Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas
Forum classé NC-17
 
Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

L'appartement de Dust Tachi

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> Territoire des Freelances -> Immeuble Inachevé -> 1er étage
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dust Tachi
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 7 Juin - 00:41 (2007)    Sujet du message: L'appartement de Dust Tachi Répondre en citant

L'immeuble contenait bien assez de chambre pour loger le jeune Dust en plus des autres membres du Clan. Il y avait d'ailleurs tellement de place que de nombreuses pièces restaient vides. De ce fait, Dust n'avait pas eu de difficulté pour choisir. Il s'était installé dans une chambre proche d'une sortie de secour, et pas trop éloigné des ascenseurs et escalier pour monter aussi rapidement que possible sur ordre de Reishin.

De par son comportement étrange au sein du Clan, il n'avait pas ou peu de voisins. Pour lui ça ne faisait aucune différence. Il était trs bien tout seul, il avait vécu suffisament d'années tout seul pour ne pas souffrir de cette solitude. De plus il savait que les membres du Clan ne lui voulaient pas toujours du bien et il préfèrait savoir qu'il y avait de l'espace entre eux et lui.

Son appartement était d'une tristesse palpable. Aucune décoration ne venait décorer les murs. Les quelques meubles présent, une table, des chaises, un canapé et une commode, avaient un aspect plus fonctionnel que personnel. Dust ne voyait pas l'intérêt de plus de meubles, et ceu là étaient déjà largement suffisant.

Par contre sa chambre était une pièce totalement différente. Elle était recouverte de coussins déjà, ce qui donnait l'impression de marcher sur du mou. Il n'y avait de fenètre et la pièce était éclairée par une sorte de lampe tamisée. La lumière était douce, chaude et sans aucune aggressivité. Cette pièce donne une impression de tannière. Le lit est une superposition de matelas, auquel vient s'ajouter des coussins et des couvertures. Sur le côté il y a un meuble qui dépasse sur lequelle repose une photo de Reishin, et divers objets que ce dernier lui a donné. Rien de bien fantastique mais chacune de ses babioles à un prix fou pour Dust.

Au dessus de son lit, une sorte de gigantesque moustiquaire de toile orangée est tirée et abrite le dormeur des regards indiscrets.



HJ Ceux qui veulent venir me voir, prévenez moi en Mp ^^ et postez ^^
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 7 Juin - 00:41 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Reishin Lan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 7 Juin - 13:24 (2007)    Sujet du message: L'appartement de Dust Tachi Répondre en citant

Accoudé à une fenêtre, Reishin avait observé longuement le paysage se déroulant sous ses yeux. Ses lèvres tenaient pensivement une cigarette à peine consummée. La retirant délicatement, il s'éloigna de son observatoire... Tout était calme, voir même un peu trop. S'il aimait le silence, son esprit ne pouvait s'empêcher d'élaborer des hypothèses sur ce qui se passait. Une main dans sa poche, il longea son bureau puis emprunta les escaliers pour se rendre dans l'une des chambres. Reishin marchait avec sérénité. Ses lèvres de temps en temps se relevait formant un étrange sourire. Lorsqu'il y repensait, il détestait cette ville, car elle lui faisait immanquablement penser à son père et d'un autre côté, il s'y était forgé une image qui lui convenait. Malgré tout, il savait se montrer sournois et les manques de démonstration de sa part ne voulait rien dire... Arpentant un long corridor, ses yeux se posèrent sur les différentes portes, comme si, pris dans un labyrinthe, il devait faire le choix le plus juste... Alors qu'il connaissait déjà sa destination... Son corps s'immobilisa devant une entrée..

Sa main se posa sur la poignée et sans frapper, il entra. Bien sur, il n'aurait laissé passer ce manque de politesse à personne. Mais lui... le débat était bien différent. Son regard erra sur la pièce. Les objets amassés le ramenait immanquablement en arrière. Les souvenirs bons ou mauvais se succédaient dans son esprit. Ses pieds le guidèrent au fur et à mesure au centre de la pièce, jusqu'au moment, où ses yeux se posèrent sur l'occupant. Reishin lui sourit avant de se saisir d'un des bibelots, qu'il examina sous toutes les coutures pour le reposer à sa place initiale. Laissant glisser ses doigts sur le meuble, il découvrit que la poussière n'avait pas encore fait son oeuvre. La pièce était claire, malgré son exposition peu favorable. Sa fausse inspection s'arrêta et enfin, il finit enfin par s'asseoir sur le lit.


- Alors comment s'est passé ton arrivée ? Il n'y a pas eu trop de problèmes ?

Il n'avait pas eu le temps de s'en occuper personnellement et il craignait que certains chocs ne viennent pertuber le groupe. Bien qu'il était ravi de revoir Dust et qu'il travaille pour lui, ses craintes se dirigeaient pour le bien du groupe. L'homme tira lentement une bouffée de sa cigarette un sourire aux lèvres. Il faisait bon ici... Il ne savait d'où venait ce sentiment, mais les craintes qui se succédaient dans son esprit, avaient diminué. Sa mère aurait sans doute appelé cela, la paix d'être chez soi... Juste parce que vous êtiez avec quelqu'un qui vous était familier. Ceoendant, Rei n'avait jamais cédé à la proximité, qu'il pouvait avoir avec quelqu'un. C'était se mettre en péril plus que tout. Sans doute sa façon de penser l'avait-elle enfermé dans une sphère, où il ne pouvait que veiller de loin sur certaines personnes ou vérifier que tout convenait. Cette manière de faire était pour se préparer continuellement au pire... Surpasser les problèmes sans en être attristé...


- Tu sais, qu'il va y avoir beaucoup de travail... Beaucoup.. Je ne suis pas décidé à fermer les yeux sur certaines choses...

Sa voix contrastait singulièrement avec l'avertissement. Elle se voulait douce et bienveillante... La remarque n'était que pour la forme, car il avait confiance en lui. Toutefois, la confiance n'excluait pas la prudence... Quitte à se répeter et à paraitre totalement ennuyeux. S'il avait envie de changer de sujet, il mettait cela sur le compte de l'âge, bien qu'il ne soit pas vieux. Son baton de nicotine commençait à tirer à sa fin... Pensivement, Rei écrasa avec précaution le mégot contre le paquet. Sa tête se tourna en direction de Dust embrayant sur un autre sujet. Ils pouvaient parler d'un tas de choses, mais lui, il ne voulait plus revenir sur le passé. Toutes ces pages étaient tournés et les chapitres clôs n'avaient plus besoin d'être évoqués. Son esprit était davantage tourné vers le futur.. Et c'est pour cette raison, qu'il posa cette question

- Que penses-tu de cette ville ?
Revenir en haut
Dust Tachi
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 7 Juin - 13:50 (2007)    Sujet du message: L'appartement de Dust Tachi Répondre en citant

Dust était occupé dans sa chambre, il regardait avec fascination un ouvrage sur des katanas. Il était plongé dans le livre depuis maintenant quatres heures sans que rien ne puisse le faire bouger. Son monde s'était réduit aux images et plus rien d'autre ne comptait.

Pourtant, d'un coup il releva la tête. Ses yeux regardaient dans le vide. Il leva un peu plus haut le visage comme pour sentir l'air voisin. Allez savoir pourquoi et comment, mais Dust savait que Reishin arrivait. Il n'y avait que ça pour le faire sortir de son monde. Sans doute était ce un sixième sens. Une sorte d'instinct qui relie les hommes entre eux. Sans chercher à comprendre il déposa la livre dans un coin de sa chambre, le laissant s'enfoncer parmis les coussins. Il tourna la tête vers la porte, attendant.

Reishin entra alors. Le bruit de la porte et de ses pas. Il arriva bientôt à lui, et lui sourit. Dust répondit à ce sourire par un sourire gamin, tout simplement heureux. La vision de Dust était remplie de fleur et d'étoile à la clamp. ((( bouh !!!! ))) Reishin s'installa à côté de lui sur le lit. Sa question frappa l'esprit du jeune homme et il chercha rapidement une réponse. Dans son esprit les mots s'assemblèrent et jaillirent de la bouche du jeune homme. Le ton était chaud, doux, on aurait dit un fidèle devant son dieu.


"Pas de problème... Je me suis installé rapidement, et j'ai trouvé plein de coussins à acheter pour me faire mon lit... J'espère que ça te plaira... Je trouve que ça donne une impression de tièdeur, comme un nid. "

Dust ne vouvoyez pas Reishin. Il ne comprenait même pas le principe en fait. Pour lui la politesse envers Reishin était inutile, il lui était dévoué corps et âme. un seul mot de Reishin et il s'exécutait, alors la moindre marque de respect banale était superflue.

Alors que Reishin continuait de parler et de lui poser des questions, Dust vint s'allonger à ses côtés sur son lit. Le lit était de taille gigantesque. On pouvait y dormir à cinq sans se sentir serré. Le tout recouvert de coussins et de couettes. Plus la sorte de tenture au dessus. Allongé aux côtés de Reishin, Dust posa sa tête sur la jambe de Reishin, abandonnant toute prudence. Il ne l'avait pas vu depuis si longtemps. Reishin lui avait manqué comme jamais. Le revoir là maintenant tout de suite était une joie telle qu'il en oubliait les codes de conduites appris récement.

Les yeux à demi fermés, il se mit à réfléchir rapidement à la question de son supérieur. La ville. Ce qu'il en pensait ? Rien.


"Je ne pense rien. Je n'ai rien vu d'intéressant. Je pense ce que tu penses de cette ville. Si elle te plait elle me plait. Si tu veux la nettoyer je m'en occuperai, si tu veux la plier à ta volonté je serai là pour obéir.

Je ne suis pas sûr de comprendre tout ce que tu fais, mais je pense que tu peux faire de grandes choses ici.

Tu veux que je fasse quelque chose pour toi ? Dis moi Reishin, commande et j'obéirais. Mon sabre et mes lames sont à toi..."


la tête posée sur les genoux de Reishin, les yeux à moitié fermé de contentement, comme un chat se dorant au soleil, Dust donnait l'impression qu'il n'était rien d'autre qu'un gamin. Pourtant ses paroles démentaient cette impression. On sentait une force et une volonté de fer dans ses paroles. Un seul ordre et Dust se transformerait en la plus violente des machines à tuer. Pourtant là dans l'instant, il ressembler plus à un gamin trouvant refuge chez son grand frère après un cauchemar.
Revenir en haut
Reishin Lan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 7 Juin - 14:41 (2007)    Sujet du message: L'appartement de Dust Tachi Répondre en citant

La taille du lit l'intrigua réellement au premier abord.. Il ne comprennait pas la nécessité d'un lit aussi grand, mais Dust faisait comme il lui plaisait. L'impression s'envola loin de ses préoccupations premières. Sur le nid, Reishin partageait son avis... Mais pour lui, il s'agissait plus d'un lieu pour se reposer momentanément qu'autre chose. Il fallait qu'il soit le plus en mouvement possible... Ses affaires officieuses ne se limitaient pas au Japon et toutes ces histoires lui demandaient un investissement, qu'il ne regrettait pas. Son esprit s'échappait pour penser au travail avant de revenir au présent immédiat. Le regard fixé sur une photographie, il articula doucement

- Dis-moi.. qu'as-tu fait pendant tout ce temps ?

D'une part, cela l'intéressait réellement et de l'autre, il se demandait comment allaient ses bons vieux ennemis, qu'il avait connu, alors qu'ils n'étaient que des enfants... Se frappant, ils savaient déjà, que leurs inimitiés les pousseraient à s'entretuer... La vie était faite d'ennemis... La pression faite contre sa cuisse le tira de ses songes et malgré lui, il arbora un air surpris. Les telles marques de proximité ne faisaient pas parti de ses attributions et étaient même au-delà de sa compréhension. Qui plus est, que quelqu'un soit autant attaché à lui, le mettait mal à l'aise, même s'il ne le montrait pas. Il y avait aussi des sujets dont il ne pouvait parler.. Pourquoi, par peur ? Par pure opinion personnelle ? A ses yeux, tout ne pouvait être dit, mais on pouvait faire beaucoup... Et justement, c'est ce qu'il voulait. Il n'y avait que lui, qui pourrait expliquer les motivations de cette volonté, dont découlait aussi la crainte de devoir reprendre le flambeau paternel malgré le désamour des deux hommes.

- Je vois... Tu n'as donc pas changé...

La manière dont il avait semblé s'enflammer à sa question l'avait amusé. La plupart des gens changent en vieillissant, mais Dust pour le moment, non. Reishin préférait mettre cela sur le dos de son jeune âge. Après tout, il n'était encore qu'un jeune loup, qui avait le temps de se faire les crocs. Machinalement, ses doigts jouèrent avec quelques mèches brunes, qu'ils délaissèrent pour rallumer une enième cigarette. Ce n'était peut-être pas bon pour la santé, mais cette drogue lui convenait parfaitement. De toutes façons, rien ne convenait pour la santé dans ce genre de milieu. Un filet grisâtre s'élevait dans l'air de la pièce. Une fumée qui disparaissait d'elle-même, comme si elle n'avait jamais existé. De temps à autre, il tapotait doucement le long baton sur son paquet entre ses doigts.

- Observe avec attention et construis-toi ton avis... c'est très important.

Pas seulement, parce que Reishin supportait mal l'absence d'opinion, mais aussi parce qu'il ne serait pas toujours là. Et quelque chose pouvait arriver sans qu'il le décèle... De plus, le jeune homme serait amené à faire des rencontres diverses, il fallait donc, qu'il se forge son propre avis. Il aimait beaucoup Dust et en dépit de la confiance mutuelle qu'ils avaient, l'homme le considérait essentiellement comme un oisillon, qui un jour, volerait de ses propres ailes, ou comme le petit frère, qu'il n'avait pas eu pour une image plus humaine. La force de caractère que le jeune homme pouvait avoir et certaines de ses attitudes laissaient Reishin perpétuellement perplexe... Même si au fond, il ne cherchait pas réellement. Une cigarette coincée entre un index et un majeur, de sa main libre, il tira malicieusement sur l'oreille de Dust. Il y avait quand même des règles et s'allonger sur lui en était légèrement, voir tout à fait contraire.

- Allez, on se relève, ce n'est pas une tenue...
Revenir en haut
Dust Tachi
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 7 Juin - 15:33 (2007)    Sujet du message: L'appartement de Dust Tachi Répondre en citant

" Je me suis exercé dans les quartiers proches de notre ancienne base. J'ai réellement progressé tu verras, Reishin !! En plus la bas il y avait des petits vautours qui se sont précipités pour soit disant réclamer ce que tu avais laissé. J'ai mis un terme à tout ça et surtout à ceux qui osaient dire que tu n'avais pas été un bon chef. Je crois que leurs entrailles nourrissent les poissons à l'heure qu'il est.

J'ai découvert un truc aussi !! Ca s'appelle jeux vidéo !! Je connaissais pas !! C'est vraiment amusant, surtout ceux où l'on combat avec des sabres. C'est marrant et c'est super facil !!! Sinon j'ai fait des courses pour ma chambre et pour manger."


Dust se tut réfléchissant à tout ce qu'il avait fait depuis la dernière fois où il s'était vu. Il essayait de faire le tri entre les évenements importants et ceux inutiles. Par exemple la bande de voyou dirigé par un ex yakuza qui l'avait aggressé pour le voler et le violer, mais qui finalement était repartit en courrant à toutes jambes quand l'un d'entre eux s'était retrouvé étripé au genoux de Dust. Dust n'avait pas compris au départ ce que voulait les aggresseurs. Alors qu'il mangeait tranquillement une glace en pensant à Reishin, et qu'il traversait les rues encombrées de poubelles, l'homme lui avait sauté dessus. Rapidement il lui avait arraché son pantalon et sa chemise le laissant à demi nu.

Pourtant ce qui avait mis Dust en fureur ce jour là ce n'était pas ça, c'était sa glace écrasée sur le sol. L'homme n'avait eu que le temps de sortir son sexe de son pantalon baissé avant de se retrouvé embroché par deux lames inoxidables qui remontèrent lentement jusqu'aux côtes.

Non ce genre de choses étaient inintéressantes. Il se remit à penser et mit de côté l'achat d'un étrange objet qu'une prostitué lui avait quasiment mis entre les mains. Une sorte de pénis vibrant, rose fluo, avec réservoir et dans une matière assez rigide et molle à la fois. Dust avait sourit devant l'objet ne comprenant pas réellement ce à quoi ça servait.

Alors qu'il réfléchissait intensément, Reishin lui caressait machinalement les cheveux. Puis il lui donna un conseil, ce que Dust prit pour un ordre. Il ferait donc attention à tout maintenant pour se forger un avis. Il ne savait pas réellement ce qu'était un avis mais il ferait un effort.
Dust sentit Reishin lui tirer l'oreille doucement et lui demander de bien se tenir.

D'un bond, assez rapide pour que l'oeil n'enregistre pas réellement ce qui se passait, Dust était debout bien droit et regardait Reishin avec un sourire. Ses dents blanches brillaient à moitié, et son visage montrait une joie juvénile. Il y avait pourtant une dureté dans le regard de Dust, une dureté sans pareil, fruit d'une vie sans sentiments et sans vie.


"J'obéis !! Tu veux que je fasse quelque chose pour toi Reishin ? Je suis prêt ^^"
Revenir en haut
Reishin Lan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Juin - 12:58 (2007)    Sujet du message: L'appartement de Dust Tachi Répondre en citant

Immanquablement, la présence du jeune homme le renvoya en arrière. Rei ne cherchait pas à lutter contre ses souvenirs. Il n'avait jamais rougi du fait que sa famille avait détenu le monopole du trafic d'organes, il n'avait jamais parlé de ce sujet à coeur ouvert, non plus. Bien qu'absent depuis longtemps du réseau, il arrivait encore que certains de ses anciens clients tentent de le recontacter. Même si à ce moment-là, il ne s'agissait plus de Reishin Lan, mais de Le Sheng. Sa conscience ne l'avait jamais empêché de dormir, alors qu'il avait vu plusieurs fois le visage d'hommes condamnés contre des montants des plus déraisonnables. L'homme se rappelait surtout des longs couloirs froids, des chirurgiens avides et des clients exigeants. Toutefois, pourquoi avait-il pris Dust sous son aile... Etait-ce un acte de repentance ? Non, l'essence même du mot lui échappait totalement. Tout enfant né dans la mafia vivait dans un vase clos. Les anciens et les mentors ne faisaient que développer le goût pour la cruauté et la paraonïa chez le petit pour qu'il survive sans peine. Après le caractère et la fourberie plaçaient les gens à des fonctions dignes d'eux. Reprenons pourquoi avait-il pris Dust sous son aile... Et bien, il n'en savait rien... Tout comme, il ne savait pas pourquoi il avait de l'affection pour un autre gosse du groupe.

En y réfléchissant bien, Reishin n'était pas très étonné des évènements après son départ. Mais il se demandait s'ils n'en avaient pas vraiment après sa véritable famille. Qu'il le veuille ou non, il était tributaire des liens du sang... Peut-être, un jour, referait-il une apparition, comme s'il revenait d'entre les morts. Ses pensées se reportèrent sur les paroles de Dust. Hm pas un bon chef... Son esprit ne s'attarda pas sur cela, il s'en moquait éperdument, il y aura toujours des personnes pour critiquer les absents. Non, ce qui l'intéressait plus fut la façon dont les hommes finirent. Rei n'aurait pas été si expéditif. Les poissons méritaient mieux comme nourriture et les hommes auraient du avoir une fin plus digne... L'idée de les laisser blessés mais encore vivants dans une pièce sans sortie possible avec des molosses affamés ou des souris de laboratoire prêtes à dévorer n'importe quoi lui aurait assez plu... Les mâchoires des chiens tenaient fermement leur victime et elles ne laissaient qu'un lambeau de chair derrière elles... Sans doute, serait-il resté adossé à la porte se délectant silencieusement des ultimes hurlements, puis il aurait ouvert la porte. Les chiens repus auraient donné un rapide coup de langue sur les tibias mis à jour avant délaisser la chair saignante et les corps décharnés aux visages tordus par la douleur ou à peine reconnaissables. Des rottweilers non nourris pendant plusieurs jours aimeraient leur viande saignante, n'est-ce pas... Il fallait qu'il profite vraiment d'être ici pour essayer un jour cette plaisante idée.

Idée qui lui plaisait bien plus que les jeux vidéos... Cela devait être l'âge, là. C'était vraiment de l'âge de Dust, ça ! Sentir toute sa vitalité lui donnait un coup de vieux et en même temps l'inquiétait sur le fait de la canaliser. Il devait se soucier d'un autre cas aussi... Enfin, du moment, qu'ils travaillaient tous correctement et qu'il ne faisait pas exploser sa tension à cause d'erreurs monumentales, tout irait bien... Car Reishin n'avait aucune envie de se mettre en colère. Pour le moment. Pourtant être en colère se révèlerait très amusant davantage pour lui que pour les autres. Son énième cigarette se finit dans le silence de la pièce. Silence qui ne dérangeait pas un homme tel que lui... Ses yeux se posèrent sur la silhouette du jeune homme. Son développement pourrait être très intéressant... Cependant, une autre idée germa bien vite dans son esprit... Pas sur que cela plaise aux concernés, mais au moindre faux pas, il mettrait son jeu sur pied. De la main, il fit signe à Dust de calmer ses ardeurs.

- Pour le moment, personne n'est à tuer mais tu...

Phrase inachevée... Une désagréable sensation parcourait son corps. Des vibrations, qu'il détestait plus que tout... L'expression de son visage changea et ses lèvres dessinèrent une moue agacée. L'empêcher de finir sa phrase l'indisposait déjà. Un vague soupir et il extirpa l'objet de sa poche intérieure pour consulter le message qui venait de tomber. Par habitude, Reishin se leva et quitta la pièce. Dans le couloir du premier étage, ses jambes s'immobilisèrent. Ses yeux parcoururent trois fois l'écran pour bien réaliser.

- Mais quel con !

Mot prononcé rarement... L'exclamation était quelque peu forte. Suffisamment forte pour qu’elle soit montée jusqu'aux étages ou alors, qu’elle soit descendue jusqu’aux oreilles des gardes. S’en suivit un lourd bruit de chute comme si on jetait un objet puis plus rien. Rei revint dans la chambre cherchant des yeux un papier et un crayon. Un tout petit bout suffirait… Juste de quoi écrire un numéro de téléphone et quelques consignes. Son écriture était curieusement nerveuse, mais petit à petit, il finit par se calmer. S’approchant du jeune homme, il lui tendit le mot griffonné.

- Personne à contacter et ce que tu dois faire.

Bien sur, il n’avait pas le droit à l’erreur, lui comme l’autre d’ailleurs. Mais cela était tellement évident, qu’il n’avait plus à le préciser. Dust semblait avoir envie d'action... Il allait en avoir ! En repensant au téléphone, Reishin s’interrogea sur son geste… Il allait devoir remettre la main sur sa puce qui devait maintenant se balader quelque part dans le couloir…
Revenir en haut
Dust Tachi
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Juin - 17:04 (2007)    Sujet du message: L'appartement de Dust Tachi Répondre en citant

Coupé dans son élan, Reishin ne put finir sa phrase. Dust pu voir la colère naître sur le visage de son maître. Une haine intense se mit à flamber dans son esprit, brûlant son corps. Il allait tuer celui qui mettait Reishin en colère.

Soudain son maître revint et lui tendit un morceau de papier. Il le prit et le lut, puis le déposa dans unes des poches intérieurs de sa veste. Il leva la tête vers Reishin et lui sourit. Il acceptait la mission, qu'aurait il pu faire d'autre.

Dans un mouvement rapide il se déshabilla, pour se jeter sur son armoire. En quelques mouvements il avait passé une tenue plutôt moulante et résistante, au dessus de la quelle il repassa son costume.

Il attrapa ensuite son sabre et ses lames de meurtre. D'un geste il passa à côté de Reishin et s'arrêta. Il l'embrassa sur la joue avant de déguerpir sans demander son reste. Son maître lui ferait sans doute payer ce geste, mais tant pis il n'avait pas pu s'en empécher.

Alors qu'il descendait les escaliers et qu'il était presque déjà dehors, le jeune homme relut en esprit la note que son maître lui avait donné.


***Bon bas... allons trouver ce Tetsuo... ***
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:51 (2018)    Sujet du message: L'appartement de Dust Tachi

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Kyouri Zen'kei : Ville natale des Yakuzas Index du Forum -> Territoire des Freelances -> Immeuble Inachevé -> 1er étage Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom