Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas
Forum classé NC-17
 
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Livraison d'un colis... vivant ^^

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> Territoire des Freelances -> Base Désafectée -> Bureau
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dust Tachi
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 21 Juin - 22:43 (2007)    Sujet du message: Livraison d'un colis... vivant ^^ Répondre en citant

Une voiture arrive en roulant peut être un peu vite. De plus elle roule un peu au centre de la route. On peut même voir que sa tenue de route n'est absolument pas uniforme. Elle arrive rapidement et dans un crissement de frein sec et brutal s'arrête à deux pas des gardes chargés de surveilller l'entrée du bâtiment.

La porte s'ouvre et Dust en sort tout content de lui. Il sautille sur place et arrive devant un garde.


"Pas si mal que ça pour quelqu'un qui ne sait pas conduire, non ? Heureusement que j'ai retrouvé le frein à temps parce que sinon... splash sur le mur... de la bouillie de garde ^^

Bon pas tout ça mais je viens voir le boss, j'ai un colis pour lui, vous vous chargez de la voiture, merci les gars. "


Dust repart vers la voiture côté passager cette fois, et ouvre la porte pour en faire sortir un homme. Visage sous cagoule, en caleçon et chemise, on sent à sa démarche qu'il est plus ou moins drogué. Les deux hommes passent la grille, arrivent devant le bâtiment et entre dans la baraque, sous le regard un peu étonné des freelances.

Suite de couloir sans couleur, tous plus déprimant les uns que les autres. Heureusement Ryo est sous cagoule et Dust ne pense qu'a Reishin, sinon ils seraient partis se suicider sans rien demander. Ils arrivent enfin devant l'entrée de l'aile réservée au grand chef. après avoir montré patte blanche, c'est à dire faire couler un ou deux filets de sang, Dust fut invité à rejoindre le bureau du grand chef : Reishin. Sautillant sur place devant la porte, il frappe et entre sur l'autorisation.


"Rei-chan !!! C'est moi !! Devine ce que je ramène !! Un jolie petit paquet !! je te le mets où ? "

Sans réellement attendre, Dust attrape Ryo, de manière assez douce, et le pose sur une chaise. Il est important de noter que malgré les attaches, ryo n'a jamais été malmené, au contraire Dust a été assez doux avec lui. Avec une rapidité qui dénote de l'habitude, il lui détache les liens et lui enlève la cagoule. Il le regarde dans les yeux, lui secoue un peu le visage et sourit. Il attrape une petite boite qui pend à sa ceinture et lui insère deux cachets dans la bouche. Le force à avaler.

Se retourne vers Reishin, lui sourit comme un gamin et s'assoit sur le coffre fort présent dans un coin. Les jambes croisées, il attrape une lame de lancer et une sucette plate qu'il enfourne dans sa bouche.


"Le somnifère ne devrait plus faire effet bientôt. Je lui ai donné un cocktail de vitamines, ça devrait le boosté, et un anti-douleur pour sa jambe. Faudra penser à le soigner sinon il va pas retrouver l'usage de sa jambe.

Ah oui... l'autre gars est vivant, il a pris une balle dans l'épaule mais rien de bien grave si j'ai bien vu. Il partait pour l'hôpital quand je partais du chantier. Mission Complete !!!"


Se tait, sourire de gamin sur le visage, jouant avec sa sucette plate et rouge, sa lame prête à être lancée sur Ryo si l'envie de faire des bétises le prennait.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 21 Juin - 22:43 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ryô Hanabi
Jikkei
Shizuka
Oublié
[admin]

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2007
Messages: 313

MessagePosté le: Ven 22 Juin - 21:03 (2007)    Sujet du message: Livraison d'un colis... vivant ^^ Répondre en citant

L'homme qu'il avait en face de lui n'avait pas hésité et ses mouvements avaient étés tellement rapide . . . Non, en fait, c'était le cerveau de Ryô qui fonctionné au ralentis, il ne réagissait presque plus d'ailleurs ! Il ne sentit même pas la douleurs de sa tête lorsque celle ci heurta le sol alors que l'autre utilisé son poids comme balance. Le sol était froid, voilà la seule chose qui le fit légérement réagir . . . Mais l'envie de résisté . . . Ce n'était pas qu'elle n'était pas là, c'était juste qu'il n'avait plus la force de se battre !

Il fut désarmé, ne se souvenant qu'alors qu'il avait eux une arme, et sentit celle de son adversaire sous sa gorge . . . Il allait mourire ? Il était mort ? Il ne savait pas . . . Comment on sais lorsqu'on est mort ? Comment on sais qu'on n'aura plus jamais besoin de se battre pour vivre ? Franchement, il ne savait pas alors comment savoir si on est mort dans ce genre de situation ?

De la chaleur . . . Oui, Ryô ressentait de la chaleur . . . Et puis, il entendit quelqu'un murmuré à son oreille, un souffle chaud murmuré des paroles qui devenaient étrangement captivante et intéressante. Il se détendit sans réellement comprendre pourquoi, c'était . . . Ce souffle chaud . . . Ses paroles . . . Et puis, le reste . . . Le reste n'était presque que du vide dans l'esprit de Ryô. En fait, il se laisser totalement faire, endormie par ses paroles . . . Refussant tout de même de dormir totalement.

Il se laissa emporté sans savoir où il allait, toujours encore endormie, même réveillé, il ne prenait même plus la peine d'essayer d'identifié ce qui l'entouré . . . Il ne réagit pas à la conduite du jeune homme qui était plus que dangereuse d'ailleurs mais cela importe peu, la cagoule sur les yeux, il ne pouvait de toute façon pas réalisé à quel point elle était dangereuse, ne pouvant toujours pas utilisé convenablement son cerveau !

D'ailleurs, en y repensant, quand était il entrait dans une voiture ? Il ne s'en souvenait même plus ! Et où est ce qu'on l'emportait ? Il ne savait toujours pas ! Il ne savait pas non plus s'il était mort ! Le noir . . . C'était le vide ? Alors il était peut être mort ! . . . Non, il ne l'était pas : il sentit des mains le tiré pour le guidé ici et là, le laissé là et puis revenir le chercher et lui se laisser toujours faire . . .

Les mains de Ryô ne furent plus entravé et puis, il pus revoir ce qui l'entourait ainsi, la première chose qu'il vus, ce fut le visage de l'homme qu'il associait tout de même à sa perte sans savoir pourquoi : il ne se souvenait plus tout à fait en fait mais peu à peu, depuis qu'il avait avalé le truc donné par cette personne, il reprenait ses esprits . . . Et pris enfin concience de la présence d'une autre personne dans la pièce alors il porta son regard sur elle. Qui était ce ? Il le connaissait mais en même temps, il ne se souvenait plus de son nom !


[Désolé mais je considére que les somniféres font encore un peu effets ! XD]
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Reishin Lan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 29 Juin - 12:58 (2007)    Sujet du message: Livraison d'un colis... vivant ^^ Répondre en citant

Son esprit était suffisamment occupé par d’autres affaires, pour qu’il en ait oublié un temps la chasse à l’homme. Lorsqu’il avait débuté, il avait connu cela… La désagréable sensation de rentrer les mains vides, de recommencer chaque jour avec toujours plus d’acharnement, le courroux du supérieur, la satisfaction de la capture… Ces sensations s’entremêlant qui donnaient l’étrange goût d’être vivant. Mais avoir un tel passé derrière soi ne signifiait aucunement, que l’on sera plus clément envers les autres. Reishin agissait rarement dans l’immédiat sauf en cas de colère. Toutefois, il aimait laisser mariner les gens, à cela il préférait tordre leur esprit, le perdre dans d’obscures contrées. Il s’agissait d’un de ses petits jeux favoris… Même une personne qu’il pouvait apprécier, pouvait réussir à se faire détester de lui. Il suffisait de peu… D’ajouter un petit mot à un autre, un geste qui en suivait un autre… Entre temps, Reishin avait remis la main sur sa puce sans mobiliser un garde. Ce petit rectangle électronique était extrêmement précieux… En plus de contenir tous les numéros de ses contacts, il renfermait les numéros de certains membres de sa famille. La suite fut simplement celle de l’achat d’un téléphone à un prix raisonnable et le retour à son bureau.

La pièce était parée d’une décoration des plus sobres. Le ton métallique des armoires renfermant les documents, pas les plus importants, dominait faisant un parfait mariage avec le blanc. La seule hérésie était le bureau en bois. La porte ne donnait pas exactement sur le plan de travail. Tout avait été disposé de telle façon, que lorsqu’une personne entrait, les papiers disposés sur le bureau étaient hors de sa vue. La luminosité était plaisante… Le matin, la pièce baignait dans une douce lumière, avec l’arrivée de la soirée, l’atmosphère devenait plus intime. Malgré la présence de deux chaises prouvant la présence de visite, l’endroit gardait une façade de sanctuaire dans lequel il ne faisait pas bon de laisser échapper certains mots malheureux. D’une main, Reishin s’écarta doucement de son bureau. Des documents officiels, des photos et une carte de visite s’étalaient à côté de quelques livres. Ses yeux exploraient à nouveau les papiers, cherchant avec acharnement un détail. Sur un bloc note, des caractères avaient été rapidement rédigés. En dépit de la ressemblance, ils n’avaient rien de japonais, car l’affaire, qu’il réglait, n’avait aucun lien avec leur chère ville… Toutefois, elle pouvait être indéniablement utile. Tout en pensant, ses mains descendirent dans ses poches. Ses doigts en sortirent un briquet en argent et une cigarette.
A peine avait-il allumé l’un de ses seuls plaisirs de la journée, qu’un bruit brisa le silence de la pièce. N’avait-il pas demandé de n’être dérangé sous aucun prétexte ? Ses lèvres esquissèrent une moue agacée, tandis qu’un revers de main, il empila correctement son étude précédente. Jugeant, que l’œil ne pouvait plus se délecter d’une quelconque information, ses lèvres s’entrouvrirent lentement laissant tout d’abord un filet de fumée s’échapper d’entre ses dernières, puis d’une voix forte et froide, il lança.


- Entrez !

Son regard glissa de Dust vers le nouvel arrivage. Il suffisait de le regarder pour voir que la fraîcheur en était des plus douteuses. Le diminutif affectif eut le mauvais effet sur sa personne. Ce n’était en aucune manière une façon de s’adresser à son supérieur… Allait-il devoir rappeler certains détails… Changer légèrement son attitude… Très bien, il le ferait. Il n’avait pas aucun problème à se montrer différent à l’égard des gens selon leur comportement.


- Ne m’appelle plus jamais ainsi et emploie un autre terme avec mon prénom.

Son intonation était volontairement distante et froide. Il y avait des règles et il fallait les respecter… Délaissant le jeune homme, il observa avec intérêt le tueur à gage. Hm Blanche-Neige, le fameux Blanche-Neige… A part, la chevelure de jais, plus longue que celle de l’héroïne du conte, et sa peau pâle, la ressemblance était faible. Bien que curieux de connaître la raison de ce choix, il pouvait très bien vivre sans savoir cela… Brusquement, Reishin se tourna leur accordant comme interlocuteur le dos de son fauteuil en cuir. Un cuir noir magnifique. Soigner Ryô ne se révélerait pas problématique… Non, il voyait un problème ailleurs… L’enchaînement sur Tetsuo lui rappela, qu’il voulait aussi avoir une petite discussion avec lui… Il ne considérait jamais une mission totalement complète. Ramener le jeune homme n’était que la première étape de ce qui allait se dérouler. Les félicitations ne viendraient donc qu’à la fin, s’ils y arrivaient… En cas d’échec, laisser Blanche-Neige en vie ne figurait même pas dans les possibilités envisageables. Bien sur, il était hors-de-question d’aborder un sujet de façon aussi libre devant le concerné, tout comme il n’était pas envisageable de garder la même personne du début jusqu’à la fin. Chacun de ses hommes avaient un talent « spécial », qu’il fallait encourager…

Ecrasant sa cigarette dans le cendrier, il sortit son nouveau téléphone portable de la poche intérieure de sa veste et choisit un numéro précis. Son épaule droite se souleva pour lui permettre de caler le téléphone contre son oreille, pendant qu’il allumait une nouvelle cigarette. Son corps se leva soudainement et il passa dans une pièce adjacente. Son corps alla s’adosser à un mur, tandis qu’il cherchait le numéro… La discussion se devait d’être brève… Mais au lieu de tomber directement sur celui qui l’intéressait, il eut un employé. Calmement et avec une once de gentillesse, il demanda quelques petites choses précises, dont il savait très bien que son interlocuteur du moment méconnaissait le sens. L’employé n’hésita pas à lui passer son chef, se sentant au timbre de sa voix mal à l’aise. Des termes bien choisis, une référence explicite pour Okami, le lieu où il devait se rendre et au bout de quelques minutes, l’appel était terminé. Le second fut passé à l’attention de Tetsuo. Quelque part, savoir qu’il était blessé, lui plaisait… Reishin espérait que par là, il éviterait de prendre ces traques comme des jeux, où échouer une première fois n’était pas très grave, il suffisait de retenter sa chance… Sauf que rien n’était aussi simple. Un homme aux abois redoublait de méfiance et l’attraper devenait beaucoup plus compliqué.

L’appel fut redirigé immédiatement vers la messagerie de Tetsuo. Laissant un vague message, il choisit de lui donner un lieu de rendez-vous, ce qui serait bien plus simple. Il n’avait aucune envie de lui courir après dans toute la ville et il soupçonnait l’homme de ne pas vouloir affaire à lui pour le moment… Tranquillement, il regagna son bureau, laissant le cadavre de la seconde cigarette finir de mourir dans le cendrier. Les yeux rivés sur la silhouette de Ryô, il s’adressa à Dust sans changer l’intonation, qu’il avait déjà utilisée


- Emmène-le à l’entrepôt et soigne-le. Pour ce qui est du reste quelqu’un viendra personnellement s’occuper de lui…

Même si les informations importantes avaient été sagement rangées chez lui par ses bons soins, c’est-à-dire, que rien ne se trouvait dans les endroits mêmes appartenant aux Freelances, laisser quelqu’un dans son bureau lui déplaisait fortement. Sa voix avait volontairement traîné sur la fin de sa phrase, comme pour suggérer à l’invité, qu’il n’avait aucune raison de s’inquiéter… Néanmoins, il doutait sérieusement que le tueur apprécie les méthodes de celui qui allait s’occuper, mais c’était bien le cadet de souci… D’une main, il entrebâilla légèrement la porte et demanda à l’un des gardes de prévenir son chauffeur de leur départ. Sans un mot, il les fit sortir et ferma soigneusement son bureau à clé. A force, ce geste était devenu un pur automatisme qui tendait à le rassurer et l’autorisait à réitérer ses tests. Au sein des freelances, il avait encore des doutes sur certains individus et il y avait tout un tas de petites choses, parfois implicites, qui lui permettaient de vérifier la loyauté des hommes.

- Dernière chose, passe voir de temps en temps son état…

Un peu plus loin dans le couloir, un homme se tenant de dos l’attendait. Reconnaissant la silhouette de son chauffeur, il s’avança vers lui n’accordant plus aucun regard aux deux jeunes hommes. Dust avait eu ses instructions et Okami savait parfaitement ce qu’il avait à faire, de plus Dust passerait à nouveau derrière pour faire en sorte que la santé aille bien et que Blanche-Neige ne sorte pas de la base... Du moins pas vivant. Ces dispositions prises, il pouvait donc aller librement à son rendez-vous.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:54 (2018)    Sujet du message: Livraison d'un colis... vivant ^^

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> Territoire des Freelances -> Base Désafectée -> Bureau Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom