Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas
Forum classé NC-17
 
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Boite de nuit sauvage, et réglement de compte.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> ~¤~ La ville du Katou ~¤~ -> Usine désafectée
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jutego Jigoku
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 24 Juin - 17:33 (2007)    Sujet du message: Boite de nuit sauvage, et réglement de compte. Répondre en citant

23h. Encore un peu tôt pour que l'usine ouvre ses portes. La soirée sauvage qui va avoir lieu ce soir ne commencera qu'à minuit. Sur le devant de l'usine, trois énormes gars, chargé de la sécurité. Engagé pour la soirée par un dénomé Juki, ils ne sont là que pour empécher les jeunes raveur de faire n'importe quoi. Le dénomé Juki était un homme plus ou moins affilié au Yakuza. Grâce à ses liens il avait pu s'enrichir rapidement obtenant des contrats uniques.

Le problème était que le dénomé Juki avait eu envie de faire cavalier seul, oubliant à qui il devait sa réussite. De plus il avait eu les yeux plus gros que le ventre, et avait voulu jouer sur plusieurs plans en se liant avec les Freelances et même la police, enfin les quelques non pourris.

Ce genre de comportement n'était pas acceptable. On était venu trouver Jutego chez lui, alors qu'il sortait de la douche, une serviette sur la taille, son gant sur le bras et ses cheveux mouillés qui gouttaient sur son visage, il avait accueilli l'émissaire du cercle intime et avait accepté la mission. Il n'aurai pas grand chose à faire. Il fallait remettre Juki dans le rang.

Un sourire froid et presque inhumain apparu sur les lévres de Jutego. Il s'habilla avec son habituelle combinaison de latex et sortit. L'usine n'était pas bien loin.

Il était minuit quand il arriva sur les lieux. La queue des gens voulant rentrer était importante. Sans même un regard pour ces pauvres moutons qui se feraient saigner leur argent pour de la musique, de la drogue et du sexe, il arriva devant l'entrée passant devant tout le monde.

L'un des videur se posa devant lui cherchant sans doute à lui interdire le passage. L'homme faisait bien une trentaine de centimètres de plus que lui. Une véritable masse. Jutego leva un oeil étonné sur l'homme et porta sa main à la ceinture. D'un geste vif il sortit une carte de son paquet et la regarda en la plaçant entre lui et l'homme.


"Je prédis, hum... que tu t'exposes à la colère de Dieu si tu m'empéches de passer..."

D'un geste des doigts il retourna la carte révélant une carte du tarôt qui représente une comète frappant la terre. L'homme recula d'un coup. Non pas parce qu'il avait peur de la carte, mais parce qu'il venait de voir la bague au doigt de Jutego. C'était la bague caractéristique des membres des yakuza. Normalement ces derniers étaient reconnaissables au tailleurs spécifiques qu'ils portaient tous.

Un sourire glacial sur les lèvres, il avança dans l'usine, laissant là le gardien. A l'intérieur, tout n'était que bruit, mouvement informe et chaos. Se déplaçant rapidement à travers la foule, évitant les danseurs, les drogués, et les alcooliques. Il arriva rapidement à la partie privée de l'usine. Il passa le rideau et se retrouva dans l'antre des vices. Ici tout était dépravation.

Jutego jeta un regard dans la foule et reconnut Juki assit sur une canapé, deux sublimes petits uke sur les genoux. Un autre semblait être sous la table étant donné le visage souriant de Juki. Jutego approcha rapidement et se posa devant lui. Carte en main il posa le pied sur la table et regarda le mauvais payeur en face.


"Alors Juki... On a essayé de faire son pain de son côté... Ce n'est pas acceptable tu le sais... Alors que décides-tu ? tu reviens dans le rang ou tu choisis de rester sur la mauvaises voix ? "

Juki regarda l'émissaire des Yakuza, et sourit levant les mains comme un innoncent. Sauf que sa main droite tenait un jolie révolver. Cependant Jutego fut plus rapide, Sa main fusa et le coup de pistolet fut tiré en l'air. Une carte vibrait maintenant dans sa gorge. Le sang coulait à foison.

"Quel dommage... La mort était sur la carte tiré pour toi Juki, et mes prédictions se révèlent toujours exactes. Je pense que tu n'aurais pas du chercher à rejoindre les Freelances... Mais bon maintenant c'est terminé... "

D'un pas il attrapa la carte et l'essuya sur le vétement de Juki, Il regarda les pauvres petits bichons et leur sourit. Il repartit en sens inverse et passa dans le club, décidant de s'accorder une pause. Il s'installa au bar et commanda un simple diabolo fraise. Il regarda la foule cherchant à repérer des gens connus.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 24 Juin - 17:33 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Uryû Ulukiola
Yakuza {Clan Jigoku}

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2007
Messages: 14

MessagePosté le: Sam 30 Juin - 23:05 (2007)    Sujet du message: Boite de nuit sauvage, et réglement de compte. Répondre en citant

[Désolé si c'est court ! ^^]

Alors là, c'était le comble ! Vous vous souvenez des deux amis qui avaient emmené Uryû à la fête, et bien ils avaient remis cela ! Si si, je vous jure ! Ils l'avaient trouvé tellement efficace la dernière foi vus qu'il les avaient ramené cher eux idem que maintenant, ils avaient fait de lui leurs chauffeur privée ! Quel ironi du sort non ?

Résultat, ils étaient arrivés cher lui, l'avait sortis du lit sans lui demandé son avis et l'avaient embarqué pour se saoûlé comme toujours ! Sauf qu'ils auraient quand même du peut être demandé son avis au petit Uryû par ce que lui avait boser depuis la veille et c'était couché cinq minutes avant leurs entré dans sa chambre ! En plus, ils ne lui avait même pas laisser le temps de s'habillé, résultat, il avait l'aire pénard le petit : ne portant qu'un pantalon en jeans, il se demandait même comment il avait réussis à passé devant les gorilles tiens !


*Je vais les tuers . . . Je vais les tuers Je vais les tuers Je vais les tuers Je vais les tuers Je vais les tuers Je vais les tuers Je vais les tuers Je vais les tuers Je vais les tuers Je vais les tuers Je vais les tuers Je vais les tuers Je vais les tuers Je vais les tuers !*

Il s'en arraché presque les cheveux en fait, son regard posé sur ses deux amis qui, pour l'occasion, se prenait pour un singe et une autruche ! Heureusement, cette foi, ils avaient pas trouvé les costumes ! Et heureusement pour la senté moral de Uryû, celui qui se prenait pour une autruche n'avait pas vus les plumes du chapeau de l'homme qui se prenait pour un cow boy ! Le jeune homme aurait parié que l'autre aurait fait quelque chose lui coutant la vit à coup sûr !

Uryû avait donc décidé que pour une foi, si, il essayerait de les tué aux retours ! Na ! Comme s'il allait se privée de boir tient ! Il alla au bar mais vous allez rire ! Le barman se refussa à lui servir la moindre goute d'alcool ! Et deviné pourquoi ! Non pas par ce qu'il semblait être en effets un chauffeur mais belle est bien par ce qu'il semblait être mineur ! Ha ha ha, la bonne blague !


~ Tu te fou de moi ? Tu sert à tout le monde sauf à moi ? Y à quoi de pas net dans ta cervelle ?

Mais pas moyen de négocier, l'homme ne se laisser pas démonté et refusé de lui servir d'alcool sans que Uryû comprenne vraiment pourquoi ! Il ne resta alors plus qu'une seule solution au blond pour qu'il trouve de l'alcool ! Trouvé quelqu'un qui voulait bien lui offrir à boire ! Et dire que d'habitude, il faisait tout pour ne pas être draguer et renvoyer tout les verres qu'on lui offrait ! C'était le comble ça ! Il allait devoir . . . Draguer . . . Pour . . .

Un de ses amis l'interpella et, alors que Uryû lui envoyé un regard-de-la-mort-qui-tue-du-premier-coup totalement inefficace sur se crétin (sûrement par ce que son cerveau avait pas capter que c'était le genre de regard à faire mourire celui à qui il était déstiné), lui fit un signe idiot de la mains, chancelant dangereusement de chaque coté. Pour toute réponse, Uryû, fort poli, lui envoya la première chaise qui lui tomba sous la mains mais, l'ami saoûle l'esquiva . . . Par ce qu'il tomba à la renverse a cause de l'alcool et non pas grace à ses reflexes ! . . .


*Trouvé de l'alcool !*

Uryû quitta donc son ami là, a terre en train de ronfler, pour aller partir à la quéte d'un verre perdus . . . Pas décidé à jouer le gas super chaud pour avoir un peu d'alcool ! Mais il remarqua quelqu'un qu'il avait la très net impression de connaître sans savoir plus où il l'avait vus ! Il s'arrêta l'espace de quelques instants face à cette personne en ne la regardant que quelques seconde avant de réfléchir frénétiquement dans sa mémoir l'endroit où il aurait put la voir . . .

Il lui semblait bien que c'était au manoir mais il n'en était plus certain, ce qui était sûr, c'était qu'il faisait partis des Yakuza ! Ils portaient tout deux la même bagues. Par contre, devait il se montrait poli ou bien normal ? Il ne savait pas alors il opta pour la première option, en espérant ne pas se faire renvoyé comme une mer** ! D'ailleurs, c'était peut être qu'une impression mais il pensait que cette homme était assez important . . .


*La dernière foi, je pensais bien qu'y avait un flic pas loin . . . *

Il s'avança vers le jeune homme lui souriant amicalment mais non pas impoliment, un simple sourire amical . . . Et puis, pas sensuel du tout, toujours pas décidé à jouer les pu** pour avoir un verre d'alcool !

~ Bonsoir, comment allez vous ? . . .

Tient, sur le coup, il aurait bien mis un nom sur se visage mais . . . Il ne serait pas venus ici tout de même . . . Si ? C'était possible ? Sur le coup, il ne sut plus du tout quoi faire, il savait maintenant qui il avait en face de lui !

~ . . . Je . . . Je suis Uryû Ulukiola . . . Je ne me trompe pas, vous êtes Jigoku-sensei ? Mais, que faites vous dans une telle lieu ?
_________________
Qu'est ce que t'a à me mater comme ça, tu veut ma photo ?
Tient, je te donne le poster boufon ! Et dédicacé avec ça !
T'a de la veine !
Revenir en haut
Jutego Jigoku
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 1 Juil - 11:54 (2007)    Sujet du message: Boite de nuit sauvage, et réglement de compte. Répondre en citant

hj Court ?!!! o_O ? loool En tout cas j'adore ton avatar !! J'adore aussi sentive pornographe donc... lool /hj

Il sirotait son diabolo fraise en regardant les danceurs et autres ivrognes se déhancher sur la piste, pathétique en vérité. En ayant déjà mare de l'ambiance, Jutego posa son verre vide sur le comptoire, tira une carte du paquet à sa ceinture et la posa à côté.

Le messager.


***Le messager... une visite ou une nouvelle... Un homme que je connais certainement... ou un message de quelqu'un que je connais. Tirons en une autre...***

Une nouvelle carte vint rejoindre la première celle ci reprensentant les Ordres. Une mission lui serait confier ou du moins un engagement. Jutego soupira légèrement, il n'avait pas spécialement envie de travailler ce soir. Il rangea les deux cartes et se tourna our inspecter une dernière fois la boite de nuit sauvage quand une voix l'interpela. L'homme semblait jeune, peu habillé, et souriant. Un sourire amical mais volontaire. Un peu forcé. Ce dernier sembla réfléchir et l'appela par son nom.

Jigoku se réfugia dans une prudente prudence. Main sur une carte prêt à l'utiliser il regarda attentivement le jeune homme et nota enfin la bague des Yakuza à son doigt. une bague qui semble-t-il était presque identique à la sienne. Jutego se décontrata quelque peu. Il s'adossa au bar et détailla cette fois le jeune homme avec un regard plus amical et légèrement coquin.


"Je ne me rappelle pas de toi Uryû désolé, pourtant avec un corps comme le tien on ne passe pas inaperçu... Je pense que j'ai du te rencontrer au manoir... Si c'est le cas ça va me revenir !! Je suis ici en repos après une mission. Et toi que fais-tu ici ? Surtout dans cette tenue... Tu es engagé pour chauffer la salle ? "

Rien de méchant dans ces paroles. Jutego se renseignait poliment. Il ne fallait jamais laissé passer les informations quelque qu'elles soient. Beaucoup pouvait sortir de rien.

Posé contre le comptoir, Jutego put voir le regard inquisiteur d'Uryû sur le verre vide. sans doute voulait il boire quelque chose. D'un geste tranquil et sans réellement savoir pourquoi il faisait ça, il posa un billet sur le comptoire et interpela le barman.


"Sert à mon ami ce qu'il désire boire !! Sans limitation sinon je devrai voir à te parler en tête à tête. "

Il tourna la tête vers Uryû et l'invita d'un geste à se poser à côté de lui. Jutego se demanda mentalement pourquoi il agissait comme cela. Lui qui d'habitude refusait tout contact avec les autres membres du clan à part s'il lui permettait de monter en grade. Il tira une carte juste pour voir et la posa face cachée sur le bar.

"Tiens Uryû c'est mon jour de bonté... je vais te faire une prédiction gratuite. Si tu te sens de la connaître tu la retourne et je te dirai tout. Sinon... on se boit un verre ensemble et... on voit ensuite pour le reste... "
Revenir en haut
Uryû Ulukiola
Yakuza {Clan Jigoku}

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2007
Messages: 14

MessagePosté le: Dim 1 Juil - 13:23 (2007)    Sujet du message: Boite de nuit sauvage, et réglement de compte. Répondre en citant

{Attend de voir la suite ! U_U . . . Oui, Uryû, célibataire et *zbaf* X_x}

Comment devait il prendre le fait de ne pas être reconnus ? Mal ou au contraire du bon sens par ce qu'après tout, si on était discret, on se retrouvé pas dans le lit des autres mais savoir que sa personnalité marquer si peu les gens . . . Hum, non, franchement, il décida de ne pas trop réfléchir sur cette question et décida de se masser la nuque en signe de gêne mais en fait, nullement offencé . . . Non, ce qui l'offença vraiment, c'était le fait d'être pris pour un chaudasse ! . . . Bah quoi ? C'était un gas alors une, ça le fait pas ! (XD)

~ Ma tenus ne vous plais pas ? Elle semble justement plaire à pas mal de type ici . . . Enfin, je ne travaille pas ici, normalement, mais c'est mes amis . . . Un coucour de circonctance à fait que je me suis retrouver ici sans vraiment le vouloir et en tenus de pyjama en plus !

Il se frotta une nouvelle foi la nuque avant de croissé ses bras sur son torse éclairé par les lumières qui vacillé légérement avec le rythme de la musique. Le regard du jeune homme se posa sur ses deux amis, celui tomber à terre c'était relevé, ou plutôt essayer de se relever mais finisait toujours par retomber sur ses fesses, quand au second, il s'amusait à faire un strip tease sur le bar . . . Mais le barman ne semblait pas du tout mécontenant ! Cela amené de la clientéle ! Déséspéré par le comportement de ses "amis", Uryû se demanda pendant quelques instants s'il ne devait pas en fait prendre la fuite au plus vite !

Il reporta bien vite son attention vers son interlocuteur qui était quand à lui totalement normal, ce qui était assez réconfortant après le spéctacle déplorable que lui montré les deux énerguménes qui l'avait kidnapper pour l'emmené ici ! Non mais franchement, fallait qu'il change ses fréquentations le petit Uryû !


~ En fait, si vous avez besoin d'un chauffeur, je suis parfait pour se rôle ! Il semblerait . . . Vus qu'on m'a en fait emmené ici (de force) pour cela !

Laissant ses mains retombé le long de son corps, il observa le mouvement fluide du jeune homme et futagréablement étonné d'entendre Jigoku et son "ordre" formel. Il ne put pas caché sa joie de savoir qu'il allait pouvoir se désaltéré ! Il sourit de façon reconnaissante à Jikogu.

~ Merci . . . Ils ne voulaient pas me servir . . . Paraît que j'ai l'aire jeune moi !

Il commanda donc une boison et écouta avec attention les propos d'un de ses supérieurs, s'installant sur la chaisse indquer. Il fixa la carte avec une certaine curiosité. L'être humain est fait de telle sorte que sa curiosité le pousse souvent à faire d'êtrange choix ! La par exemple, il était vraiment curieux de connaître son avenir mais en même temps, avait peur que cela ne fussent pas de bonne nouvelle !

~ . . . Je ne sais pas en fait . . . Si c'est l'annonce de ma mort prochaine, je vais être dégouté, à coup sûr !

Cependant, il ne put s'empêché de retourner la carte pour voir . . .

{Ne connaissant pas le taro je veut pas le hacher menus ! XD}
_________________
Qu'est ce que t'a à me mater comme ça, tu veut ma photo ?
Tient, je te donne le poster boufon ! Et dédicacé avec ça !
T'a de la veine !
Revenir en haut
Jutego Jigoku
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 2 Juil - 23:49 (2007)    Sujet du message: Boite de nuit sauvage, et réglement de compte. Répondre en citant

Le jeune Uryû tira sa carte et la retourna. Il y eu comme un frisson dans l'atmosphère. Jutego regarda la carte avec attention. Le Valet d'épées. Un sourire passa sur son visage et il posa son verre. Il se tourna vers Uryu et lui caressa le menton. Ses yeux accrochèrent ceux d'Uryû et ne les lachèrent plus.

"J'ai pas l'habitude de mentir quand je tire une carte... Tu ne vas pas mourir ce soir, en tout cas les cartes ne le prédisent pas ^^ . Ce soir tu as gagné les services d'un chevalier. Pour deux actions de ton choix. Le Valet d'épées est un servant, il dit que la personne recevra de l'aide ou un soutien. Ce soir tu sembles avoir besoin et comme je suis dispo, et que je ne ferai jamais mentir les cartes... Je te suis ton chevalier pour la soirée. Enfin... tu auras droit à deux demandes ^^, je suis gentil mais pas bonne poire..."

"Jutego descendit de son siège et regardant attentivement la salle, prit son portable de sa poche vérifia l'heure et les possibles messages, puis le referma avant de revenir à Uryû. Il glissa sa main et récupéra la carte pour la ranger dans le jeu. Les bords tranchant laissèrent une marque sur le comptoire. Jutego épousseta son manteau, remit son gant correctement et posa un coude sur le bar et fixa Uryû.

jutego se demandait un peu lui même pourquoi il faisait ça. Ce gars lui était inconnu ou presque, il ne savait pas dans quoi cela allait le mener, et il avait sans doute de meilleurs choses à faire. Au final il était même prêt à dire qu'il avait blagué et qu'il partait, mais les cartes... Il n'aimait pas faire mentir les cartes.

Jutego soupira mentalement, il venait de se dire que peut être l'autre allait lui demander de faire des choses qui lui causerait du tort. Voilà à quoi cela menait de s'engager sans trop réfléchir. Il se serait mis des claques. Enfin maintenant c'était fait, il fallait assumer. Il posa son regard rapidement sur le corps plutôt agréable d'Uryû et se dit qu'en faire son encas ne serait pas désagréable.


"Je suis à ta disposition... dis moi si tu souhaites quelque chose. Par contre n'oublie pas, deux souhaits si j'ose dire... pas plus, et ils ont une durée de validité de 6 heures. "

Hj : Tu as bien fait ^^ lool je t'avoue que je ne connais que quelques figures emblématiques du tarôt moi aussi, alors je m'excuse au près des cartomanciens ^^ je m'amuse avec le cet aspect de jutego et il se fait sa propre intervention du jeu lui même alors ^^
Sinon petit message pour te dire que j'attends maintenant tes désirs loool/hj
Revenir en haut
Uryû Ulukiola
Yakuza {Clan Jigoku}

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2007
Messages: 14

MessagePosté le: Mar 3 Juil - 02:03 (2007)    Sujet du message: Boite de nuit sauvage, et réglement de compte. Répondre en citant

C'était étrange, Uryû était réellement exité par le tirage de cette carte, se demandant ce que le destin lui reserve et se demandant s'il devait tenté de se battre contre se destin ou le laisser agir comme bon lui semblait ? Etait il de taille a affronté une chose telle que le destin, justement ? Non, en fait, ce serait bien de voir si les prédictions se réaliserait !

Il fut rassuré d'entendre qu'il n'allait pas mourire se soir ! Sa aurait été le comble si cela avait été le cas ! Vous imaginez même pas à quel point ! Par contre, il fut un peu . . . Hum, comment dire ? Décontenancé ? Troublé ? Par l'annonce de son "destin" . . . D'habitude, un valet servait une femme, non ? Certes, les idées de Uryû était tordus en cet instant mais le jeune homme avait vidée la moitié de son verre d'une traite et maintenant, l'alcool lui monté à la cervelle.


~ Une chevalier servant . . . Hein ? . . . C'est gentil ça . . .

Mais franchement, Uryû savait pas du tout s'il devait abuser de cette personne, c'était certes très tentant de voir deux de ses rêves pouvoirs se réalisé l'espace de quelques heures, vous pouvez même pas imaginez à quel point mais les deux choses qu'ils voulaient . . . Non, il n'en voulait qu'une . . . Une seule, une unique vengeance !

Possédé celui qu'on appellé l'ombre !


~ . . .

Cela serait tellement plaissant de le possédait une foi entre ses mains, et il ne se génerait pas pour faire de cette personne tout ce qu'il voulait comme celui ci l'avait fait quelques années auparavant ! Oui, Uryû était même certain que cet homme, il arriverait à le faire supplier de le tuer, il en était certain et rien que de pensé à tout ce qu'il pourrait lui faire . . . Sa mains tenant le verre en trembler d'exitation, il dut même le poser sur le bar.

C'était étrange, la seule chose qui lui venait à l'esprit, c'était cela : avoir l'ombre, l'avoir rien que pour lui, uniquement pour lui, dans une pièce . . . Peu importait quel style, Uryû s'en contenterait parfaitement ! Il s'adapterait ! Tout ce qu'il voulait, c'était avoir tout se dont il aurait besoin pour le faire hurler !

Sortant brutallement de sa rêverie, il se tournat vers son interlocuteur. Il l'avait totalement oublier l'espace de quelques instants tout comme il avait oublié dans quel lieu il se trouvait, retrouvant rapidement un étrange sourire qui avait disparut pour rendre son visage inexpressifs, il ne pus s'empêché de capter son regard.


~ Est ce que tu n'attendrais pas quelque chose en retour ?

Il connaissait un proverbe qui disait qu'en se monde, tout se payer, de la chose la plus cher aux simples services . . . Même si on ne s'en rend pas compte, ce que l'on attend lorsqu'on effectus un service, on attend toujours un petit quelque chose en retour, un sourire, une attention, un regard, tout simplement alors le tout était de savoir ce que lui voudrait.

~ Y a deux énerguménes là bas, faudrait trouvé quelqu'un pour qu'ils finissent pas à la morgue !

Il montra ses deux camarades, l'autruches c'était transformer en poule et imitié si bien la poule qu'il picorait le sol et l'autre avait commençait à draguer un petit groupe qui semblait pas particulièrement heureux d'être déranger pendant leurs partis de poker improvisé ! Déséspérant ses mecs, non ?

~ Et puis, mon second souhaits sera sûrement plus dure à effectué . . . Tu à dit six heures ? Je veut six heures seul à seul avec l'ombre ! Je veut . . .

Ils n'arrivaient même pas à exprimer ce qu'il voulait exactement, mais son regard haineux devait être assez indicatifs quand à ses intentions ! Il se détourna pour vidé la moitié de son verre restant d'une traite. Il fixa avec intensité le barman, lui quemandant muettement un nouveau verre qu'il vida mais avec plus de modération.

~ Ma deuxième demande est sûrement exagéré, non ? C'est même pas sûr que quiconque sache qui est l'ombre . . . Hikage ! . . .

{Hum, ça pourrait lancer un scénario ça ! XD}
_________________
Qu'est ce que t'a à me mater comme ça, tu veut ma photo ?
Tient, je te donne le poster boufon ! Et dédicacé avec ça !
T'a de la veine !
Revenir en haut
Jutego Jigoku
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 7 Juil - 22:04 (2007)    Sujet du message: Boite de nuit sauvage, et réglement de compte. Répondre en citant

Jutego écouta attentivement le jeune Uryu. Quant il nomma les deux énergumènes et qu'il les désigna un sourire passa sur son visage. Pour la deuxième demande, Jutego ne voyait pas réellement de quoi il voulait parler. Il balaya les questions d'un geste de main et se décida à en poser après.

"Je n'ai pas tout compris pour la deuxième tu m'expliqueras au calme ton truc. Pour l'instant si j'ai bien compris, tu veux que ces deux là meurt ? On va régler l'affaire rapidement. Tu me suis et tu ne fais pas de vague. On va sortir de là et voir ce que je peux faire pour toi. "
"


Il se releva du bar et verifia sa veste avant de prendre la direction des deux zouaves. Alors qu'il se retrouvait à leur niveau, il en attrapa u, la poule, et lui asséna un bon coup de poing dans la face, avant de se retourner vers l'autre et de l'attraper par les cheveux et de le lancer en arrire.

Dans le bordel de la boite de nuit, rien n'était réellement visible, quelques personnes tout au plus avait remarqué la scène et ceux qui avaient voulu intervenir avait regagné leur chaise ou la piste en voyant la bague au doigt de Jutego, quand celui se recoiffa rapidement. Il regarda les deus hommes qui bizarrement avaient un petit peu dégrisés. Il les regarda et put noter la colère sous l'alcool présent. Il leur fit signe d'aller dehors et tira Uryû par le bras.

Les deux "amis" d'Uryû suivirent avec peine le couple improvisé et sortir de la boite de nuit dans des tenus peut encline à la pudeur. Jutego les attendaient au milieu de la rue, son jeu de carte. Il tira une carte et la regarda avec un sourire. Il allait la retourner quand soudain il se retint.


"Alors mes mignons, ça va l'air frais vous fait du bien ? Je suis là pour une mission ce soir. Je ne travaille pas pour les Yakuza ce soir mais pour moi. Ne confondez donc pas les causes et les raisons de votre mort ce soir. "

Jutego avait précisé ça pour les voyeurs présent. Parfois visible, parfois non, les voyeurs étaient dissimulés dans les ombres ou regardaient discrètement à travers une fenètre. La voix de Jutego avait porté, et le fait qu'il ne soit pas là en tant que Yakuza augmenta le nombre de témoins discret.

Les deux hommes sans doute ivre de colère et d'alcool se ruèrent sur lui. Dans un mouvement calme et calculé, Jutego tira une carte et se fendit sur le côté, esquivant toalement la charge de l'un, et partiellement celle de l'autre. Partiellement seulement parce qu'il voulait le toucher. Dans une sorte de pas chassé sur le côté, suivi d'un mouvement descendant de tout son corps, un jet de sang fusa en l'air, libérant des gouttes de sang un peu partout.

Jutego venait de trancher une artère avec une de ces cartes en acier. C'était celle du bouffon, le comblre du ridicule. Touché dans une partie importante du corps il ne lui resterait pas beaucoup de temps à vivre. L'autre regarda son pote et se mit à trembler. Pas longtemps en fait. une carte, la même en fait se figea dans sa carotide par la partie moelleuse du cou.

Les deux homme tombèrent au sol et commencèrent à se gémir avant de se vider de son sang totalement. Jutego se releva tranquillement et secoua une carte qui portait une goutte de sang. Il se releva et s'étira, pour lui les deux hommes étaient morts.

Il se retourna vers Uryû et lui prit le menton.


"Bon, j'ai satisfait une demande, pour la deuxième je te laisse allez chez mo ou chez toi. Qu'on puisse parler un peu plus de ton gars qu'il faut chercher. "

L'a demande ne cachait rien d'autre. Jutego n'avait pas spécialement envie du jeune homme, de plus il ne voyait réellement pas comment faire pour trouver le gars qu'elle avait nommé sans trop de détails.
Revenir en haut
Uryû Ulukiola
Yakuza {Clan Jigoku}

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2007
Messages: 14

MessagePosté le: Lun 8 Oct - 19:53 (2007)    Sujet du message: Boite de nuit sauvage, et réglement de compte. Répondre en citant

Tient, cet homme était donc intéressé par ses "conditions" ? Pourquoi donc ? Tenait il réellement à exaucé ses voeux ? Dans ce cas là, Uryû ne se priverais pas d'en faire ! Comment ça il était un profiteur ? Et alors ? Qui n'en profiterais pas ? Franchement, lui n'allait pas ce gêné et ce n'était pas de ça faute si l'autre donné envie qu'on profite de lui ! Pas de scrupule donc a laisser son imagination vagabondé ici et là.

Uryû regarda l'homme se levé pour aller tout simplement frapper les deux hommes qui n'avait jamais fait que l'embêté plus qu'autre chose de toute façon. L'agitation fort grande en cet instant fit que personne ne réagit réellement à cette aggression pourtant en directe, quelques hommes observèrent de loin la scène mais ne firent rien de plus ou bien se ravissèrent bien vite, détournant le regard comme si l'homme aurait put les froudroyer d'un simple regard.

Le jeune homme quand a lui voulut finir son verre mais n'eu que le temps d'en boire quelques gorgés supplémentaire avant d'être tiré par l'homme à la chevelure blanche. Ils sortirent de l'établisement et Uryû put noter la fraîcheur de la nuit, frisonnant tandis qu'il avait la chaire de poule. Il regrettait franchement de ne pas avoir au moins pris une veste !

Le Yakuza sortis de nouveau son jeu de cartes et démontra à Uryû à quel point il savait le manier. C'était en fait presque terrifiant et alors que le sang couler du corps d'un des assaillants, pas de bol pour lui, non ? Le jeune blond regarda le specactle, se demandant s'il devait apprécié cette couleur rouge qui c'était étallé sur les murs où s'il devait la craindre . . .

Après avoir laisser pour mort les deux hommes, l'homme reporta son attention sur Uryû. Celui ci ne put s'empêché de sourire, se disant que de toute façon, jamais personne n'avait put trouvé la moindre information sur Hikage !


~ D'accord, on va cher moi alors ! Dit il souriant. Viens, je vais t'y mener !

[Ferrais le topic]
_________________
Qu'est ce que t'a à me mater comme ça, tu veut ma photo ?
Tient, je te donne le poster boufon ! Et dédicacé avec ça !
T'a de la veine !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:51 (2018)    Sujet du message: Boite de nuit sauvage, et réglement de compte.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> ~¤~ La ville du Katou ~¤~ -> Usine désafectée Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom