre. J’en ai déjà touché deux mots à Reishin. Si on doit agir, mais agir en frappant fort, ce sera juste avant les élections. A mon avis, la corruption n’a pas l’air de marcher sur lui. Yotou Iks, médecin ayant son propre cabinet, et un fils à ce que j’ai entendu dire… Ca pourrait être une information très intéressante et précieuse… Ensuite, si le plan ne marche pas, un accident, ça peut arriver à tout le monde, n’est-ce pas, mon petit Tetsuo ?


Un sourire en coin apparut sur ses lèvres alors que le vent emporta de nouveau les cendres de sa cigarette. Le fils était jeune, cinq ans si sa mémoire était bonne, et mignon comme tous les bouts de chou de cet âge, du moins c’est ce qu’on lui rapporta. Il n’avait vu qu’une photo, mais ne pensait pas que le gosse était mignon. Un enfant, c’était chiant, casse-pieds, perte de temps, tout sauf bien. En plus ça pleurait pour un oui ou pour un non. Matthew, avoir la fibre paternelle ? Jamais de la vie, lui qui n’avait jamais reçu de l’amour de ses propres parents, abandonné dans une simple poubelle au coin d’une rue… Bref, cela dit, il pouvait imaginer ce qu’un père qui aimait son enfant pourrait ressentir si ce dernier, du jour au lendemain, disparaissait. Non par magie, bien entendu, mais plus par… un enlèvement par exemple. C’était une solution comme une autre, et l’idée venait tout juste de germer son esprit. Ainsi, si Iks était bien trop favorisé, on l’obligerait à se retirer de la course. Et si la menace ne marchait pas… eh bien, il n’y avait plus qu’une seule solution à vrai dire.

- Réponse assez satisfaisante pour toi, ou tu as eu du mal à suivre avec tes neurones et il faudrait que je t’expliques une nouvelle fois, avec des termes plus faciles à comprendre ?

Sarcasme, quand tu nous tiens. Dans l’esprit de Matthew, la discussion était à présent close. Il n’avait plus rien à dire, si ce n’était de parler du beau temps et la pluie, chose qu’il ne ferait pas et se serait plus un monologue qu’un dialogue, comme précédemment. Il décida tout de même de finir de fumer celle qu’il était en train de se griller avant de laisser Tetsuo vaquer à d’autres occupations, comme aller faire la fête peut-être, ou se promener avec son chat tiens. C’était bien ce qu’il était en train de faire avant qu’ils ne se rentrent dedans, non ? Son nouveau filtre alla rejoindre le précédent alors qu’il remettait ses mains dans ses poches. Relevant la tête une dernière fois pour regarder la lune, il se dit qu’il était enfin temps de partir.

- Nos chemins se séparent ici.

Et sans un mot de plus, il passa son chemin, continuant vers l’endroit où le chauffeur l’attendait, si celui-ci ne lui avait pas désobéit, ce qui était improbable sauf s’il était masochiste et aimait bien voir Matt’ en colère.
Revenir en haut
Tetsuo Kiriama
Celui qu'on appellait l'Ombre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2007
Messages: 71

MessagePosté le: Sam 1 Déc - 04:05 (2007)    Sujet du message: Lorsqu'on est dans la lune, on se prend des météorites ! U_U Répondre en citant

Il était tout de même marrant se conseiller, mine de rien, il faisait comme si de rien était malgré le sarcasme flagrant. Peut être quand allant plus loin, il pourrait essayé de l’éveillé un peu plus ? Où était ce trop dangereux pour lui ? Par ce qu’après tout, même si tout le monde avait peur de ce monsieur, et qu’ils avaient raison, Tetsuo aurait bien voulus le voir une foi en colère, aller savoir pourquoi ! Il était sans doute trop curieux et cela, il ne pouvait pas s’empêché de poussé à bout, ou du moins tenté de poussé à bout, les autres. Peut être devait il pensait à ce calmer à ce niveau là d’ailleurs ? Sa dernière victime risquait fort de revenir a la charge, surtout s’il apprenait que Tetsuo c’était « amusé » a sa façon ! Oui, il c’était délecté du moment où il avait annoncer a son patron ça situation plus que dangereuse.

D’ailleurs, celui ci avait il été en colère ? Comment l’avait il pris sur le coup ? Avait il laissait voir sa colère ou bien au contraire c’était il dit « bon débarras » ? Il avait envoyé quelqu’un pour l’aider lors de la capture mais peut être qu’il s’en fichait pas mal de sa vie ? Aller savoir, mais en tout cas, le patron était venus à lui donc forcément, il n’avait pas dut appréciait cette « initiative » ! Il avait sûrement pensé a le punir mais était ce à cause du fait d’avoir agit sans avoir demandé son accord ? Aller savoir, qui savait réellement ce qui ce passait dans la tête de Reishin Lan ?

En tout cas, Tetsuo fut étonné d’entendre les informations que disposé Matthew sur le « grand homme » de la ville. Il savait tout cela, normal vus qu’il passait son temps à glamer toute la moindre information possible. L’ombre passait partout et c’était incroyable de voir quel genre d’information elle pouvait possédait, cependant, elle n’avait jamais touché le passé de quiconque, ou évité tout du moins, car on laisse le passé derrière soi et on ne veut pas qu’il soit touché par qui que se soit.

~ Oui, en effets, tout ce que tu dis est fort intéressant.
Avoua t il franchement, en croissant les bras sur son torse.
~ La corruption ne marchera pas sur lui, tu peu me le croire . . . Quand à son enfant, je ne sais pas si ça pourrait marché ou pas, je n’ai pas encore eu le loisir de savoir s’il était attaché au gamin ou non.

Il savait ce qu’était qu’être un père, il avait des jumeaux après tout, mais kidnapper un enfant qui n’était pas le siens ne lui posé aucune problème, du moment qu’il n’arrivait rien de fâcheux au môme ? Pourquoi devrait il se tourner vers son « instinct de père » ? Ou bien pourquoi devrait il faire attention à cette « moral » que tout le monde possédait ou presque ? Tetsuo ne pensait réellement qu’a l’avancé de son clan actuel . . .

Un clan important ou non pour lui . . . En fait, lui ne cherchait réellement qu’a assouvir son propre intérêt et quel était il ? Aller savoir, il n’en avait jamais parlé a personne et ne comptait pas le faire de toute façon. Jamais.

~ Mais neurones on exploser il y a bien longtemps ami !
Lâcha t il souriant moqueuse ment.
~ Heureusement, je n’ai plus réellement eu besoin d’eux depuis qu’on m’a implanté une puce informatique qui contient bien plus d’information qu’un cerveau ! Donc oui, j’ai compris, mais toi, est tu sûr que tu comprendre ?

Posé une telle question n’avait pas de sens et franchement, Tetsuo le savait parfaitement, mais c’était toujours amusant de la posé en retour. Sa avait de temps en temps le chic de surprendre, cette question était tellement nul !

En tout cas, Matthew était réellement presser de se séparé de lui, ou bien n’était il pas de bonne compagnie ? Bah, de toute façon, Matthew pouvait bien pensé ce qu’il voulait de Tetsuo, c’était le cadet de ses soucies ! En plus, quelque soit son opinion, cela n’influencerait pas le moins du monde la vie du jeune rouquin, par plus que la sienne n’influencerait celle de son interlocuteur : l’opinion des gens ne pouvait nullement influencer qui que se soit, cela ne tuer pas, ne rendait pas plus heureux, et se tracasser pour l’image qu’on donnait des autres n’était rien de plus qu’un perte de temps !

~ Dommage, je m’amusais bien avec toi.
Avoua t il franchement en faisant un petit au revoir de la mains.
~ Prend garde à toi amour de ma vie !

Il fourra ses mains dans ses poches et voulut continuait son chemin tout comme son « compatriote » mais stoppa net son avancé. Tient, en fait, s’il se souvenait bien, Mat avait une voiture toujours à sa disposition ? Non ? Alors pourquoi ne pas tenté d’en profité un petit peu ? Le jeune homme se retourna et se hâta de rattrapé Mat, lui sautant en fait presque dessus et enroulant son cou avec ses bras, prenant des risques énorme a n’en pas douté.

~ Diiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit, tu me ramène a la boite de nuit ?
Dit il de façon amusé.
~ C’est à l’autre bout de la ville et je veut pas prendre un taxi ! Et puis, viens avec moi, c’est une fête VIP ou tu rencontra du monde ! Sa te fera un peu sortir ! Ton teint pâle me dit que tu ne sort pas assez souvent ! Tu a peur des fêtes ? Ou bien des gens que tu pourrais y rencontré ?
_________________
Revenir en haut
Matthew Coleman
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 2 Déc - 22:43 (2007)    Sujet du message: Lorsqu'on est dans la lune, on se prend des météorites ! U_U Répondre en citant

L’homme était probablement attaché à son enfant, sinon il n’en prendrait pas si soin. Et même si une personne avait peut-être l’air de ne pas être proche de son fils, c’était peut-être juste l’image qu’il avait envie de véhiculer sur leur relation, afin de ne pas éveiller des soupçons. Iks ne devait pas être quelqu’un de stupide… Il devait se douter que s’il ne cédait pas à leurs avances, les deux clans emploieraient la force, et chez eux, il n’y avait pas de pitié. S’attaquer à ceux qui ne peuvent pas se défendre ? Aucun problème. Mais il n’y avait pas beaucoup de mouvements de la part des yakuzas. A croise qu’ils étaient en train de faire face à une crise, avec une désorganisation complète entre chaque branches différentes… Cela pourrait s’avérer être intéressant plus tard. En tout cas, Tetsuo était à la hauteur avec ses idioties. Surtout qu’il continuait à le narguer avec ses questions à la noix, et le pire était qu’il savait parfaitement que Matthew n’allait pas lui répondre, mais il continuait quand même. Il voulait vraiment le pousser à bout. C’était la seule explication plausible à son comportement…

Enfin, il put être débarrassé du brun, et c’était assez surprenant qu’il le laisse aller aussi facilement, sans plus de railleries ou de taquineries. Non pas que cela allait manquer à notre conseiller, mais cela paraissait facile. Trop facile même… Ses semelles résonnèrent de nouveau sur le gravier, et il marchait en fixant le sol, réfléchissant à quelques rapports, à son planning, aux affaires urgentes, bref, autant dire qu’il était perdu dans ses pensées pour faire plus simple. D’ailleurs, il aurait dû remarquer qu’il n’entendant pas Tetsuo s’éloigner, et aurait également remarquer que des pas précipités se dirigeaient vers lui. Par contre, il put sentir l’impact du freelance se jetant sur son dos et sentit deux bras agripper son cou, manquant de les renverser en arrière si Matt’ n’avait pas réussi à garder son équilibre.

Irrité, et même plus qu’irrité quant à l’attitude de Tetsuo, le conseiller tourna la tête pour lui jeter un regard furieux. Il y avait quand même des limites à ce qu’il pouvait faire, et il devrait s’estimer heureux qu’il n’y ait personne dans cette ruelle, et surtout pas quelqu’un du clan, sinon qui sait ce que Matthew aurait fait… Grinçant des dents, il attrapa les poignets du brun pour le faire descendre de son dos et se tourna pour être de nouveau face à face avec lui. Les lèvres pincées, il ne répondit rien, contrôlant comme il le pouvait sa colère. Pour finir, il eut une mine exaspérée et pensa réellement à lui arracher la tête pour la coller au mur de son bureau, mais se retint de toute action de ce genre. Ce n’était pas correct de faire ça à un ‘collègue’ et Reishin n’approuverait probablement pas ses actions. S’il n’arrivait même pas à contrôler ses envies de meurtre, autant dire qu’il était bon à rien. Il commença alors à peser le pour et le contre. Soit il plantait une nouvelle fois Tetsuo et ce dernier, avec énormément de chance, le laisserait partir, ce qui était improbable, soit il l’emmenait là où il le voulait, le déposait et partait en trombe sans demander son reste. Au moins, il serait débarrassé plus rapidement de lui. Après un long silence, il finit donc par répondre.


- Très bien… Je te dépose là-bas, tu vas à ta petite fête et tu me lâches les baskets, compris ? Je n’ai aucunement envie de sortir, encore moins en ta compagnie, et j’ai des choses à faire.

Sans attendre la réponse de l’autre, il tourna les talons et se dirigea d’un pas plus pressé vers sa destination. Plus vite ce sera fait, plus vite il serait libre de faire ce qui lui plaisait. Quelle erreur d’être tombé sur ce freelance-là, parmi tous les autres. Se sentant vieilli de dix ans après cette rencontre inattendue, il sortit de la ruelle, prenant une avenue bien plus fréquentée, ne regardant même pas derrière lui pour voir si oui ou non le brun le suivait. Libre à lui, mais il se doutait bien qu’il avait néanmoins accepté ce compromis. Matthew fronça les sourcils. Faire un détour jusqu’à l’autre bout de la ville allait tout décaler sur son planning. Autant tout annuler. Il envoyé donc un message à un homme de main, lui demandant, ou plutôt lui ordonnant, de prendre les mesures nécessaires et de ne le recontacter que pour les cas d’extrême urgence. Ce n’était pas parce qu’il se décommandait de ses rendez-vous pour la soirée que cela voulait dire qu’il allait se joindre à Tetsuo. Les fêtes ? Il trouvait ça horriblement ennuyeux et s’il devait craindre quelque chose, ce serait que les morts reviennent dans le monde des vivants pour prendre leur vengeance. Il ne manquerait plus que ça, et il était improbable que cela puisse arriver un jour. Cela ferait bientôt trente ans qu’il était sur cette planète pourrie, et les seules fois où il avait assisté à des fêtes, c’était par obligation, surtout à cause du boulot. Il n’y allait même pas pour ses anniversaires, et son trentième arrivait d’ailleurs à grands pas.

[C'est pas très long, désolée u__u]
Revenir en haut
Tetsuo Kiriama
Celui qu'on appellait l'Ombre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2007
Messages: 71

MessagePosté le: Lun 3 Déc - 01:00 (2007)    Sujet du message: Lorsqu'on est dans la lune, on se prend des météorites ! U_U Répondre en citant

Oulà, il avait peut être été un peu trop loin ? Vous ne croyez pas ? Matthew lui envoyé un regard vraiment très froid, vous savez, le genre de regard qu’on dit « qu’il-tue-rien-quand-le-croissan » ! Voilà le genre de regard que lui envoyé l’homme a la chevelure d’argent et, Tetsuo, plutôt que de se faire toute petit pencha la tête sur le coté, le regard interrogateur comme s’il n’avait été coupable d’aucun crime … Ce qui était le cas en fait, mais n’allait pas le dire à Matthew ! Enfin, bref, le brun resta en face de l’homme, croissant les bras sur son torse, nullement impressionner pas le regard « qui-tue-rien-quand-le-croissan » … Comme si un regard pouvait effrayer Tetsuo ! … La seule chose qu’il craignait vraiment été de se retrouver dans une cage…Oui, ce n’était ni la mort, ni la torture, c’était de se retrouvé prisonnier d’une cage à tout jamais…

En tout les cas, c’était claire et net, son interlocuteur avait réellement envie de le tuer et ne se retenait qu’avec de grand effort, quel force de caractère tout de même ! Résisté a une envie de tuer de cette sorte, non ! Franchement ! C’était très brave de sa part mais bon, un jour, Tetsuo se ferait sûrement descendre à cause de son comportement inqualifiable alors que ce soit maintenant ou plus tard, ce n’était qu’un détail pour le brun.

Tient, le conseiller n’avait pas envie de venir a la petite fête ? Hé bien, c’était donc vrais qu’il avait un balai dans le [Censuré] ? C’était bien dommage, un bel homme comme lui ! Il devait pourtant en avoir des gas lui courant après … Ou bien, il les avait déjà descendus depuis longtemps … Mais tout de même, était ce une raison pour ne pas s’amusé ? Que diable ! C’était anormal de ne pas s’amusé alors qu’on avait encore toute la vie devant soi !

~ C’est très gentil a toi de me proposé de me ramené là bas !
Dit il moqueuse ment, retournant la situation, même s’il lui avait forcé la mains !
~ Ce ne serait pas toi, j’aurais refusé ! Mais puisque tu insiste !

Quel drôle de façon d’agir, certes, mais c’était la façon de faire de Tetsuo, et puis, que ceux qui entoure Tetsuo pense qu’ils aient eux eu les idées, c’était une tactique un peu particulière du jeune homme : faire croire à quelqu’un que c’était lui qui avait eu l’idée, ça ouvrer pas mal de porte et de possibilité comme par exemple … Ho, Tetsuo n’allait tout de même pas vous donnez tout ses trucs, il aimait tout de même a garder ses petites idées là !

Le brun fourra ses mains dans les poches et suivit ensuite le conseiller, l’observant du coin de l’œil, les pensées tournées vers quelque chose d’autre, repensant rapidement a leurs conversation, il ne tarda pas à se tourné vers un autre problème. Il revient vite au moment présent, essayant de réfléchir à ce qu’il allait faire pendant cette petite fête et se demanda ce que ferrais le conseiller, conscient qu’il venait de chamboulé tout le planning de l’homme et se demandant pourquoi il ne venait pas avec lui. Bah de toute façon, cela n’avait pas d’importance.

~ Je sais pourquoi tu ne vient pas avec moi !
Déclara t il soudainement, comme s’il venait de résoudre la plus grande énigme du moment.
~ C’est par ce que je te fait honte ! Ou que tu est allergique au chat mais franchement, cette hypothèse me semble tellement stupide que bon, ça casserait ton image ! Enfin, moi que si t’en avait peur, mais qu’importe ! Je te fait honte ! Je me demande pourquoi ! Peut être à cause de mes vêtements ou à cause de mon amour débordant pour toi ! Ha, si tu savais comme je t’aime mon tendre, mais tu ne me vois pas !

Et voilà, c’était repartis … Le brun raconté de nouveau n’importe quoi, en même temps, c’était la plus grande de ses qualités : pouvoirs raconté n’importe quoi ! Et puis, pouvoir raconté un nombre incroyable de connerie en un temps limites ! Son record …Était constamment dépasser par lui même !

~ Ha, j’aurais tellement voulus que notre amour éclate au grand jour !
Dit il de façon mélodramatique avant de reprendre un aire sérieux.
~ Je vais voir un indique qui bosse cher les Yakusa, ça ne t’intéresse pas de venir avec moi ? Il a peut être des information intéressante et puis, vus que tu chamboule tout ton planning a cause de moi, autant faire quelque chose d’intéressant, non ?

[Et moi donc ! XD]
_________________
Revenir en haut
Matthew Coleman
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 12 Déc - 22:37 (2007)    Sujet du message: Lorsqu'on est dans la lune, on se prend des météorites ! U_U Répondre en citant

Matthew avait du mal à en croire ses oreilles. Non seulement il avait gentiment accepter de ramener ce dégénéré à sa fête, une sorte de seconde maison pour lui vu qu’il y passait le plus clair de son temps, mais en plus… en plus, il continuait à délirer tout seul en débitant des conneries dans un flot incessant de paroles ! Chaque mot prononcé était maintenant devenu un coup de marteau sur la tête du jikkei, et il ignora Tetsuo, du mieux qu’il le pouvait, grinçant des dents. « Amour de ma vie », mais où allait-il donc chercher des bêtises pareilles ? Respirant profondément, il finit par apercevoir la BMW noire aux vitres teintées, garée sagement sur le bord de la voie, à l’attendre. A son approche, il entendit la mise en marche du moteur, ce dernier ronronnant comme un chat en voyant son maître arriver. Les phares s’allumèrent, et il réussit à percevoir de là où il était le clic si distinct du déverrouillage des portes. C’était comme si elle était ramenée à la vie. Avec un léger sourire imperceptible, il jeta un regard en arrière et fit signe à Tetsuo de faire le tour pour entrer de l’autre côté alors qu’il ouvrait la portière juste devant lui. Il n’allait pas la lui tenir non plus, qu’il rentre tout seul comme un grand. La chevelure blanche s’engouffra dans la voiture, disparaissant des regards indiscrets alors qu’il referma d’un coup sec la portière.

Il avait entendu les dernières paroles du brun, mais avait préférait être à l’intérieur de la voiture, à l’abri de personnes qui auraient pu épié leur conversation. Certes, il n’aimait pas les fêtes, mais celle-ci pouvait bien s’avérer intéressante, et contrairement à ce que pensait l’Ombre, Matthew n’avais pas un balais coincé dans le cul. Il ne voulait pas de relations superficielles, bien qu’on pouvait se demander s’il connaissait la signification de relation amoureuse, et si besoin en était, il demandait à un japayuki-sah min'wa de venir le visiter. Tout n’était que viscéral chez lui, peut-être même bestial. Les sentiments, à la poubelle. Et vraisemblablement, Tetsuo n’était pas aussi stupide qu’il en avait l’air, et avait compris l’ampleur de sa bêtise infinie (aka chambouler le planning du grand conseiller). Matthew avait bien envie de prendre un verre d’alcool, mais il fit juste signe au chauffeur de commencer à rouler. Il ne connaissait pas l’adresse, alors il espérait simplement que le brun arrivait au moins à se souvenir du nom de la rue…

Pendant les minutes qui suivirent, il resta pourtant silencieux, se coupant du reste du monde, regardant simplement défiler devant ses yeux le paysage, les lumières des réverbères, les néons des magasins, les gens dans les rues, les prostitués… Tout semblait se confondre et se mélanger, et il voyait sans vraiment voir, n’arrivant pas vraiment à saisir tout ce qu’il se passait. Machinalement, il sortit une cigarette et l’alluma, expirant une bouffée, les yeux fermés. Puis finalement, il se tourna vers Tetsuo, le regarda un moment sans rien dire, ouvrit d’un geste vif le cendrier pour y déposer la cendre, avant de se détourner de nouveau.


- Je viendrais avec toi, mais ne t’avise pas de nous faire remarquer, compris ? Je ne souhaite pas attirer l’attention, et encore moins être vu à une fête en ta compagnie. Notre amour n’éclatera jamais au grand jour car toi et moi savons très bien qu’il n’y a rien entre nous, alors ne va pas répandre des rumeurs dans le clan.

Il ne manquerait plus que ça, du gossip sur lui. Il se doutait bien que pas mal de gens ne devaient pas l’apprécier, à cause de sa façon de régler les choses peut-être, de sa personnalité, de son physique, qu’est-ce qu’il en savait ? De toute manière, tout ce qu’on leur demandait, c’était d’obéir, pas de faire un concours du meilleur conseiller, et si Reishin l’avait foutu à la place de l’ancien, c’était qu’il devait être assez satisfaisant. Continuant de fumer tranquillement sa cigarette, il avait dit ces mots à Tetsuo comme on postait une lettre à la poste, d’une voix froide. Après tout, c’était la vérité, il n’y avait rien entre eux, à ce qu’il sache, et il n’y aurait probablement jamais rien. Le brun ne l’intéressait pas vraiment, même pas du tout vu à quel point il était bavard alors le jour où ils s’aimeront…

- Ton indique… Il est bien placé chez les yak’ ou bien c’est juste un petit commis ?

Bien que les petits commis avaient parfois des informations très intéressantes. De plus, Matthew était intrigué quant à l’oyabun des yakuzas, qui ne semblait plus faire beaucoup parler de lui, et même qu’on ne le voyait plus ces temps-ci. Voyage d’affaires, disparition, ou bien beaucoup mieux ? Il devrait enquêter vraiment plus sur ce sujet-là. Déboutonnant le premier bouton de sa chemise, il défit également sa cravate pour la poser sur la banquette près de lui, en ayant assez de sentir ce bout de tissu le gêner quand il bougeait le cou, comme s’il allait l’étrangler à n’importe quel moment. Le conseiller se permit de se détendre un peu, même en la présence de Tetsuo, et s’enfonça plus dans le siège, croisant les jambes devant lui. Il aurait bien aimé avoir un peu de repos, ce ne fut pas une journée des plus faciles, mais il y avait pire.

Il finit par se débarrasser de sa cigarette, agissant presque comme s’il était seul dans la voiture en fait, même s’il écoutait ce que disait le brun. Son cerveau triait les informations, ne gardant que celles importantes, et ignorant les conneries qu’il pouvait glisser parfois au milieu de la conversation. Rencontrant le regard du chauffeur dans le rétroviseur, il lui fit comprendre de mettre un peu de musique, ce qu’il fit immédiatement.
Revenir en haut
Tetsuo Kiriama
Celui qu'on appellait l'Ombre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2007
Messages: 71

MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 16:57 (2007)    Sujet du message: Lorsqu'on est dans la lune, on se prend des météorites ! U_U Répondre en citant

Matthew laissait parler tranquillement Tetsuo qui ne se privé pas du fait de parler ! Hé, pourquoi ce privé de parler si quelqu'un l'écouté ? Franchement, il n'avait aucune envie de s'arrêté alors il continua ainsi, sortant idiotie sur idiotie, parlant un instant du beau temps et l'instant d'après de la dégradation du climat et puis ensuite de ses relations amoureuse qui devait intéressé (hum hum) le conseiller au plus au point . . . Sûrement au point de l'emdormir telle un berseuse endormirait un bébé !

Tetsuo entra dans la voiture par la portière indiquer, manquerait plus que son esprit rebelle le fasse marcher jusqu'à l'autre bout de la ville ou bien que Matthew décide de se debarasser du jeune homme dans la bais de Kyouri ou pire encore : qu'il soit en retard à son rendez-vous ! Certes, ses priorités était entrange mais pour lui, il était plus important d'arrivé à l'heure à un rendez-vous que de mourire : le fait de mourire donnait une bonne raison à un retard . . .

Le rouquin s'installa confortablement dans la voiture,indiquant rapidement l'adresse du Desuko, il se demanda vaguement ce qu'il ferait de son chat mais celui ci répondit a la question tout seul et sauta de l'épaule pour partir dans les rues, sûrement pour chasser et ramener quelques rats devant la porte de leurs appartements, Babylon était un chat d'appartement qui pouvait parfaitement se débrouiller et c'est pourquoi le jeune homme ne se soucia pas plus que cela de son destin, refermant simplement la portière. Il sortis ensuite un paquet de cigarette pour en attrapper une du bout des lèvres et sortis son zippo, son paquet vide, il le jeta par la fenêtre.

~ Ca va être dure de ne pas nous faire remarquer !
Avoua t il un sourire au coin des lèvres.
~ Il parait tout de même que je suis un des plus voyant Freelances mais c'est justement cela qui fait ma discretion . . .

Quand à la suite, c'était plus amusant qu'autre chose : Matthew ne le prenait tout de même pas au sérieu ? Non, c'était impossible, comme si c'était possible, rien que le fait d'imaginé qu'ils puissent être "un couple" . . . Non mais franchement, vous les imaginez ensemble ? Presque tout les opposés, ils n'avaient pas le mêmes genres de caractéres, ils étaient mêmes totalement opposées et leurs manières de faire aussi était légérement différente !

~ Je ne répand jamais de rumeurs, je ne répand même jamais rien . . .
Lâcha t il sur un ton un peu plus sérieux.
~ Franchement, mon petit Matthew, même si je disais "je sort avec le Jikkei", personne ne me coirrait . . . Et puis, je ne suis pas du genre "docile et dominé" . . .

Il ne disait là que la stricte veritée, il n'avait ni pour habitude de parler des affaires des Freelances, que se soit les rumeurs ou les affaires de type intime entre membre, lorsqu'il devait dire quelque chose, lorsqu'il devait ouvrire la poche, il disait plutôt des trucs sans dessus dessous, le genre de chose qui avait tendance à endormir ! Il mentait, il faisait le clone, il jouait et rigolait mais était toujours très professionnel et changé de sujet dès qu'il le fallait et avec une rapidité déconcertante !

Quand au second point, pas besoin d'en reparler . . . Un seul point aurait put être revoir : le fait que depuis bien longtemps, Tetsuo n'était plus rien à se niveau là, fidèle à une seule personne, il c'était même promit de ne jamais retombé amoureux et ceux qui le connaissait pouvait facilement dire que c'était le cas, qu'il ne retomberait jamais amoureux, mais passons la vie intime : Tetsuo n'avait pas le temps d'en reparler !

~ Il est placé là où il doit être.
Dit il pensivement.
~ Ce qu'il a à dire vaut le déplacement, il ne me demande jamais de venir directement. Si tu trouve que l'infos vallait pas le coup, t'aura cas me désendre pour t'avoir fait perdre ton temps.

[Désolé, je n'ai pas eu le temps de relire ! >_<]
_________________
Revenir en haut
Matthew Coleman
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Jan - 17:16 (2008)    Sujet du message: Lorsqu'on est dans la lune, on se prend des météorites ! U_U Répondre en citant

Matthew regarda son… subordonné, oui car ça l’était en fait, jeter le paquet de cigarette par la fenêtre. Il retint un soupir. Voir les gens jeter les papiers comme ça dans la rue, au lieu d’utiliser la poubelle, ça l’exaspérait à un point inimaginable. Alors quand Suô lui se mettait à balancer des avions en papier dehors… Et puis c’était quoi ces suppositions ? Qui avait dit que Matthew aimait bien les hommes dociles et dominés ? Bon dominés oui vu que forcément c’était lui qui était le dominant, mais dociles… Et personne, il n’était pas sûr… Certaines personnes assez stupides seraient enclin à croire tout ce qu’on pouvait leur raconter, mais il ne citerait personne. Mais il était clair que le conseiller était très discret avec ses relations ‘intimes’ allons-nous dire. En fait, probablement personne ne devait savoir s’il voyait quelqu’un régulièrement ou pas, ce qu’il ne faisait pas de toute manière. Qui voudrait d’un dégénéré comme lui, froid comme la glace et dur comme la pierre ? C’était à se cogner la tête contre les murs ce gars. Mais dans un numéro à scandale, cela ferait la première page. Les relations amoureuses du Jikkei des Freelances, gros titre, grosse photo, visages censurés…Un truc assez gros pour que Matt’ ait envie de dégommer tout le monde en somme.

La boîte étant à l’autre bout de la ville, il allait falloir supporter Tetsuo pendant tout le trajet encore. S’il avait bien entendu, ils allaient donc au Desuko. Ce n’était pas l’endroit le plus discret, mais il y avait tellement de monde là-bas qu’ils passeraient probablement inaperçus. Tapotant impatiemment ses genoux avec son index, il garda les yeux fixés dehors. En tout cas, il espérait très franchement que l’indique aurait des informations importantes, car cette fois-ci, il n’hésiterait probablement pas et descendrait le brun en bonne et due forme. Une balle dans la tête, juste entre les deux yeux. Il se demanda alors si c’était pareil dans tous les autres clans, si tous avaient une ménagerie avec plein d’animaux différents, comme chez eux. Il se demanda si la place de conseiller chez les yakuzas n’était pas plus facile par hasard… Retrouver le matin son bureau plein d’origamis était frustrant, entendre des gens courir partout, crier…Matthew laissa un soupir lui échapper. Il avait bien besoin d’un verre d’alcool, là, tout de suite, maintenant.

Tetsuo était très voyant, et justement c’était ce qui le faisait discret. Qui penserait que cet idiot faisait parti d’un clan comme les Freelances ? Pour Matt’, ça se voyait à cent kilomètres à la ronde, mais le brun… Bref, il n’allait pas se plaindre du boulot qu’il faisait, c’était relativement correct et il avait tout de même réussi à capture Blanche Neige, ce qu’on ne pouvait pas ignorer. C’était peut-être pour cela que Rei l’avait épargné enfin de compte. Parce qu’il était utile à quelque chose malgré ses airs…

Bref, la réussite de cette soirée reposait sur les épaules de ce fameux indique. Faites qu’il est de bonnes infos bien juteuses et intéressantes, ou sinon, peut-être que le jikkei allait le buter lui aussi. Perdre du temps lui était déplaisant, et encore plus quand la compagnie n’était pas souhaitée. Ce serait un bon point aussi si l’indique arrivait à l’heure. En tout cas, Tetsuo avait l’air d’avoir arrêter de dire des bêtises, du moins pour le moment. La voiture continuait à rouler à une allure assez rapide, mais respectait tout de même les panneaux de signalisation et les feux rouges. Ils ne devaient plus être très loin du Desuko, et le conseiller en était plus que soulagé alors que la BMW prenait le dernier virage pour entrer dans le parking privé.


- J’espère très sincèrement que ton indique a des informations intéressantes…

Et avec ces douces paroles pleines de menaces, il sortit de la voiture quand les portières furent déverrouillées, et reboutonna sa chemise, refaisant correctement sa cravate et remettant ses cheveux en arrière. Desuko n’acceptait pas n’importe qui, et même s’il était conseiller du clan des Freelances, il se devait d’être habillé correctement quand il faisait une apparition quelque part. Claquant la porte, il commença à se diriger vers l’entrée de la boîte. Le chauffeur atteindrait ici. Il avait toujours pour ordre d’attendre son retour, même si cela était pendant des heures et des heures. Qui avait dit que le boulot de chauffeur était facile ? Matthew attendit tout de même que le brun vienne à ses côtés. Il ne connaissait pas la gueule de l’indique, et aurait un peu de mal à savoir qui il était, surtout que le Desuko était presque toujours bondé de gens.

[>>Desuko - ? (je te laisse poster là-baaaaas! xD) <<]
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:53 (2018)    Sujet du message: Lorsqu'on est dans la lune, on se prend des météorites ! U_U

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> ~¤~ La ville du Massaichuu ~¤~ -> Ruelles Jutsu Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom